Au Luxembourg

21 janvier 2020 14:32; Act: 21.01.2020 16:08 Print

Il n'y aura plus de crèche à la BEI après l'été

LUXEMBOURG - La Banque européenne d'investissement, au Kirchberg, confirme qu'elle cessera de proposer un service de garde d'enfants à ses employés. Mais s'explique.

storybild

«La banque a mené une réflexion sur ce point en 2019 et a décidé de soutenir les parents différemment», glisse une porte-parole. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La crèche «L'Abeille», installée au Kirchberg, ne bénéficiera plus aux employés de la Banque européenne d'investissement (BEI). L'institution européenne a confirmé mardi à L'essentiel l'information relayée dès lundi par les syndicats LCGB et OGBL. «La banque a mené une réflexion sur ce point en 2019 et a décidé de soutenir les parents différemment», glisse une porte-parole.

En somme, le service sous cette forme serait devenu moins pertinent. Il avait été créé en 1995 quand la BEI comptait un millier d'employés, principalement étrangers sans attaches familiales au pays, chiffre qui a quasiment quadruplé depuis. Environ 70 enfants profitent aujourd'hui de cette crèche, soit 10% des 7jeunes enfants du personnel qui pourraient être concernés. Mais la BEI tient à préciser que des contrats de subvention avaient été passés ces dernières années avec d'autres crèches du pays, profitant aussi aux employés et permettant à environ 140 autres enfants d'être accueillis à des conditions préférentielles.

Une allocation pour couvrir les frais

Le service proposé en interne par la crèche L'Abeille n'est pas gratuit, il est simplement avantageux. En contrepartie, après la fermeture, les parents bénéficiaires se verront proposer une sorte d'allocation qui couvrira en partie les frais de garde dans d'autres crèches externes qui se sont multipliées ces dernières années. C'est en tout cas la solution qui se dessine après les derniers échanges.

Car la BEI précise aussi que la décision de stopper le service a été concertée et qu'elle souhaite accompagner au mieux les parents mais aussi les 44 employés du prestataire, dont le contrat ne sera donc pas reconduit, après le mois d'août prochain.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • vrai travailleur le 21.01.2020 17:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tiens c est amusant on ne nous parle jamais de ces « petits » avantages par contre pour pleurer la çà va mieux...

  • en effet le 21.01.2020 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nous parlons ici de la crèche il existé beaucoup plus d'avantages indécents qui sont octroyés au personnel de la BEI. de plus la quantité de travail fournir par ces gens est assez dérisoire...

  • Nolon le 22.01.2020 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    70 enfants pour 44 employés, il n’y a pas un petit problème de sur effectif par hasard?

Les derniers commentaires

  • chacal le 22.01.2020 10:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Crèche ouverte de 7h30/19h

  • Nolon le 22.01.2020 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    70 enfants pour 44 employés, il n’y a pas un petit problème de sur effectif par hasard?

  • banguera le 22.01.2020 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    c’est triste de lire des com de quelques rageux , alors que + de 40 personnes vont perdre leur emplois avec les graves problèmes qui en découlent et le stress qui l accompagne

  • F2Lux le 22.01.2020 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    44 employés pour 70 gosses ... cherchez l'erreur ! Le gouffre de la BEI

    • Guillaume le 22.01.2020 10:17 Report dénoncer ce commentaire

      Dans les 44 employés, il y a ceux qui s'occupent de la gestion même de la crèche en plus de ceux qui s'occupent des enfants. De plus, la crèche est ouverte de 8h à 19h. Ce qui fait au moins 2 shifts. Et 20 gardiens pour 70 enfants en bas âge n'est vraiment pas énorme ! Un adulte pour 4 enfants, c'est dans la norme...

    • Théo le 22.01.2020 17:42 Report dénoncer ce commentaire

      Voilà des propos intelligents! Merci et bravo !

  • Pfff le 22.01.2020 07:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu peux postuler, le jaloux!!!!