Au Luxembourg

22 février 2020 10:00; Act: 21.02.2020 19:12 Print

«Je ne pensais pas que le Luxembourg était un pays»

LUXEMBOURG-VILLE - De plus en plus d'étudiants d'Europe choisissent de partir à l'étranger pour réaliser une partie de leur cursus. Une dizaine découvrait le Luxembourg.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Une dizaine d'étudiants étrangers en Erasmus au Luxembourg se sont rassemblés vendredi après-midi devant la Gëlle Fra, à Luxembourg-Ville. Pour la plupart, être sur la place de la Constitution était une première, autant que de se trouver au Luxembourg, qui reste peu connu de ces jeunes, concède Alessio, président de l'ESN, Erasmus Student Network.

«Je pensais que le Luxembourg était une ville européenne mais je ne savais pas que c’était un pays», s'amuse Andréanne, qui vient tout droit du Québec. «J’ai déjà entendu le nom mais ça se résume à ça, je savais juste que c’était très riche», renchérit, sa compatriote, Camille-Sophie.

Même si les deux étudiantes ne font pas partie du projet Érasmus (qui concerne seulement les étudiants européens), elles ont rejoint les autres étudiants pour découvrir la capitale, vendredi. Comme les autres, les Canadiennes viennent d'arriver au Luxembourg, il y a à peine 5 jours. «J'étais surprise qu’on parle au moins 4 ou 5 langues ici», détaille Camille-Sophie. Les étudiants ont donc pu visiter la capitale, dont les Casemates.

« La possibilité d'apprendre plusieurs langues attire »

Résidente à Esch depuis septembre dernier, l'Autrichienne Nina a accompagné les jeunes durant leur découverte de la ville. Une manière de transmettre son expérience du pays: «J'adore le pays, c'est vraiment très beau», dit celle qui a prolongé son escapade luxembourgeoise.

«Notre travail est d'accueillir les étudiants et de leur faire découvrir le pays et ses coutumes. L'idée est qu'ils ramènent un petit peu de leurs souvenirs dans leur pays, justifie Alessio. On a l'espoir que cela attire plus de monde au Luxembourg, car ce n'est pas vraiment la destination phare», reconnait-il. La diversité du pays constitue toutefois un atout auprès des étudiants. «La possibilité d'apprendre plusieurs langues attire, car le Luxembourg est très international.»

(Marine Meunier/L'essentiel)