Chômage des jeunes

28 mars 2014 11:17; Act: 28.03.2014 13:24 Print

«Il faut développer les stages dans les lycées»

LUXEMBOURG - Des associations de jeunes ont rencontré jeudi les ministres du Travail et de l'Éducation, pour faire entendre leurs doléances face aux difficultés des jeunes à trouver un emploi.

storybild

Les jeunes n'ont pas manqué de critiquer les défauts du système scolaire et ont plaidé pour la mise en place d'une meilleure orientation dans les lycées, notamment via un tutorat, pour trouver la carrière professionnelle qui convient. (photo: DPA)

Sur ce sujet
Une faute?

Pour trouver un travail, il faut de l'expérience professionnelle. Or, elle fait souvent défaut aux jeunes qui sortent du lycée ou même des universités et contribue ainsi à la difficulté de trouver un emploi et à la précarité des jeunes. «Il faut développer les stages dans les lycées, y compris dans le classique», a exigé Marc Ruppert des jeunes libéraux (JDL), jeudi, lors d'une réunion organisée par la Conférence générale de la jeunesse au Luxembourg (CGJL).

Une dizaine d'associations de jeunes s'étaient donné rendez-vous à la Chambre des députés pour discuter avec les ministres du Travail et de l'Éducation à la Chambre des députés. L'occasion de faire entendre leurs doléances. Selon eux, l'État et les communes devraient proposer plus de stages et des accords devraient également été trouvés avec des patrons du secteur privé. Pour permettre aux jeunes d'enrichir leur CV, la formation non formelle, notamment du bénévolat, devrait également être reconnue par les patrons, a réclamé Djuna Bernard, présidente des scouts FNEL.

Les CAE/CIE inefficaces?

Les jeunes n'ont pas manqué de critiquer les défauts du système scolaire et ont plaidé pour la mise en place d'une meilleure orientation dans les lycées, notamment via un tutorat. «Il faut aussi mettre en place de nouveaux mécanismes pour lutter contre le décrochage scolaire», a tonné Julie Dupont, des jeunes du CSV. Un souhait que partage le ministre de l’Éducation, Claude Meisch (DP). «En cas d'arrêt de la scolarisation il n'est pas possible de reprendre les cours avant septembre prochain, c'est regrettable, a-t-il expliqué. Or, plus la période sans scolarisation est longue, plus la réinsertion est difficile.»

Les outils pour lutter contre le chômage des jeunes ont également été pointés du doigt. Paul Matzet, des Jonk Gréng, a rappelé l'étude du Ceps/Instead affirmant que peu de jeunes avaient effectivement été embauchés après la fin de leur contrat d'initiation à l'emploi (CIE) et leur contrat d'appui-emploi (CAE). Six mois après la fin de leur contrat aidé, seuls 25% des bénéficiaires du CIE ont réellement trouvé un emploi qu'ils n'auraient pas été en mesure de décrocher sans ce contrat, avait souligné cette étude.

La nouvelle «garantie jeune», qui doit garantir aux jeunes au chômage de trouver un stage ou une formation dans un délai de quatre mois, va dans le bon sens mais n'est guère suffisante. «Elle est limitée aux moins de 25 ans, il faudrait la porter à 30 ans», a exigé Sammy Wagner, des jeunes socialistes. Une requête que le ministre du Travail, Nicolas Schmit (LSAP), trouve envisageable, si elle est limitée aux diplômés universitaires, a-t-il expliqué. Claude Meisch a finalement rappelé l'utilité de choisir sa carrière professionnelle en fonction des besoins du marché luxembourgeois.

(Laurence Bervard/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • cpia le 28.03.2014 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    Encore et toujours Nicolas Schmit le ministre du chômage. A quand un ministre du travail digne de ce nom.

  • Alainmg° le 28.03.2014 15:20 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut juste de dire aux jeunes que de se salir les mains en travaillant n' est pas une honte et de ne pas rêver à un emploi de fonctionnaires car c' est l' état Luxembourgeois qui fait trop de différences sur les salaires manuelles et intellectuelles.

  • Micael le 28.03.2014 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi cela m´etonne pas? Deja ils vont diminuer les bourses, moins de personnes vont etudier. Du coup, pour compenser cela, ils veulent mettre en place plus de stages... Je la sentais venir a l´avance ... Effectivement, pourquoi moins de stages sont disponibles? Car certaines entreprises ne se prennent pas le temps pour un stage de 1-4semaines souvent, perte de temps, perte d´argent. Leur probleme, c´est qu´aujourd´hui on peut aller etudier et ca leur pose probleme. Laissez tranquille le systeme scolaire svp... Ils ralent sur les profs, maintenant sur les etudiants, maintenant les stages?

Les derniers commentaires

  • Micael le 28.03.2014 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi cela m´etonne pas? Deja ils vont diminuer les bourses, moins de personnes vont etudier. Du coup, pour compenser cela, ils veulent mettre en place plus de stages... Je la sentais venir a l´avance ... Effectivement, pourquoi moins de stages sont disponibles? Car certaines entreprises ne se prennent pas le temps pour un stage de 1-4semaines souvent, perte de temps, perte d´argent. Leur probleme, c´est qu´aujourd´hui on peut aller etudier et ca leur pose probleme. Laissez tranquille le systeme scolaire svp... Ils ralent sur les profs, maintenant sur les etudiants, maintenant les stages?

    • Paye ton boule le 28.03.2014 16:45 Report dénoncer ce commentaire

      Les bourses et les stages sont deux choses séparées. La bourse est une aide pour permettre aux familles de mieux soutenir les études supérieures, alors que le stage est à interpréter comme un supplément d'expérience professionnelle. Pourquoi faudrait-il choisir? beaucoup de mes anciens collègues, y compris moi-même, avons pu en faire entre juin et septembre. 1-4 Semaines c'est à peine le temps de se familiariser avec un poste, donc ne soit pas étonné que cela ne te serve à rien. D'ailleurs toute université qui se respecte demande entre 3 et 6 mois, surtout si c'est inclus dans le programme.

    • François le 29.03.2014 10:31 Report dénoncer ce commentaire

      Un stage n'est pas inutile ou une perte de temps, juste parce que tu ne comprends pas son principe ou l'utilité. La même remarque peut se faire sur le système scolaire. Visiblement tu n'as aucune idée de quoi il est question.

  • Alainmg° le 28.03.2014 15:20 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut juste de dire aux jeunes que de se salir les mains en travaillant n' est pas une honte et de ne pas rêver à un emploi de fonctionnaires car c' est l' état Luxembourgeois qui fait trop de différences sur les salaires manuelles et intellectuelles.

  • Coeur révélateur le 28.03.2014 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui intéresse le Gouvernement c'est les statistiques manipulées, les 7%, pas les 13à17% des jeunes. Pas les 25à30% de -30ans. La solution est pourtant simple : Le public private partnership (ex. Technoport Schlassgoart à Esch) construit des centres de formation professionnel, les entreprises y délèguent des ateliers, bureaux, commerces. Dans un cadre défini, on laisse une autonomie d'organisation et d'initiatives aux stagiaires. Je suis sûr que beaucoup de jeunes feront mieux que les pros expérimentés. Les patrons vont s'y arracher les stagiaires pour remplacer leurs anciens.

  • Cétu Neublag le 28.03.2014 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    Bien sur, faisons plus de stages, c'est clair qu'avec un main d’œuvre qualifiée et payée en cailloux ou pas du tout, les entreprises vont être contente. Par contre les jeunes je ne suis pas sûr, demandez à ceux qui sont obligés de faire un stage en licence à l'UNI : perte de temps, peu rémunéré, qualifications pas reconnue, en gros sert juste à jouer à l'adulte puis à te renvoyer à ton bac à sable...

    • Randy le 28.03.2014 15:28 Report dénoncer ce commentaire

      Un stage est par définition non rémunéré et c'est destiné à offrir un aperçu professionnel et personnel des compétences acquises aux candidats. Tu as de la chance qu'au Luxembourg ce soit payé, franchis la frontière et t'auras peut-être un cheque repas ou un ticket pour le bus. Les autres personnes avec qui j'ai pu en discuter on trouvé ça une expérience enrichissante pour un premier contact avec la vie active.

  • Dopamine le 28.03.2014 13:38 Report dénoncer ce commentaire

    On va l'arranger pour répondre à leurs attentes et demandes, et ils vont encore trouver le moyen de râler, c'est garanti. Le problème c'est la mentalité de ces "apprentis" qui travaillent toujours selon la loi du moindre effort.