Au Luxembourg

04 juin 2018 07:00; Act: 04.06.2018 09:50 Print

«Il n'y avait jamais eu de telles inondations»

MULLERTHAL - Trois jours après les terribles intempéries, l'heure est à la solidarité dans la vallée du Mullerthal.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Il y a déjà eu des inondations mais jamais à ce point. L’eau s’est emparée de la cour intérieure, de notre maison et a ravagé le camping en emportant quelques caravanes», raconte Stefan, propriétaire du camping Cascade, situé dans la vallée du Mullerthal, entre Waldbillig et Consdorf.

Voitures embourbées, caves et rez-de-chaussée inondés, de nombreux dégâts sont à déplorer après les pluies diluviennes qui se sont abattues vendredi, et les nombreux glissements de terrain. Sur le terrain, la solidarité est de mise. L’aide apportée aux résidents vient d’abord des voisins les plus proches de la vallée du Mullerthal.

L'armée encore sur place

«Chez moi, à Waldbillig, il n’y avait rien, mais je suis venu aussitôt au camping pour donner un coup de main», explique Vanessa, dont l'exemple a été largement suivi. Les pompiers et l’armée étaient aussi au Mullerthal pour soutenir les riverains. «Une quarantaine de pompiers volontaires de Redange, d’Ettelbruck, de Clervaux et de Wiltz achèvent les opérations de déblaiement dans le second camping, celui du Grundhof, et également à l'hôtel Le Cigalon», explique Henry Scholtes, le commandant des opérations.

Deux pelotons de l'armée étaient encore à pied d'œuvre hier. «Depuis vendredi, nous avons une quarantaine d’hommes sur le terrain. L’armée et les pompiers ont travaillé ensemble au Mullerthal et à Greiveldange», précise Tanja Raveane, conseillère en communication de l’armée.

(Pierre François/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Logique le 04.06.2018 09:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il suffit de restaurer les zones humides, de replanter des haies, des bosquets et le risque d'inondations en sera fortement diminué.

  • Luxo le 04.06.2018 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    Le Mullerthal est une zone verte, avec des forêts et loin d'être entirement bétonée. Les véritables responsables de ces innondations sont nos agriculteurs, qui ont fait disparaire des haies et les prairies humide, mais surtout à cause de leurs méthodes industrielles abusant de la chimie et en bétonant les sols par les passages répétitif de leurs tracteurs de plusieurs tonnes. La solution et de revenir à la traction animal sur de petites fermes en agriculture "Bio" Les terres agricoles n'absorbent plus les pluies et toute l'eau avec la bonne terre se déverse dans les rivières qui débordent...

  • vinzz le 04.06.2018 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et c'est que le début!!

Les derniers commentaires

  • Luxo le 04.06.2018 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    Le Mullerthal est une zone verte, avec des forêts et loin d'être entirement bétonée. Les véritables responsables de ces innondations sont nos agriculteurs, qui ont fait disparaire des haies et les prairies humide, mais surtout à cause de leurs méthodes industrielles abusant de la chimie et en bétonant les sols par les passages répétitif de leurs tracteurs de plusieurs tonnes. La solution et de revenir à la traction animal sur de petites fermes en agriculture "Bio" Les terres agricoles n'absorbent plus les pluies et toute l'eau avec la bonne terre se déverse dans les rivières qui débordent...

  • Lucas Loubier le 04.06.2018 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut reboiser!

  • vinzz le 04.06.2018 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et c'est que le début!!

    • Martina Sotto le 04.06.2018 12:50 Report dénoncer ce commentaire

      En effet.

  • Al 57 le 04.06.2018 11:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pense pareil !! Si il y avait plus de zone verte on parlerait pas d inondation à l heure actuelle

    • Joel Templemann le 04.06.2018 12:51 Report dénoncer ce commentaire

      Depuis le temps qu'on dit que le vrai problème c'est la démographie.

  • Logique le 04.06.2018 09:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il suffit de restaurer les zones humides, de replanter des haies, des bosquets et le risque d'inondations en sera fortement diminué.