Au Luxembourg

17 mars 2018 14:09; Act: 17.03.2018 23:22 Print

Ils sont encore au lycée et sont déjà entrepreneurs

LUXEMBOURG – Les entrepreneurs en herbe ont attiré du monde, samedi, dans les galeries de la Belle-Etoile.

Voir le diaporama en grand »

Dans le cadre du projet de l'asbl Jonk Entrepreneuren, 59 mini-entreprises étaient à la Belle-Etoile pour mettre en lumière leurs produits, lors d'une grande vente. «Ça change des cours habituels et cela permet d'avoir un pied dans le monde professionnel, c'est ce qui me plaît » lance Ryan, 17 ans, étudiant en 3e commerce au Lycée Nic Biever de Dudelange. Son camarade, Florent, 16 ans, précise à propos du projet TropiCaliente, «Nous produisons du jus de fruit. Les premiers clients y ont déjà succombé aujourd'hui».

Aliments, produits de beauté, textiles, il y avait l'embarras du choix sur les stands installés dans la galerie commerciale. «Nous produisons nos bougies parfumées au lycée durant toute l'année» rapporte Diana, 18 ans, du Lycée Mathias Adam de Pétange. «Je souhaite devenir comptable. Il faut a fallu tenir les comptes pour notre projet, j'ai adoré ça».

64 projets

Plusieurs étudiants étaient engagés pour la bonne cause. «Les bénéfices que nous récolterons seront reversés à l'asbl Stëmm vun der Strooss», expliquent des élèves du Lycée des Garçons d'Esch-sur-Alzette, à propos de leur livre de cuisine «Recettes du monde».

«Depuis septembre, on compte 64 projets de mini-entreprises» rapporte Pit Schneider, coordinateur mini-entreprises de Jonk Entrepreneur. Cette asbl se charge d'accompagner les apprentis-entrepreneurs à l'élaboration de leur projet. «Nous leur offrons un cadre, les aidons dans la documentation et à l'élaboration de leur business plan», conclut Pit Schneider.

(Pierre François/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Entrepreneur le 17.03.2018 15:55 Report dénoncer ce commentaire

    Génial! Bravo a vus les enfants! C'est fantastique de construire, créer quelque chose! C'est quand même mieux que d'attendre couche que d'autres fassent et venir leur prendre le fruit de leur travail en prétendant que c'est pour la bonne cause (merci les impôts et l'administration!). Gardez courage et continuez a vivre épanouis!

  • ELGRINGO le 18.03.2018 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Feraient mieux de faire des études supérieures et parler mieux le français et l'anglais...S'amuser à des trucs pareils à 17 ans, c'est bon pour des gosses de 12. Il y avait la même chose en Belgalbanie il y a des années. Ces jeunes sont maintenant pour la plupart sans emploi, car ne sachant parler que le français et "baraguiner" quelques mots en anglais.C'est le fiasco total...vendre du jus de fruit ou des bougies parfumées, n'importe quoi.

  • ml le 17.03.2018 20:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    excellente initiative et manifestement il y a beaucoup de bonnes idées chez nos jeunes, vous qui allez assumer notre avenir d'ici peu. Bravo

Les derniers commentaires

  • ELGRINGO le 18.03.2018 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Feraient mieux de faire des études supérieures et parler mieux le français et l'anglais...S'amuser à des trucs pareils à 17 ans, c'est bon pour des gosses de 12. Il y avait la même chose en Belgalbanie il y a des années. Ces jeunes sont maintenant pour la plupart sans emploi, car ne sachant parler que le français et "baraguiner" quelques mots en anglais.C'est le fiasco total...vendre du jus de fruit ou des bougies parfumées, n'importe quoi.

    • Entrepreneur le 18.03.2018 19:51 Report dénoncer ce commentaire

      @ElGringo: quel est votre projet de vie? Je connais un paquet de loosers qui parlent 4 langues et ont un diplôme supérieur... Ça s'appelle un employe sans envergure... Entreprendre, c'est déjà s'émanciper d'une vie qui semble vous convenir mais qui reste médiocre...

  • fidel le 18.03.2018 01:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo! Bon exemple et belle initiative. Il faudrait plus d aides du gouvernement ainsi que d’un coaching d’entrepreneurs avec ou sans participation pour motiver les jeunes talents luxembourgeois.

  • quiet louis le 17.03.2018 20:38 Report dénoncer ce commentaire

    tres bonne mise en condition pour toutes ces jeunes pousses N oublions pas que c est nos décideurs de demain

  • ml le 17.03.2018 20:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    excellente initiative et manifestement il y a beaucoup de bonnes idées chez nos jeunes, vous qui allez assumer notre avenir d'ici peu. Bravo

  • Karin le 17.03.2018 19:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une merveilleuse initiative pour se faire une idée réaliste de la vie d’une entreprise. Bravo et bonne chance pour vendre vos produits. J’ai beaucoup aimé les sacs à dos très amusants du LGL.