Danger au Luxembourg

29 janvier 2019 09:00; Act: 29.01.2019 16:33 Print

Êtes-​​vous vigilants avec vos données privées?

LUXEMBOURG - Les usagers d’Internet dans le pays sont parmi les mieux informés des bonnes pratiques pour protéger leurs informations personnelles.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Si les résidents luxembourgeois sont des utilisateurs assidus de smartphones, ils sont aussi plutôt au fait des règles de prudence à adopter. Selon des données publiées lundi par Eurostat, à l’occasion de la Journée de la protection des données, 85% des personnes ont utilisé l’an dernier un smartphone à des fins privées. C’est 10% de plus que la moyenne relevée dans l’Union européenne.

Ils sont aussi les plus nombreux, avec les Suédois (70%), à avoir au moins une fois restreint ou refusé l’accès à des données personnelles lors de l’utilisation ou de l’installation d’une app sur leur téléphone. Et seuls 17% des utilisateurs n’ont jamais restreint ou refusé l’accès aux applications, ce qui place le Luxembourg sur le podium des usagers qui sont les plus prudents.

Nouvelle brochure

Topalan, 41 ans, de Luxembourg-Ville, en fait partie. «Le piratage ou encore le vol de données personnelles m’inquiètent beaucoup. Du coup, j’évite au maximum de partager des données sensibles sur le Net», souligne-t-il. Un peu plus loin, Caroline, 19 ans, use des mêmes précautions: «Je m’abstiens de trop partager mes données car je crains qu’elles tombent entre de mauvaises mains».

Lundi, la Commission nationale pour la protection des données (CNPD) a diffusé sa brochure intitulée «Vos données? Vos droits!». Téléchargeable sur son site, elle explique les droits des citoyens en matière de protection des données, et comment les faire valoir.

Sur le plan personnel, professionnel, êtes-vous sensibles à la protection de vos données? Des résidents luxembourgeois au micro L'essentiel d'Ana Martins.

(L'essentiel/Mathieu Vacon et Ana Martins)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fre le 29.01.2019 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certains font grand bruit de la protection de la vie privée mais publient leur vie sur Facebook Nous utilisons quasiment tous des cartes bleues des smartphones des objets plus ou moins connectée La vie privée doit rester privé mais dans le monde ultra connecté qui est le nôtre cela devient impossible

  • Anonyme le 29.01.2019 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Vinzz tu as raison...comme tout devient digital il n y a de facto aucune garantie de protection des données...donc c est déjà trop tard on est dans les bases des données google ;-)

  • Le Hacker russe le 29.01.2019 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    Vous pouvez faire tout ce que vous voulez, inventer des mots de passe improbables, en fin de compte si quelqu'un veut vous espionner il vous espionnera!

Les derniers commentaires

  • Faible ;-P le 29.01.2019 14:03 Report dénoncer ce commentaire

    Largement possible d'utiliser internet et l'informatique en général sans prendre de risque sur les données perso. Pour cela nous avons un outil très perfectionné et évolutif (en principe... xD). On appelle cela un cerveau! Les réseaux sociaux ne soit pas une obligation, il existe d'autre mails que Gmail et autres , les outils d’anonymats même pour naviguer sont légion, ... Bref pour celui qui ne veut pas partager sa vie privée il existe tout ce qu'il faut. Pour les autres? Ils font ce qu'ils veulent, mais par pitié stop à la victimisation et au fatalisme.

  • Roberto le 29.01.2019 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    Vous connaissez le "Terminator" ? La machine est en train de prendre le contrôle sur l'homme ! Et l'homme fait avec, sans se soucier. Accro à Internet !

  • White Hat le 29.01.2019 13:15 Report dénoncer ce commentaire

    Du moment que vous avez un compte Google, FB, Tweeter ou Instagram, c’est foutu!! Peu importe la complexité de vos mots de passe car vous leur livrez vous-mêmes vos données personnelles qu’ils utilisent ensuite comme bons leurs semblent....sans compter les piratages, comme FB avec 117 millions de comptes hackés dernièrement...

  • Maillon de chaîne le 29.01.2019 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    En plus des applications utiles, on nous propose des applications inutiles connectées (domotique, assistant vocal, frigo connecté, ...)

  • Malin le 29.01.2019 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai changé mon mot de passe dangereux 12345 contre un moins risqué 54321.