Coronavirus au Luxembourg

01 juillet 2020 17:17; Act: 02.07.2020 09:16 Print

«Infectés en soirée, ils ramènent le virus au travail»

LUXEMBOURG - Les nouveaux infectés au coronavirus sont plus jeunes qu'avant. S'ils ne sont pas trop à risque, ils peuvent infecter des personnes plus fragiles.

storybild

Beaucoup des nouveaux infectés l'ont été lors de soirées privées.

Sur ce sujet
Une faute?

En une semaine, du 22 au 28 juin, 146 nouvelles infections ont été diagnostiquées au Luxembourg, a indiqué ce mercredi la ministre de la Santé, Paulette Lenert. «Les chiffres ne sont pas alarmants, mais il ne faut pas que ça dégénère. Nous avons plus d'un indice qui montre que le virus est de nouveau en route. C'est normal, nous sommes en plein déconfinement. On peut vivre avec le virus, mais il ne faut pas que cela dépasse un certain seuil», a expliqué la ministre qui veut «anticiper» avant que la tendance ne s'aggrave.

Mais qui sont ces nouveaux patients? «Ce sont souvent des gens infectés lors de fêtes, de soirées et qui ramènent le virus au travail», explique Paulette Lenert. Ces malades sont plus jeunes, avec une moyenne d'âge de 35 ans. 15,2% d'entre eux sont âgés de 25 à 29 ans. «On voit que c'est en corrélation avec les derniers relâchements», indique Paulette Lenert. Il ne s'agit pas d'une population particulièrement vulnérable, donc, mais parmi les contacts identifiés de ces infectés peuvent figurer des personnes plus fragiles qui seraient mises en grand danger par une infection. Plus de 1 000 contacts ont été identifiés, autant de personnes à surveiller.

Des foyers d'infection identifiés

Autre élément: très peu de ces nouvelles infections, environ 10%, ont été diagnostiquées par le biais des tests à grande échelle actuellement en cours. «La plupart des patients ont passé un test normal, parce qu'ils présentaient des symptômes», explique Paulette Lenert. Une vingtaine de nouvelles infections ont aussi été détectées à l'aéroport, les passagers se voyant offrir un bon pour un test à l'atterrissage. «Ce n'est pas alarmant, on peut bien retracer leurs contacts. C'est encore gérable», selon la ministre.

Plusieurs foyers d'infection ont d'ailleurs été identifiés au Luxembourg, même s'ils ne se multiplient pas. Ainsi, 24 personnes ont été infectées lors d'une même soirée privée, ont indiqué Paulette Lenert et le Premier ministre Xavier Bettel. Autre foyer moins important, une entreprise au sein de laquelle dix employés ont été testés positifs. Là encore, chacune de ces infections a pu être attribuée à des fêtes privées. «Les gens ne prennent plus les mêmes précautions que lors de la période précédente», notamment lors d'événements privés, a déploré la ministre de la Santé.

«On doit encore expliquer les gestes barrières»

«Dans tous les événements communaux, ou ceux où il y a des organisateurs, ça marche bien. Mais en privé les gens ne respectent pas les règles», a déploré le chef du gouvernement. La ministre de la Santé a de son côté martelé que «nous vivons toujours des temps dangereux, il faut faire attention». Une entreprise avec cinq salariés infectés, une école avec quatre infections... sont les autres foyers plus réduits. Le reste est constitué de cas isolés avec une grande variété géographique.

Tracer les contacts des nouveaux patients infectés peut aussi se révéler problématique. «Une personne dans une école, ce n'est pas un problème. C'est dans le privé que ça pose problème, quand les gens ne savent pas trop qui était là». La foule devant les bars n'aide pas non plus les autorités sanitaires à retracer les contacts pour couper la chaîne du virus. «Nous avons aussi constaté un manque de sensibilisation», a indiqué Paulette Lenert. «On doit encore expliquer les gestes barrières. Si les gens ne savent pas comment le virus se propage, ils ne savent pas comment s'en protéger».

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sowat le 01.07.2020 19:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les gens ne pensent qu'à leurs propres plaisirs et oublient tout le reste : gestes barrière, etc etc... Certains disaient que la vie après le confinement ne serait plus la même : c'est faux, preuve en est : nombrilisme etc sont toujours bien présents voire plus qu'avant ! C'est vraiment consternant !

  • Jessica le 01.07.2020 18:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a rien a expliquer ces gens connaissent tres bien les gestes barriere mais ne respecte rien ce qui est different. Il faut arrêter d être trop gentil et punir severement pour qu'ils comprennent pour de bons ça ne fonctionne que comme ça.

  • nickname le 01.07.2020 18:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l’open space sera sans doute interdit

Les derniers commentaires

  • iwanttospeaktothemanager... le 03.07.2020 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui karen.

  • Dies irae le 02.07.2020 22:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez le droit de penser ce que vous voulez de cette pandémie, j'espère juste que si vous veniez à l'attraper et que malheureusement vous finissez à l'hôpital, vous auriez la présence d'esprit de laisser votre place à quelqu'un qui n'a rien demandé. A ce moment là, je vous applaudirai, et si vous avez des enfants, je me ferai un malin plaisir à leurs dire comme leur père ou mère étaient stupide, et que si le covid viendrait à éliminer que les stupides et les ignorants alors ce n'est peut-être pas une pandémie, mais un remèdes !!!! Mais j'en doute.

  • rené sance le 02.07.2020 21:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comment on sait qu’il a été infecté en soirée ? Arrêtez de prendre les vents pour des cons

  • nickname le 02.07.2020 18:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @justice: cela est le seul moyen de réduire le co2 c’est donc bon pour nous les écologistes. D’ailleurs le vaccin n’est pas écologique puisqu’il permettra la surpopulation à nouveau. Il faudra revenir au naturel et accepter de mourir à nouveau

  • somaire le 02.07.2020 18:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après avoir estimé que le port généralisé de masques était « inutile » pour lutter contre l'épidémie, l’exécutif fait marche arrière depuis quelques jours