BELVAL GAME JAM

09 novembre 2019 19:34; Act: 11.11.2019 13:51 Print

Ils se lancent le défi de créer un jeu vidéo en 48 heures

ESCH-BELVAL - Du 8 au 10 novembre, treize mordus de la manette se sont rassemblés autour de leur passion avec un seul but: créer un jeu vidéo en l'espace de 48 heures.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

C'est au Technoport de Belval, premier incubateur du Luxembourg, que treize passionnés de jeux vidéo se sont donné rendez-vous pour cette première édition de la Belval Game Jam. Un projet totalement immersif réalisé dans un environnement de travail disposant de matelas, de douches et d'ordinateurs bien sûr.

Pour Sébastien Gaumin et Francesco Cascio, organisateurs de l’événement et membres de l’association étudiante CCSA (Conscious and Cultural Student Association) et le Lycée des arts et métiers, les règles de la «Game Jam» sont simples: divisés en deux équipes, les participants ont 48 heures pour créer leur jeu vidéo autour du thème de Léonard de Vinci.

Un «partage social et de connaissances»

«La Belval Game Jam, ce n'est pas seulement un espace de création mais aussi d'apprentissage avec des workshops et des coachings», expliquent Sébastien et Francesco. Pour Kamelia, développeuse de jeux vidéo tout droit venue d'Iran, c'est l'opportunité de partager son savoir et son expérience de «gameuse». «Je m'intéresse beaucoup à l'effet positif que peuvent avoir les jeux vidéo sur des personnes souffrant de pathologies comme les troubles de la mémoire, la concentration ou encore la dépression».

Assis devant leurs écrans autour d'une table, les participants, amusés et concentrés à la fois, se prêtent au jeu: «J'ai très peu dormi», déclare Maxime, grand habitué des «Game Jams». «Travailler avec des gens qui partagent la même passion que soi, c'est très motivant. Ce qui me plaît, c'est que c'est à la fois un partage social mais aussi de connaissances».

À l'issue de ces 48 heures de travail intensif, les deux équipes présenteront leurs œuvres dans le but de le rendre accessible au grand public. «J'ai une petite appréhension mais je suis super excitée de voir le résultat», se réjouit Ana, complètement confiante en son équipe.

(sl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luis le 11.11.2019 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi ne pas inventée une chose utile pour la planète alors la je vous dit bravo mais pour le instant rien

  • First le 10.11.2019 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez on compte sur vous les jeunes, j'espère que vous allez réussir le défi !

  • luis le 11.11.2019 15:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c,est bien et oui la cilicone valey vas arriver bientot chez vous a belval et ca,continue

Les derniers commentaires

  • luis le 11.11.2019 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi ne pas inventée une chose utile pour la planète alors la je vous dit bravo mais pour le instant rien

  • luis le 11.11.2019 15:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c,est bien et oui la cilicone valey vas arriver bientot chez vous a belval et ca,continue

  • Sowat le 11.11.2019 04:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @le Belge : exactement !

  • Le Belge le 10.11.2019 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    Feraient mieux d'inventer quelque chose qui sert à quelque chose...Ils ont quel âge?

  • First le 10.11.2019 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez on compte sur vous les jeunes, j'espère que vous allez réussir le défi !