Chaleur au Luxembourg

21 juin 2017 07:00; Act: 21.06.2017 09:04 Print

Il fait chaud, mais il faut continuer à travailler

LUXEMBOURG - Un employeur doit protéger ses salariés de la canicule, mais ceux-ci doivent continuer à travailler.

storybild

L’ITM recommande aux employeurs de fournir suffisamment d’eau.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La vague de chaleur qui s’est abattue sur le pays ne manque pas de faire souffrir les organismes. Et ce d’autant plus quand les conditions de travail sont particulièrement difficiles, et peuvent accentuer une sensation de mal-être.

Pour autant, il est difficile de se soustraire à l’obligation d’honorer son contrat. «Il n’existe pas de réglementation indiquant qu’à partir d’une température minimale ou maximale, un salarié, qu’il travaille à l’intérieur ou à l’extérieur, puisse quitter son poste», rappelle Claude Santini, conseiller de direction adjoint à l’inspection du Travail et des Mines (ITM).

«Tout rentre dans l'ordre»

Faute de contrainte juridique, l’ITM ne peut qu’émettre des recommandations, et mettre en avant le fait qu’un employeur a l’obligation d’assurer la santé et la sécurité de ses salariés. «Cela signifie fournir des vêtements de travail permettant de se protéger de la chaleur, de l’eau potable en quantité suffisante, mettre en place un système de ventilation, une zone d’ombre aérée, ou encore adapter les horaires de travail...», liste Claude Santini.

Si un travailleur se considère mal protégé, il peut en discuter avec sa délégation du personnel, ou directement avec son patron. La situation, si elle n’évolue pas, peut également être signalée à l’ITM. «On peut se rendre sur place et discuter avec l’employeur. Généralement, par la suite, tout rentre dans l’ordre», conclut Claude Santini.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Barbara le 21.06.2017 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    Respect et compassion à toutes les personnes qui travaillent dehors... je travaille au Kirchberg et quand je vois les ouvriers sur le chantier du tram!!!.. On dirait le bagne! Je serai tombée depuis longtemps...

  • Sindic le 21.06.2017 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    Par temps de chaleur l'employé surtout dans la construction devrait être obligé de fournir de l'eau aux ouvriers et des pauses devraient être obligées toutes les 2 heures minimum afin d'éviter encore une flambée d'accidents mortels comme c'est le cas cette année.

  • Courage le 21.06.2017 08:37 Report dénoncer ce commentaire

    Surtout courage à tous ceux et celles qui travaillent sur les chantiers !!!!

Les derniers commentaires

  • ladeux le 22.06.2017 09:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comment est ce possible qu'il n'y ai pas de réglementation? pauvres gens et courage a eux car le risque d'un coup de chaud et où accident est grand

  • mario le 22.06.2017 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je bosse à l'usine et il fait plus chaud à l intérieur qu 'à l'extérieur.

  • Elle existait le 22.06.2017 06:13 Report dénoncer ce commentaire

    «Il n’existe pas de réglementation indiquant qu’à partir d’une température minimale ou maximale, un salarié, qu’il travaille à l’intérieur ou à l’extérieur, puisse quitter son poste» Elle existait pourtant "à mon époque" en tous cas dans le secteur bancaire...

  • anne et mimi le 22.06.2017 02:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est vrai que le plus dur eSt Pour les ouvriers les cuisiniers etc mais chez nouS ca ne dure pas cette chaleur

  • anne et mimi le 22.06.2017 01:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui oui