Au Luxembourg

19 octobre 2021 09:00; Act: 19.10.2021 09:30 Print

Immobilisées, ces autos agacent les habitants

DIFFERDANGE - Après Esch, des voitures immobilisées colonisent la voie publique à Differdange. Une solution provisoire serait en vue.

storybild

Au parking des Hauts-Fourneaux, les voitures immobilisées côtoient celles stationnées. (photo: Nicolas Martin)

Sur ce sujet
Une faute?

L'absence de fourrière dans le sud du pays continue de faire des remous et de coloniser l'espace public... Depuis quelques jours, le parking (payant) des Hauts-Fourneaux, en face de la gare et du futur commissariat à Differdange, accueille des véhicules immobilisés par la police (par un sabot) et déposés là par des dépanneuses.

Un effet collatéral, selon nos informations, de la situation critique à Esch-sur-Alzette. Depuis la fermeture en août 2020 de la fourrière «pour raisons de sécurité», la rue Barbourg et les abords du conservatoire y ont été investies par des dizaines de véhicules immobilisés. «Pas vivable pour les résidents, l'école de musique, nos services...», note le bourgmestre, Georges Mischo, qui l'a dénoncé jusqu'à la Chambre des députés. Une personne dont le véhicule, immobilisé sur la voie publique, a été endommagé, a même porté plainte.

«Une solution pour Esch et les autres communes»

En attendant la solution durable d'une possible fourrière sur le site de Raemerich en 2023, l'idée d'un espace provisoire s'est imposée. L'option du Crassier Terre Rouges a été refusée faute de pouvoir «sécuriser le site» mais des discussions sont «sur les bons rails», avec ArcelorMittal et Agora pour un autre site à Esch, admet Georges Mischo. Idéalement, dès fin 2021. «Une solution pour Esch et les autres communes», ajoute-t-il.

Car pour éviter qu'Esch n'hérite de tous les véhicules du sud-ouest (500 à 600 par an depuis la pandémie, 800 à 1 000 avant), la police a, de sources concordantes, et faute d'autre choix été «inofficiellement» invitée à trouver des «solutions locales» pour les véhicules. Lundi, la ville de Differdange indiquait ne pas avoir connaissance de l'existence de cette «fourrière».

(L'essentiel/ Nicolas Martin )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Constat le 19.10.2021 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    En même temps à Differdange tout est fait pour mettre des bâtons dans les roues des automobilistes.

  • ohh le 19.10.2021 11:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Régler le problème à la corse: démontage et recyclage direct sur place !

  • DIGOS le 19.10.2021 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est un problème récurrent! Dans d’autres communes aussi,par exemple la commune de (SANEM) parking du cimetière à (BELVAUX) des voitures étrangères immobilisées,vu que le parking est juste destiné uniquement qui se rend au cimetière.

Les derniers commentaires

  • Petit chef le 19.10.2021 22:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au Parc Recyclage de Differdange il y a énormément de place pour stocker toutes ces voitures. Il y a qu’à les déplacer là-bas plutôt que de laisser ces voitures polluer le centre-ville aux yeux de tous.

  • A BON ENTENDEUR le 19.10.2021 18:53 Report dénoncer ce commentaire

    COMMENT VOULEZ VOUS DIRIGER UN PAYS SI L ON EST PAS CAPABLE DE RESOUDRE UN MISERABLE PROBLEME DE VOITURES EN FOURRIERE ? QUAND ON VOIT CELA IL Y A DU SOUCIS A SE FAIRE POUR NOUS SIMPLE CITOYEN? QUAND ON VEUT DIRIGER IL FAUT SE BOUGER LES FESSES

    • porcinet le 20.10.2021 17:44 Report dénoncer ce commentaire

      Les politiciens actuels veulent l'argent du beurre. Le beurre en lui-même c'est trop gras.

  • martouf le 19.10.2021 16:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En même temps tous les parking sont payant, on peut laisser parker nulle part sa voiture au Luxembourg(sans pour autant laisser pourir sa voiture je veux dire). Celui qui a plusieurs ne peux juste pas si il n’a pas un parking privé. Tout est payant au point que c’en est devenu normal dans la tête des gens!!

    • Henri le 19.10.2021 17:57 Report dénoncer ce commentaire

      Bof, oui, et puis il y en a qui n'arrivent pas à écrire un texte sans erreurs. Le vôtre est quasiment la cerise sur le gâteau.

  • Seaman le 19.10.2021 14:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a trop de voitures au Luxembourg…plus de 600 voitures pour 1000 habitants…

    • Oui mais non le 19.10.2021 17:21 Report dénoncer ce commentaire

      haha en fait il y a 1000 habitants pour 2000 voitures

  • pilpoil le 19.10.2021 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À Esch, pratiquement deux niveaux ont été loués à une société et donc en semaine c'est zéro en place. Pourquoi faire des parking publiques s'ils deviennent au final au privés. Rien à voir avec les sabots mais je voulais en parler