Xavier Bettel en France

20 mars 2018 11:34; Act: 20.03.2018 13:49 Print

«J'ai pas envie de payer la décoration de Noël»

LUXEMBOURG - Xavier Bettel était l'invité de Marc-Olivier Fogiel sur «RTL», lundi. L'occasion de rappeler que le Luxembourg voulait investir pour les frontaliers.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«J'ai pas envie de payer la décoration de Noël d'un maire, j'ai envie que cet argent serve à aider dans la vie du frontalier qui fait ce transport tous les jours pour qu'il y ait une amélioration de sa vie au quotidien»: Xavier Bettel, invité de «RTL Soir» a fait sourire Marc-Olivier Fogiel, lundi soir. Le Premier ministre luxembourgeois s'est ainsi une nouvelle fois opposé à l'idée de redistribuer aux communes françaises une partie de l'impôt sur le revenu payé par les frontaliers.

Xavier Bettel a rappelé la situation «win-win» qui «permet à l'économie luxembourgeoise de fonctionner mais aussi d'avoir 100 000 Français qui ont un emploi tous les jours». Conscient des problèmes de transports, le Premier ministre luxembourgeois a martelé: «On est prêts à investir de l'argent dans des infrastructures qui permettront aux frontaliers d'avoir une amélioration de leur vie au quotidien, que ce soit des parkings d'accueil, que ce soit le ferroviaire, que ce soit des structures dont ils peuvent profiter».

Invité un peu plus tard du «Soir 3» sur France 3, le Premier ministre luxembourgeois a par ailleurs indiqué qu'en matière fiscale, «le Luxembourg avait fait le boulot» et qu'il souhaitait «une Europe compétitive», à l'heure où les États-Unis sortaient les griffes du protectionnisme.

Toutes ces thématiques étaient au menu du jour du grand séminaire intergouvernemental France-Luxembourg, qui se déroulait mardi matin, à Matignon.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Siegfried le 20.03.2018 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    Très bien, Mr Bettel. OUI pour que une partie des impôts prelevés sur les frontaliers serve à améliorer leurs conditions pour se rendre à Luxembourg au quotidien, mais NON à filer cet argent à l`État français sans aucun contrôle.

  • bubulle le 20.03.2018 12:46 Report dénoncer ce commentaire

    100 000 frontaliers + tous les résidents français...que serait il advenu de la Lorraine voir au delà si le Luxembourg ne nous avait pas accueillis??? un désert économique....alors Messieurs les Elus , un peu de retenue, plûtot que de pleurnicher pour faire cracher au bassinet le Luxembourg , commencez par revoir vos dépenses de fonctionnement et votre gestion de la commune. Un retraité frontalier

  • mo le 20.03.2018 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo monsieur le ministre vous avez tout à fait raison

Les derniers commentaires

  • benoit le 22.03.2018 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Xavier

  • Daniel 63 le 21.03.2018 19:12 Report dénoncer ce commentaire

    Merci Mr BETTEl je suis fier de votre réponse qui est sans equivoque .Le Luxembourg a du personnel de qualité avec les frontaliers,et les frontaliers ont un salaire .Cela leur permet d avoir de plus belles choses dans leur pays respectif . bravo a notre premier ministre

  • gigi le 21.03.2018 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo tout à fait d’accord payez vous moins Messieurs les cumulards je pense à certaines personnes des communes limitrophes !!! Qui touchent plusieurs salaires !!!!!!

  • gigi le 21.03.2018 17:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Mr Bettel j’ai toujours travaillé au Luxembourg je vous en remercie sans vous nous n’aurions rien.... alors vous avez tout à fait raison les infrastructures oui!!!!! Le reste non

  • j-pierre le 21.03.2018 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    Quel mépris pour les élus des communes où résident des milliers de frontaliers. Elus qui ne se battent pas les illuminations de Noël, mais pour que cette population qui travaille au Luxembourg, bénéficie ainsi que les enfants, d'infrastructures adaptées pour leur rendre la vie agréable sur leur lieu de résidence. Il faut écouter ces maires avant de porter un jugement aussi radical.

    • Fronta réaliste le 21.03.2018 11:37 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas un manque de respect ni de mépris, c'est une triste réalité, les français eux memes se plaignent a longueur d'année de l'argent mal dépensé par leurs dirigeants, donc le commentaire de Bettel ne reflète que la réalité du terrain telle que les français nous la montrent et telle qu'ils s'en plaignent et n'est aucunement irrespectueux.