À Esch-sur-Alzette

17 juin 2019 17:13; Act: 17.06.2019 17:44 Print

Ils ont réfléchi au futur quartier «Rout Lëns»

ESCH-SUR-ALZETTE - 227 personnes ont participé à l'enquête citoyenne sur l'avenir de la lentille Terres Rouges. Des ateliers participatifs ont aussi été organisés.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La lentille Terres Rouges va laisser place à un nouveau quartier, à Esch-sur-Alzette. Mais comment transformer le site industriel et quelle orientation donner au nouvel espace de vie? Pour répondre à ces questions, le promoteur immobilier Iko a organisé une enquête, à laquelle 227 personnes ont répondu, et des ateliers participatifs.

Leurs résultats ont été présentés ce lundi. Et le nouveau quartier devra être vert, tout en conservant le patrimoine industriel. En effet, 85% des personnes interrogées veulent des parcs et des espaces verts dans le nouveau quartier. Et 90% estiment qu'il est important de conserver le patrimoine. 188 des 227 sondés pensent eux que les transports en commun doivent être la solution principale aux problèmes de mobilité et 154 d'entre eux estiment que les commerces les plus utiles au nouveau quartier seraient des boulangeries, boucheries et poissonneries.

Pour les ateliers de réflexion, les discussions se sont orientées vers la création d'un quartier à taille humaine, vivant et dynamique, permettant de développer mixité sociale et intergénérationnelle dans l'habitat. Pour la mobilité, les participants penchent sur un impact limité de la voiture en surface, avec parkings souterrains, mobilité douce et sans camion sur les routes. Enfin, les immeubles anciens pourraient reprendre vie avec de nouvelles fonctions ouvertes et vivantes, par exemple culturelles.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pierpoljack le 18.06.2019 08:12 Report dénoncer ce commentaire

    Au moins ils prennent les choses par le bon bout, ils interrogent la population au préalable, avant toutes décisions.

  • ladeux le 18.06.2019 09:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les sols sont polluées à plusieurs mètres de profondeur. ce site devrait être classé dangereux. replanter quelques espèces pourquoi pas. mais vu l'état des sols, c'est criminel de vouloir y faire des zones d'habitations et zones vertes

  • baboun le 18.06.2019 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le coût de la transformation en habitation doit être prohibitif donc à exclure. A Luxembourg ville bd Royal y compris des immeubles recents ont été détruits pour être remplacés.

Les derniers commentaires

  • ladeux le 18.06.2019 09:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les sols sont polluées à plusieurs mètres de profondeur. ce site devrait être classé dangereux. replanter quelques espèces pourquoi pas. mais vu l'état des sols, c'est criminel de vouloir y faire des zones d'habitations et zones vertes

  • pierpoljack le 18.06.2019 08:12 Report dénoncer ce commentaire

    Au moins ils prennent les choses par le bon bout, ils interrogent la population au préalable, avant toutes décisions.

  • baboun le 18.06.2019 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le coût de la transformation en habitation doit être prohibitif donc à exclure. A Luxembourg ville bd Royal y compris des immeubles recents ont été détruits pour être remplacés.

  • Tabularasa le 18.06.2019 00:13 Report dénoncer ce commentaire

    Bon courage pour réhabiliter des bâtiments de production industrielle, et ne pas oublier la dépollution des sols... vu l’état des bâtiments une réhabilitation est à exclure car coût de la rénovation est prohibitif si l’on considère le faible utilité de ces infrastructures, un moment il faut tourner la page...

    • Histoire le 18.06.2019 08:19 Report dénoncer ce commentaire

      En garder 2-3 "pour le souvenir" est quand même une bonne chose ! Certes pas 5-6 mais 2-3 sont suffisant pour ne pas oublier d'où l'on vient.