Jacques-Yves Henckes

17 décembre 2012 07:21; Act: 17.12.2012 13:23 Print

«L'ADR ferait mieux de se dissoudre»

LUXEMBOURG - L'ADR est en pleine crise après le départ du député Jacques-Yves Henckes et du vice-président du parti, Marc Gatti.

storybild

«L'opposition de l'ADR au mariage gay et à l'IVG est radicale. Ce n'est pas la position que nous avions décidée», déclare Jacques Yves Henckes. (photo: Editpress/Isabella Finzi )

Sur ce sujet
Une faute?

L'essentiel: Pourquoi quitter l'ADR?

Jacques-Yves Henckes: Les différences se font sentir depuis que M. Kartheiser est président (NDLR: mars 2012). Il est devenu difficile de définir une politique européenne pour le programme du parti par exemple.

Les différences semblent profondes sur les questions de société...

L'opposition de l'ADR au mariage gay et à l'IVG est radicale. Ce n'est pas la position que nous avions décidée. Kartheiser ne respecte pas le programme du parti. Sur tous les sujets, il y a deux lignes opposées. Mon principal ennemi était devenu la ligne du président de mon parti, et pas les autres partis. Il formule les choses d'une manière en interne, et, quand on l'entend à la Chambre, ce n'est plus ça.

Comment cela se passe-t-il pour les militants?

La plupart de nos membres ne sont pas des ultras! Avec Kartheiser, il y a des groupuscules ultracatholiques, sectaires, antiféministes, dignes du Moyen Âge. La situation conflictuelle a assez duré! Dans un parti, le président trouve un compromis entre les lignes. Là, il en impose une, envers et contre tous.

L'existence de l'ADR est-elle menacée?

Si Colombera part aussi, comme il hésite à le faire, c'est, à 100 %, la mort du parti. Même maintenant, l'ADR ferait mieux de se dissoudre.

Qu'allez-vous faire en 2014?

Je n'ai pas l'intention de former un parti. Pour l'instant, je deviens député indépendant pour avoir du temps de parole à la Chambre, ce qui me permettra d'exposer mes différences et ma ligne plutôt sociale-libérale.

Recueilli par Jérôme Wiss

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Fair-play le 17.12.2012 09:37 Report dénoncer ce commentaire

    est entré en politique pour dénoncer les abus des juges, en majorité des juges-femmes des divorces, qui produisent souvent un divorce des enfants avec leur père. Depuis qu'il est élu, silence sur le sujet. Son attitude sur l'avortement, plus réactionnaire que l'église, le décrédibilisé même pour sa cause initiale, l'absence des hommes dans l'éducation des enfants constituant un réel problème social.

Les derniers commentaires

  • Fair-play le 17.12.2012 09:37 Report dénoncer ce commentaire

    est entré en politique pour dénoncer les abus des juges, en majorité des juges-femmes des divorces, qui produisent souvent un divorce des enfants avec leur père. Depuis qu'il est élu, silence sur le sujet. Son attitude sur l'avortement, plus réactionnaire que l'église, le décrédibilisé même pour sa cause initiale, l'absence des hommes dans l'éducation des enfants constituant un réel problème social.