Littérature au Luxembourg

16 novembre 2019 18:29; Act: 16.11.2019 21:18 Print

Julien Arpetti clame son amour des animaux

LUXEMBOURG - Professeur de français, chanteur, Julien Arpetti publie son premier texte. Une parabole sur la relation entre les hommes et les animaux.

storybild

Julien Arpetti raconte l'histoire de P'tit Jules et de Martine, qui ramènent les animaux morts à la vie grâce à leur amitié, leur esprit d'aventure et à un don! (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Tout le monde ou presque connaît Julien Arpetti. Ce Luxembourgeois de 57 ans, professeur de français, est également musicien et auteur-compositeur. Sa notoriété au Grand-Duché n'est plus à faire. L'an dernier, il s'était notamment distingué en effectuant la première partie de Julien Clerc aux Francofolies du Luxembourg à Esch-sur-Alzette. Cet amoureux de la langue française et passionné de littérature, se fait remarquer cette fois en publiant son premier recueil, «Le garçon qui caressait les baleines».

Il a d'ailleurs fait appel à son amie Martine Franck, peintre, sculpteur et décoratrice, pour les illustrations. Dans son texte, Julien Arpetti raconte l'histoire de P'tit Jules et de Martine qui ramènent les animaux morts à la vie grâce à leur amitié, leur esprit d'aventure et à un don!

«Trouver un juste milieu»

Une jolie fable, véritable parabole sur la relation entre les humains et les animaux. Julien ne le cache pas, il est végétarien. Mais pour autant, il se défend de tout prosélytisme: «Je ne cherche à convertir personne. D'ailleurs, je porte des chaussures en cuir. Je n'ai pas de leçons à donner», dit-il.

«Je veux seulement attirer l'attention sur la surconsommation de viande et la maltraitance à l'égard des animaux comme on a pu le voir dans certains reportages sur les abattoirs. L'idée n'est pas de plus manger de viande mais de trouver un juste milieu et de respecter les animaux».

«Le garçon qui caressait les baleines», de Julien Arpetti aux Editions Phi. Le livre est disponible aux Walfer Bicherdeeg (journées du livre) à Walferdange.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Peace & Love le 16.11.2019 23:33 Report dénoncer ce commentaire

    Quel plaisir de lire ce bel article ! Merci !

  • Le Belge, une fois le 17.11.2019 07:15 Report dénoncer ce commentaire

    Moi aussi j'aime les animaux.Un gars bien ce Arpetti.

  • Honnêtement... le 17.11.2019 11:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je n'ai jamais entendue parler de cette personne. Mais le livre me tente bien.

Les derniers commentaires

  • Honnêtement... le 17.11.2019 11:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je n'ai jamais entendue parler de cette personne. Mais le livre me tente bien.

  • Schlapp le 17.11.2019 10:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les français donnent beaucoup pour le Luxembourg, mon pays est se représente dans toute sa diversité, ça fait vraiment plaisir.

  • Le Belge, une fois le 17.11.2019 07:15 Report dénoncer ce commentaire

    Moi aussi j'aime les animaux.Un gars bien ce Arpetti.

  • Peace & Love le 16.11.2019 23:33 Report dénoncer ce commentaire

    Quel plaisir de lire ce bel article ! Merci !