À la télé allemande

06 octobre 2016 12:08; Act: 06.10.2016 12:57 Print

Jean Asselborn «champion de l'anti-​​langue de bois»

Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères était l'invité du talk-show «Maischberger» mercredi, sur la chaîne allemande «ARD». Et il n'a pas mâché ses mots.

storybild

Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn (à droite) et le diplomate hongrois Gergely Pröhle, avaient beaucoup de choses à se dire.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La question des réfugiés continue à agiter l'Europe alors que le référendum du président hongrois, Victor Orban, qui visait à empêcher les réfugiés d'entrer en Hongrie, a été invalidé le week-end dernier. Dans le même temps, la chancelière allemande, Angela Merkel, a essuyé un flot d'insultes le jour de la réunification. Mercredi soir, le sujet était donc tout trouvé pour le talk-show «Maischberger», diffusé sur la chaîne allemande ARD: «Échec des populistes - victoire de l'Europe de Merkel?».

Parmi les invités sur le plateau figurait Jean Asselborn, ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, bien-aimé des talk-show allemands. Il est d'ailleurs surnommé le «Champion d'Europe de l'anti-langue de bois» par le Spiegel Online. Et le Luxembourgeois, l'un des plus anciens ministres en poste de l'Union européenne, n'a une nouvelle fois pas caché son mécontentement face à la Hongrie. «Ce pays s'éloigne de la solidarité européenne. Aujourd’hui, un tel pays ne serait plus admis au sein de l'Union européenne», lança-t-il au diplomate hongrois Gergely Pröhle.

Pröhle n'était pas le seul visé par le ministre. La députée allemande AFD, Beatrix von Storch, bien connue pour ses remarques populistes, était également concernée: «Madame Storch, j’espère que vous disparaitrez très vite». Pour Jean Asselborn, l'AFD joue avec l'image de l'Allemagne, et c'est une image qui commence à faire peur. Les applaudissements nourris ont accompagné ses réflexions.

Le "replay" de l'émission de mercredi soir (Jean Asselborn à partir de la 12e minute)

(hej/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • marie le 06.10.2016 15:05 Report dénoncer ce commentaire

    que pense t-il des migrants qui sont acceullis aux Grand Duché qui disent qu'ils sont logés dans des prisons ?

  • Pierre le 06.10.2016 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si le référendum hongrois avait été obligatoire, comme au GD de Lux, Orban aurait gagné son pari !

  • Pierre du Clocher le 06.10.2016 15:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je crains fort que nous ayons, dans un avenir proche, d'autres expressions de mécontentements et d'actes inattendus ...malgré les actes de bénévolat et d'aides de nos concitoyens... j'ai 72 ans ....content de les avoir.. mais j'ai peur de l'avenir de mes 5 petits-enfants de 21, 18, 14, 12 et 10 ans.. Que vont-ils devoir vivre dans 10 ou 20 ans. Moi je m'en fout...ma vie est faite.

Les derniers commentaires

  • Jean le 07.10.2016 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce cher Mr Asselborn sait qu'il ne sera plus élu aux prochaines élections au GD de Lux...c'est pour cela qu'il essaie de se construire une image de chevalier blanc pour intégrer un poste bien en vue au sein des parlementaires européens. Il sera ainsi bien connu de tout le monde . Personne ne lui demandera son nom ! Il ne voit que son intérêt personnel. Ce sera un de plus qui réagira après coup pour discuter où on va relocaliser les réfugiés...mais il sera tout à fait incapable de mener une politique pour sécuriser les frontières de Schengen et de combattre les centaines de passeurs mafieux qui exploitent la misère des gens.

  • Jean le 07.10.2016 10:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour la plupart, en effet, ne veulent pas combattre pour leur pays. Lors de la dernière guerre, en mai 1940, on appelait ça des déserteurs et passibles du conseil de guerre (tribunal militaire)

  • pas tous rob le 07.10.2016 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    60%des migrants sont des hommes jeunes et seul ils faut être journaliste ou politiciens ou bisounourse pour ne pas comprendre se qui se passe

    • dieux le 07.10.2016 13:26 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas de leurs fautes a eux cachou cachou la jaunisse hein hein ^^

  • Miette le 07.10.2016 09:44 Report dénoncer ce commentaire

    @Patricia : chère Madame, mon père et mon grand-père se sont battus pour leur pays, ils n'ont pas fui leur pays !!!! Et bravo aux casques blancs en Syrie! Je ne sais pas comment ça s'est passé chez vous, vous êtes sans doute plus jeune. Quant à moi, je suis trop âgée pour fuir et ne fuirai pas de toutes façons! Ma maman n'a pas fui pendant la guerre 40-45! Et d'ailleurs, dites-moi, où pensez-vous qu'il sera possible de fuir ??? Quand au fait de m'attaquer personnellement et de me dire que je n'aide personne, vous êtes médisante car vous ne me connaissez pas !

  • dieux le 07.10.2016 03:58 Report dénoncer ce commentaire

    Pas d'accord heureusement qu'on les a les hommes politiques,on s'ennuierai sans eux lol ils font d'excellentes choses pour le Luxembourg et l'Europe,bravo a eux!!!!