Covid au Luxembourg

06 avril 2021 07:00; Act: 06.04.2021 11:56 Print

«Je vais demander à la police de valider la terrasse»

LUXEMBOURG - Les terrasses vont rouvrir demain et les restaurateurs s'y préparent. Mais avec un toit ou sans? La définition reste floue.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis dix jours, les grandes manœuvres ont débuté dans les restos et cafés pour rendre accueillantes (et si possible rentables) les terrasses qui pourront rouvrir dès mercredi. Non sans contraintes: entre les règles sanitaires, les horaires restreints (6h-18h), les tables pour deux, distantes de 1,50 m, et surtout la météo!

Car pour déjeuner en terrasse cette semaine il faudra être un peu courageux. «Le carnet de réservations se remplit. On en a eu 25 dans l'heure de l'annonce de la réouverture et déjà plus de 150 pour les cinq six prochains jours», confie Alexandra Bailly du Mouton Noir à Rombach-Martelange, qui, grâce à ses espaces extérieurs, proposera 76 couverts, soit 50% de sa capacité habituelle. Pas négligeable «même si ce ne sera que le midi». Le restaurant a choisi de permettre à tout le personnel de retravailler, 20 ou 25h par semaine. Le chômage partiel couvrant le reste.

Avec ou sans toit, pergolas, vérandas?

Espaces extérieurs sous parasols, chapiteau d'hiver en retirant des fenêtres, la gérante s'adapte. «Je vais demander à la police de passer pour valider», lance-t-elle. Une chose est sûre, ses 25 champignons chauffants n'auront jamais été aussi précieux.

Avec ou sans toit, pergolas, vérandas? La Chambre de commerce a regretté que la notion de terrasse ne soit pas définie dans le texte de loi. D'où un certain flou. Seul «un lieu à l'extérieur (...), dans un contexte par nature bien aéré et ventilé», est évoqué. Au Threeland Hotel de Pétange, on ouvrira une terrasse couverte et chauffée. La condition? «Deux ouvertures latérales», insiste l'établissement. D'autres ont préféré rester fermés.

(Jean-François Colin et Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JDFB le 06.04.2021 09:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On va donc gaspiller et brûler des tonnes de m3 de gaz, à l' extérieur, par 0° , très très mauvais bilan au final, environnement massacré contre le plaisir de boire en terrasse, pas si courageux mais très égoïstes !

  • Bil le 06.04.2021 12:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Êtes vous capable de faire autre chose que de la critique? Le covid a rendu tout le monde débile? si cela ne vous plaît pas, restez chez vous et laisser vivre ceux qui ont décidé de vivre! C'est pathétique !

  • Dex10 le 06.04.2021 11:37 Report dénoncer ce commentaire

    dans tous les cas, vous échouerez tous :)

Les derniers commentaires

  • sans nom le 09.04.2021 21:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certains gens adorent écrire n’importe quoio

  • Léa le 07.04.2021 15:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aucun rapport

  • moni le 07.04.2021 14:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    T’as raison je ne sais pas où est la logique ici on ville à vingt mètres de là police une terrasse avec une tonte fermé de tout les côtes donc je ne vois pas où est la différence entre un bistrot ouvert ou une tonte fermé donc dans ce cas là je peux ouvrir mon bistrots et laisser là porte ouvert c’est là même chose pour moi je trouve vá chercher à comprendre cette politique du Covid 19 moi autant une personne normale je ne arrive pas à comprendre

  • écolo le 07.04.2021 13:02 Report dénoncer ce commentaire

    Malgré ces terrasses chauffées nous sommes un pays plus vert que les voisins...

  • Resident le 07.04.2021 07:43 Report dénoncer ce commentaire

    7h:39 Wasserbiilig : café dans la Grande-Rue : Terrasse en place : sur 10 m le long du trottoir : 10 tables de 1m2 avec 3 chaises par tables et celles-ci espacées de 30 cm. Déjà occupées par 8 personnes et sans masques. Voilà l'HORECA dans toute sa splendeur