Au Luxembourg

27 juin 2017 07:31; Act: 29.06.2017 17:27 Print

«J'étais sur le balcon et là j'ai vu 200 moutons»

LUXEMBOURG-VILLE - Lundi vers 21h45, un troupeau de moutons a quitté son enclos pour se réfugier dans l'enceinte du Rehazenter, au Kirchberg! Les habitants se sont mobilisés.

storybild

Très vite, de nombreux voisins sont descendus des appartements pour encadrer le troupeau et éviter qu'il ne s'engage sur la route. (photo: Rehazenter)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La scène est plutôt insolite. Lundi soir, vers 21h45, un troupeau de moutons a quitté son enclos pour se réfugier quelques centaines de mètres plus loin, dans l'enceinte du Rehazenter (Centre National de Rééducation Fonctionnelle et de Réadaptation) au Kirchberg. «J'étais sur le balcon et là j'ai vu 200 moutons! Je me suis dit "Mais que font-ils là?"», raconte Ivo, un voisin qui n'en revenait toujours pas mardi matin.

Ces moutons se trouvent habituellement dans un champ situé «entre le Kirchberg et la descente vers Neudorf, à côté du cimetière», ajoute Ivo. Très vite, de nombreux voisins sont descendus des appartements pour encadrer le troupeau et éviter qu'il ne s'engage sur la route. Le propriétaire des bêtes est ensuite arrivé pour les raccompagner. La scène aura duré plus d'une demi-heure, à quelques mètres de l'hôpital Kirchberg, d'Auchan et de grandes banques.

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Hofcat le 27.06.2017 08:06 Report dénoncer ce commentaire

    C'est cool d'avoir cette cohabitation entre "modernité" et "tradition".

  • habitant le 27.06.2017 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    déjà à 18.00 ils etaient là , et deux qui sont allé sur la route en descendant , cetait assez drole

  • Panurge le 27.06.2017 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    Pas surprenant quand même. Le Rehazenter a été instauré pour récupérer une bonne santé et dans leur enclos ils étaient exposés à la nuisance des voitures qui passent!

Les derniers commentaires

  • Luxo le 27.06.2017 13:58 Report dénoncer ce commentaire

    Les moutons comme les vaches sont prioritaire, même en ville ils sont à leurs places. Ce qui est surprenant, c'est de ne plus croiser de chevaux avenue de la liberté ou dans la grand Rue!

    • vive lanature le 27.06.2017 21:55 Report dénoncer ce commentaire

      Bientot !!!

  • fabilux le 27.06.2017 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    pas eu de blessé, c'est très bien!

  • Leon le 27.06.2017 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    j'en ai gardé un je vais le bouffer

  • Marc le 27.06.2017 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    21h45.....il faut recompter et recompter les moutons pour endormir.

  • Panurge le 27.06.2017 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    Pas surprenant quand même. Le Rehazenter a été instauré pour récupérer une bonne santé et dans leur enclos ils étaient exposés à la nuisance des voitures qui passent!