Tornade du 9 août 2019

06 décembre 2019 11:41; Act: 06.12.2019 12:08 Print

Käerjeng dénonce une «arnaque aux sinistrés»

KÄERJENG - La commune indique que deux personnes tentent de récolter des informations au sujet des dégâts causés par la tornade du 9 août dernier et sur les dons collectés.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Juste après la tornade du 9 août dernier qui a touché les communes de Pétange et de Käerjeng, de fausses entreprises de toiture avaient tenté de profiter de la détresse des sinistrés. Ce vendredi, la commune de Käerjeng dénonce une nouvelle tentative d'arnaque aux victimes, avec la circulation de documents frauduleux depuis plusieurs jours.

«Deux femmes parlant le luxembourgeois font du porte-à-porte et distribuent ces documents dans le but de récolter des informations au sujet des dégâts causés par la tornade ainsi que des données relatives à l'utilisation des dons collectés, explique la commune dans un communiqué. Ces documents ne sont pas des documents officiels et la Commune n'a jamais commandité leur distribution. Il ne faut en aucun cas répondre à ce questionnaire et partager de quelconque données avec ces personnes».

La commune de Käerjeng ajoute qu'elle distribuera dans les prochains jours un document contenant toutes les informations sur les procédures à suivre, en vue de profiter d'aides financières éventuelles. Pour rappel, 19 personnes avaient été blessées dans la tornade, et une centaines de maisons étaient devenues inhabitables. 26 personnes ont été relogées par la commune de Pétange et 31 par celle de Käerjeng.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MarcS le 06.12.2019 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    Profiter du malheur des autres, c'est vraiment pitoyable. On vit dans quel monde ? .

  • Rose le 07.12.2019 10:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste de voir que certaines personnes profites du malheur des autres.

  • Dégoûtant ! le 06.12.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    c'est malheureux que certains escrocs osent tenter d'arnaquer les gens déjà touchés par la malchance ou le malheur….

Les derniers commentaires

  • Rose le 07.12.2019 10:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste de voir que certaines personnes profites du malheur des autres.

  • la poule le 06.12.2019 20:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on retrouve ces personnes,un petit séjour en prison.

  • taxi le 06.12.2019 19:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils n’ont qu’à passer chez moi je suis prévenu.

  • Luxo le 06.12.2019 15:42 Report dénoncer ce commentaire

    Soyez prudents si des personnes se présentent de la part de la commune de Käerjeng.

  • Dégoûtant ! le 06.12.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    c'est malheureux que certains escrocs osent tenter d'arnaquer les gens déjà touchés par la malchance ou le malheur….

    • Mecdu54 le 06.12.2019 16:01 Report dénoncer ce commentaire

      Cet article aura au moins le mérite d'avertir les personnes concernées et les inciter à se méfier de ces individus malhonnêtes. Et puis il y a Google qui permet de rechercher et vérifier si les soi disant entreprises existent, sont répertoriées au registre ou non. Merci internet, merci Google. En quelques clics seulement, on peut très vite savoir à qui on a vraiment à faire.