Au Luxembourg

23 octobre 2019 08:00; Act: 23.10.2019 12:48 Print

Hugo et son chien ont enfin pris l'avion avec Luxair

LUXEMBOURG - Hugo, 16 ans et demi, ado diabétique, a décollé pour Milan, mardi. Avec ses parents, mais surtout son chien d'assistance, Medley, jusqu'alors interdit.

storybild

Un beau moment de délivrance pour Hugo, ses parents et Medley, qui ont enfin obtenu gain de cause. (photo: Samir Kacef)

Sur ce sujet
Une faute?

Quelques larmes perlent au coin de ses yeux. L'émotion se lit sur le visage d'Hugo, qui sert contre lui Medley, son chien d'assistance. Dans une heure, le jeune diabétique de type 1 prendra l'avion pour Milan avec ses parents, Michel, sa maman Virginie, mais surtout avec son fidèle compagnon à quatre pattes, son assistance vitale. «Medley détecte les crises d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie d'Hugo avant qu'elles ne surgissent», explique son papa.

Ce scénario en forme de happy end, était encore inenvisageable il y a tout juste un an. En octobre 2018, le voyage à Lisbonne, au départ de l'aéroport du Findel, avait tout simplement dû être annulé car la réservation avait été refusée.

Amélioration du quotidien

À l'époque, Luxair travaillait sur l'élargissement des conditions d'embarquement avec un chien d'assistance médicale, et la réglementation n'était pas encore applicable, avait justifié Luxair. Mais aujourd'hui, c'est de l'histoire ancienne, comme en témoignent les propos de Michel, le papa: «Luxair est la seule compagnie européenne qui nous ait répondu favorablement. Et même s'il a fallu attendre, nous sommes heureux du dénouement. Cela permettra à Hugo d'être plus autonome s'il part faire des études à l'étranger et surtout de se sentir en sécurité et protégé».

À ses côtés, Hugo ajoute: «Je suis soulagé. Medley est mon compagnon de diabète et mon compagnon de vie. Voyager sans lui m'est parfaitement impossible». Interrogé par L'essentiel, Joe Schroeder, porte-parole de Luxair, exprime lui aussi sa satisfaction: «Nous avons fait notre travail et mis les conditions d'embarquement de chien d'assistance médicale en adéquation avec la réglementation. Mais si en plus nous participons ainsi à l'amélioration de la vie au quotidien de ce jeune garçon c'est encore mieux!».

Hugo et son père Michel au micro de «L'essentiel Radio»:

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Diabétique Lux le 23.10.2019 11:25 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à Luxair, c'est une très grande avancée pour les personne ayant besoin d'assistance canine. Coup de gueule, pour ma part je suis diabétique et les capteurs fonctionnent très bien, relié à une pompe le suivi est bien meilleur que juste un indicateur glycémique. Ce genre d'action médiatique pousse le fait que le diabétique est handicapé. Nous ne le sommes pas. De plus le chien prévient d'une hypo ou hyper, mais ne mesure pas pour autant. Le contrôle reste nécessaire pour la bonne prise en charge de la situation. A mes yeux le chien n'est pas la solution au diabète.

  • Le Suisse le 23.10.2019 17:02 Report dénoncer ce commentaire

    Excusez moi, je ne suis pas médecin: pourquoi cette maladie nécessite un chien? Merci de m'éclairer.

  • mika le 23.10.2019 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tip top felicitations.

Les derniers commentaires

  • Fletch le 23.10.2019 22:44 Report dénoncer ce commentaire

    Épileptique je ne dis pas mais diabétique je ne vois pas trop l intérêt par rapport au système de mesure.

  • avis le 23.10.2019 20:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Luxair et encore une fois on prouve bien que le chien et le meilleur ami de l’homme

  • Expatlulu le 23.10.2019 17:34 Report dénoncer ce commentaire

    le choix du chien me paraît curieux , vu l'âge du jeune homme ?? Mon épouse diabétique à un enlit et en plus il est possible d'activer des alertes pour les parents.

  • Le Suisse le 23.10.2019 17:02 Report dénoncer ce commentaire

    Excusez moi, je ne suis pas médecin: pourquoi cette maladie nécessite un chien? Merci de m'éclairer.

    • Raph le 23.10.2019 17:54 Report dénoncer ce commentaire

      Ben moi aussi, je me pose la même question, malgré mes 33 ans de diabète de type 1, je ne comprends pas trop non plus la pertinence d'avoir un chien d'accompagnement, sachant qu'il existe des systèmes de suivi glycémique en continue. Donc c'est sympa de la part de la compagnie aérienne, mais pas très pratique d'un point de vue logistique – aspects affectifs mis à part envers l'animal – qu'un simple lecteur de glycémie couplé en NFC à un capteur sous-cutané peut faire le même travail. Faut-il aussi se donner la peine de contrôler ses glycémies, en un coup de main...

    • Lego le 23.10.2019 23:49 Report dénoncer ce commentaire

      Un chien c'est beaucoup plus ''humain'' qu’un appareil électronique,en plus Hugo va jamais sentir la solitude avec belle Medley.

  • Carmen le 23.10.2019 16:27 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Luxair