Au Luxembourg

14 juin 2019 09:00; Act: 14.06.2019 09:25 Print

Hesperange attend encore son contournement

HESPERANGE - Les résidents se mobilisent pour que le dossier du contournement d'Hesperange et d'Alzingen soit une priorité.

storybild

Un va-et-vient incessant tous les jours, depuis 6h et jusqu'à 19h.

Une faute?

Quelques minutes dans le centre d'Hesperange suffisent à comprendre l'étendue du problème... Le va-et-vient des voitures est incessant. Selon les estimations, 16 000 véhicules traversent quotidiennement la commune. Un trafic qui impacte également Alzingen, Itzig et Fentange.

Depuis quinze jours, un groupe, «Fir e Contournement vun Hesper an Alzeng», s'est mobilisé sur Facebook, pour réclamer le contournement d'Hesperange et d'Alzingen. Et il a déjà réuni 800 membres.

«La situation est devenue intolérable. Le dossier n'avance pas», s'insurge Fabienne Even, à l'origine de cette initiative. «On parle de ce contournement depuis des années. Déjà en 2004, lorsqu'on évoquait le développement du Ban de Gasperich, la question était sur toutes les lèvres», dit Marc Lies, bourgmestre CSV d'Hesperange.

«Coincés dans les bouchons»

En 2016, le ministre des Infrastructures, François Bausch, avait même annoncé le contournement comme la priorité numéro 1. L'année suivante, lors de la présentation des plans sectoriels, ce n'était plus le cas.

«En ce début d'année 2019, les voix de François Bausch et Carole Dieschbourg, la ministre de l'Environnement, étaient discordantes quant à la date du lancement d'une consultation publique. Les choses ont assez duré. Tout le monde en pâtit. Les résidents, mais aussi les automobilistes coincés dans les bouchons», commente Marc Lies.

(Gaël Padiou/L'essentiel)