Emploi

02 décembre 2021 11:09; Act: 02.12.2021 17:45 Print

Il y a trop peu d'hommes dans les métiers du social

LUXEMBOURG - Le projet «Social Boys» vise à réduire le déséquilibre entre femmes et hommes dans les professions sociales, où les femmes représentent 85% des emplois dans l'éducation non formelle des enfants.

storybild

Les hommes représentent 15% des emplois dans l'éducation non formelle.

Sur ce sujet
Une faute?

Les hommes ne représentent que 15% des éducateurs dans l'éducation non formelle des enfants, selon les chiffres du gouvernement. Un déséquilibre que le ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes envisage de réduire, avec la signature d'une convention de coopération avec le service infoMann pour le lancement du nouveau projet «Social Boys».

Ce projet est la suite du projet «MADAK − Méi Männer an der ausserschoulescher Kannerbetreiung» qui a eu comme objectif d’identifier les raisons du déséquilibre entre femmes et hommes dans les professions sociales, et dans la profession d'éducateur.

Se familiariser avec le quotidien d'un travailleur social

«Nous constatons que les stéréotypes sexués continuent à influencer les choix de formation et de professions par nos jeunes. Les professions sociales et de santé en sont un exemple flagrant, étant donné que ce sont majoritairement des femmes qui les exercent» a déclaré Taina Bofferding, la ministre de l’Égalité entre les femmes et les hommes.

Le projet «Social Boys» sera mis en œuvre par le ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes, infoMann, le Lycée technique pour professions éducatives et sociales (LTPES) et le Daachverband vun de Lëtzebuerger Jugendstrukturen (DLG). Il s’adressera avant tout à des jeunes adolescents masculins qui pourront se familiariser avec le travail quotidien d’un(e) travailleur/travailleuse social(e) dans une structure sociale comme une crèche ou une maison relais.

(L'essentiel)