Au Luxembourg

18 octobre 2020 16:56; Act: 19.10.2020 17:57 Print

Jackpot lors du contrôle: un kilo de drogue dans le sac

FLAXWEILER - Alors qu'elle procédait à un simple contrôle d'alcoolémie, la police a mis la main sur une grande quantité de drogue dans une voiture.

storybild

La police intercepté le véhicule à Beyren, dans l'est du Luxembourg. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

La police ne s'attendait probablement pas à réaliser une telle prise lors d'un simple contrôle d'alcoolémie, ce week-end, à Beyren. C'est la forte odeur de marijuana qui se dégageait d'un des véhicules arrêtés qui a mis la puce à l'oreille des policiers. À son bord deux occupants, qui se sont vite trahis lors d'un premier échange avec les agents.

L'une des deux personnes a alors remis un petit sachet de drogue à la police. Mais les fonctionnaires ne sont pas arrêtés là et ont procédé à une fouille complète du véhicule. Bien leur a fait, ils ont pu mettre la main sur plus d'un kilo de marijuana réparti dans deux sacs. Une sacrée prise dans le contexte d'une opération de routine...

Le conducteur a, en plus, été testé positif au cannabis. Autant d'éléments qui ont nécessité une information au parquet. L'autorité judiciaire a ordonné une fouille du domicile des deux personnes impliquées. De la drogue et des GSM ont été confisqués, en plus de la voiture en question. La police ne précise pas si une enquête sur un possible trafic de drogue a été lancée.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dépendance destructrice le 18.10.2020 17:21 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà encore un triste exemple de comment détruire sa vie et sa santé, tout en mettant en danger les autres sur la route !

  • Ringo Show le 18.10.2020 21:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo à la police, il faut faire olus de contrôle alcool.et drogue surtout vers les jeunes qui roulent très vite.

  • luis le 18.10.2020 17:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faut le légaliser et finito les dileurs vont faire faillite et le gouvernement aura plus de rentabilité sur les recettes.

Les derniers commentaires

  • dolce le 19.10.2020 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les dealers il y aura tj malheureusement ça rapporte bcp bcp d argent la drogue et tant qu il y a de l argent en jeux ....

  • Jean-Claude le 19.10.2020 10:57 Report dénoncer ce commentaire

    Sara Benetowa a découvert que le Kaneh-Bosm ou Cannabis est mentionné 5 fois dans l'Ancien Testament. La première occurrence apparaît dans la Sainte Huile d'Onction sous le nom de Calamus, (Exode 30:23). Sara a fait valoir que la traduction de Calamus était une erreur de traduction qui se produisait dans la plus ancienne Bible, la «Septante», et que l'erreur avait été copiée dans les versions ultérieures. Le titre «Christ» n'a été donné que par quelqu'un qui est enduit de la Sainte Huile d'Onction ou de l'Huile de Nazer, comme décrit dans Exode 30:23.

  • realite le 19.10.2020 10:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Peut être du cbd qu ils ont fait poussés eux mêmes ? Les autorités Ont t ils testés le taux de thc dans l’herbe ?

  • entre guillemets le 19.10.2020 09:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de panique comme d hab on va nous dire que ne sont pas des residents ... tout va bien y a pas de drogue chez nous

  • luxo le 18.10.2020 22:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si le Luxembourg interdisait clairement la consommation de drogue comme le cannabis, la situation serait claire. Rien ne prouve que cette marchandise était destinée à la vente. Et en cas de vente c’est l’acheteur qu’il faut sanctionner.