Luxembourg/Allemagne

26 octobre 2021 08:00; Act: 26.10.2021 08:16 Print

«J'étais prêt à plonger, j'avais enlevé ma veste»

OBERBILLIG/WASSERBILLIG - Lundi, Alain Biver, caissier sur le Sankta Maria II, a participé au sauvetage d'un automobiliste tombé dans la Moselle. Il raconte.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Ce monsieur a eu beaucoup de chance!». Lundi soir, depuis chez lui, Alain Biver voyait encore défiler les images, spectaculaires, presque improbables. Caissier sur le Sankta Maria II, qui assure la traversée de la Moselle entre le Luxembourg et l'Allemagne, l'homme s'est mué plus tôt dans la journée en sauveteur d'un automobiliste allemand, dont la voiture est tombée du pont dans l'eau. Il était 10h30. «On peut embarquer six voitures à bord, elles étaient toutes en train de prendre position quand j'ai entendu un bruit énorme», raconte Alain Biver à L'essentiel.

Sous ses yeux, l'un des six véhicules venait de briser une barrière de protection du navire pour finir sa course dans la Moselle. «C'est une voiture électrique qui a pris de la vitesse, son chauffeur a été surpris. Dans l'eau, très vite, le véhicule s'est éloigné du bateau sur une trentaine de mètres avec le courant». Ancien pompier professionnel de la Ville de Luxembourg, Alain Biver est déjà intervenu sur de nombreux accidents. Avec son collègue, conducteur du bateau, ils ont eu la bonne réaction, pleine de sang-froid: «Tout de suite j'étais prêt à plonger, j'avais déjà enlevé ma veste. Mais nous avons pu nous approcher en bateau et tendre une barre à l'homme, pour le tirer par la fenêtre passager. Il était seul dans l'habitacle, choqué mais calme».

«Après cinq minutes, on avait ramené l'automobiliste à bord»

À cet endroit la profondeur de la Moselle atteint près de 4 mètres, mais la voiture n'a pas coulé et c'est ce qui a permis le sauvetage rapide. «Après cinq minutes, on avait ramené l'automobiliste à bord. Puis avec la barre, on a réussi à agripper la voiture pour la ramener lentement vers la berge avec le bateau», développe Alain Biver qui lui-même vit à Oberbillig. Depuis la rive, sa femme a même immortalisé la scène rarissime.

L'homme de 59 ans est caissier depuis deux ans sur le Sankta Maria II, un «passe-temps» pour occuper sa retraite. Évidemment il n'avait jamais encore vu une voiture tomber à l'eau. «On traverse en continu, toute la journée. On passe 600 voitures par jour... et avec les travaux routiers en cours à la frontière, les gens se reportent beaucoup sur le bateau», explique Alain Biver qui œuvre, en ce moment, trois fois par semaine. Ce mardi, il est en repos mais dès mercredi il sera à nouveau à son poste pour une journée qu'il espère plus paisible sur l'eau.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • filou le 26.10.2021 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    heureusement les caisses de bières sont toujours dans le coffre .

  • jos spedlerio le 26.10.2021 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    Ho non di casse, j'ai presque du sauter dans l'aquarium lol

  • oufti le 26.10.2021 09:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au moins grâce à l'électrique pas fuite d'hydrocarbures

Les derniers commentaires

  • vdv le 26.10.2021 17:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sa sera comme pour Covid, obligé pour tout le monde. Voitures électriques obligatoires pour tous. La dictature est en marche, la démocratie en danger

  • Bier... le 26.10.2021 14:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'histoire ne dit pas si la bière a eu le temps de se rafraîchir dans la Moselle afin d'être à bonne température pour les secouristes :))

  • DIGOS le 26.10.2021 11:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut arrêté de boire tout simplement.

  • justicier le 26.10.2021 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    Ahh ces allemands!

  • oufti le 26.10.2021 09:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au moins grâce à l'électrique pas fuite d'hydrocarbures