Cantines au Luxembourg

19 octobre 2021 12:52; Act: 19.10.2021 14:33 Print

«Il y a du choix, c'est bon et après t'as plus faim»

LUXEMBOURG - La restauration scolaire luxembourgeoise continue sa transformation pour aller vers plus de durabilité. Jusqu'à présent, les élèves apprécient.

storybild

Les cantines veulent s'orienter vers plus de durabilité.

Sur ce sujet
Une faute?

«Il y a beaucoup de choix, c'est une bonne chose», lance une élève devant les reliefs de son repas, une bouchée à la reine. «Il y a beaucoup pour les végétariens, ou les véganes, il y a toujours un choix», ajoute sa camarade, à la même table de la cantine du forum Geesseknäppchen, après avoir mangé ses lasagnes végétariennes, ce midi. Pour la troisième jeune fille, élève comme les deux autres en classe de 5e au lycée Michel-Rodange, «c'est bon, on a toujours bien mangé, ici. Et tu n'as plus faim, après ça, les portions sont assez grandes».

Si l'orientation des établissements de Restopolis vers plus de bio, de local et de végétarien est «une bonne chose», pour les trois jeunes filles de 14 ans, elles ne sont pas «convaincues que ça aide à faire venir plus d'élèves» à la cantine. Cette orientation se décline désormais dans six axes, présentés mardi matin par le ministre DP de l'Éducation nationale, Claude Meisch. «Restopolis est très à l'écoute des élèves, des étudiants, des jeunes mais aussi des enseignants, et maintenant ils font un pas supplémentaire pour un développement plus durable», explique le ministre.

«Le plaisir de bien manger»

Cette orientation durable est définie dans le concept «Food4Future», élaboré en faisant participer les élèves dans le cadre des rencontres ClimateXchange. Les produits locaux doivent être valorisés. «Il y aura plus de produits végétariens, plus de produits véganes, mais aussi plus de producteurs locaux, bio...Et une tendance pour réduire le gaspillage alimentaire». Les clients pourront ainsi, par exemple, réserver leurs plats à l'avance pour réduire le gaspillage en connaissant les besoins du jour.

Le tout, sans oublier le goût. «Notre slogan reste et restera "le plaisir de bien manger"», martèle Monique Ludovicy, qui dirige Restopolis. «Avec cette approche Food4Future, on peut prendre des repas très sympas et qui font plaisir», souligne-t-elle. «Restopolis doit créer une ambiance conviviale et proposer des menus au goût des convives», ajoute Claude Meisch.

Le ministre Meisch a déjeuné à la cantine avec les élèves.

Les avocats et les crevettes, c'est fini

Voici les six «RestoGoals» de Food4Future:

1. Le plan Pan-bio 2025

D'ici 2025, les établissements de restauration collective subventionnés par l'État devront proposer 50% de produits issus de l'agriculture luxembourgeoise, dont 2/5e bio et 3/5e de l'agriculture locale avec une priorité accordée aux producteurs en conversion vers le bio. Si un produit n'est pas disponible au Luxembourg, la priorité est donnée à la Grande Région et Restopolis ne proposera plus de produits venant d'autres continents. «Il n'y aura pas de crevettes et d'avocats à l'avenir dans les restaurants de Restopolis. Ça ne fait aucun sens d'avoir «un produit bio qui a fait 10 000 km», glisse Monique Ludovicy, de Restopolis.

2. Nouvelle offre de repas

L'offre végan de ce mercredi, avec houmous et falafels.

Les cantines proposeront une offre végétarienne plus étendue, avec des plats dédiés et développeront aussi l'offre végane. Ainsi, après la rentrée de la Toussaint, les établissements autour du forum Geesseknäppchen lanceront le projet pilote «Veggie Monday», avec des plats uniquement végétariens au menu. La viande sera, elle, utilisée de manière plus responsable.

3. Achats en circuits courts

Les cantines vont s'approvisionner autant que possible avec des produits du Luxembourg et de la Grande Région. En outre, les cuisiniers travailleront des produits de saison et, à Walferdange, sur le site eduPôle, un projet pilote est lancé pour produire des légumes sur place. Objectif: réduire au maximum les distances de transport.

4. Prévention des déchets

Restopolis continue à réduire les déchets, notamment plastiques, en préférant les produits réutilisables, les emballages végétaux ou les produits sans emballages. Les bouteilles en plastique sont aussi de moins en moins nombreuses.

5. Lutte contre le gaspillage

La restauration scolaire ambitionne aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire. La réservation de repas doit ainsi être développée, mais aussi les plats AntiGaspi, des plats de la veille à nouveau proposés et identifiés ainsi. Les fruits et légumes «pas beaux», qui sont souvent jetés avant d'arriver sur les étals des commerces, seront eux aussi utilisés pour la confection des plats.

6. Sensibilisation à une alimentation durable

Des semaines thématiques pour présenter les objectifs de Food4Future vont être organisées tout au long de l'année scolaire. Et Restopolis sensibilisera ses clients à une alimentation durable.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mr noQuorn le 19.10.2021 15:37 Report dénoncer ce commentaire

    ça fait un mois que nos gosses bouffent du Quorn... (jamais entendu avant) on peut avoir qqchose d'autre?

  • veritis le 19.10.2021 19:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @resident2 non c'est aux parents de faire leur travail.

  • alain bécile heureux le 20.10.2021 06:35 Report dénoncer ce commentaire

    Bon article qui ma ouvert l'appétit lol je vais me taper un bon KEBAB chez FARYD MOUAHHHHHHHH

Les derniers commentaires

  • vdv le 20.10.2021 22:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Regardez l’es cantines, micro ondes, conserves à tout va, sauces, tomates dê boîtes, rien n’es préparé sur place. Salade de fruits, conserves boîtes. Dommage car on a de super produits et agriculteurs à Luxembourg. Ci on fait plus de contrôles sans prévenir, on va pleurer.

    • Alain le 21.10.2021 08:16 Report dénoncer ce commentaire

      Dans le lycée que fréquentent mes deux filles, ils préparent tous sur place

  • vdv le 20.10.2021 22:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De la farine aux yeux, il y a des écoles que sa mange mal et personne n’a le courage de parler. Du copinage on cache la vérité. Honteux de voir sa.

  • Jean-Michel Lassara le 20.10.2021 16:13 Report dénoncer ce commentaire

    Dans quelques années les écoliers luxembourgeois auront droit à des rations quotidiennes de Soleil Vert.

  • Pas comprendre le 20.10.2021 13:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comment ? Pas d'avocats crevettes ? Je me souviens de repas scolaires au xxeme siècle plus équilibrés et de source locale. On redecouvre le passé monsieur le ministre ?

    • Jessica B le 20.10.2021 16:15 Report dénoncer ce commentaire

      On va bouffer des patates. Mais il n'y en aura pas pour tout le monde.

  • Alexa le 20.10.2021 10:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et dans les hôpitaux ?

    • Jojo De la Renardière le 20.10.2021 16:16 Report dénoncer ce commentaire

      On fera du durable en recyclant les protéines disponibles.