Au Luxembourg

27 février 2019 09:00; Act: 27.02.2019 10:09 Print

L’économie portée par le commerce et... le public

LUXEMBOURG - Le secteur financier n’a pas connu une folle année 2018. Tout le contraire du commerce et des secteurs para-étatiques, comme la santé.

storybild

Le commerce et la restauration, notamment, ont poussé l’économie. (photo: Editpress/Ifinzi)

Sur ce sujet
Une faute?

Les indicateurs de l’économie luxembourgeoise étaient au vert en 2018! Avec une progression du produit intérieur brut (PIB) attendue de 3%, tous les secteurs d’activité ont participé à des degrés plus ou moins importants à la bonne tenue de l’économie luxembourgeoise.

Avec 2,92 milliards d’euros de valeur ajoutée apportée aux prix de base au troisième trimestre 2018, la finance et les assurances n’ont pas contribué aussi fortement à l’économie qu'elles ne le faisaient lors des années précédentes. C’est en effet à peine 26 millions d’euros de plus par rapport à 2017 à la même date.

Le secteur de l’administration publique, de la santé, de l’éducation et de l’action sociale a, quant à lui, apporté sa pierre à l’édifice avec 1,75 milliard d’euros de valeur ajoutée à l’économie luxembourgeoise. En 2017, cette participation était de 1,68 milliard.

Le commerce, mais aussi les garagistes (réparations automobiles), les transports, l’hébergement et la restauration ont aussi performé au courant de l’an dernier. Leur plus-value est de 46 millions d’euros de plus entre 2017 et 2018 (1,662 milliard en 2017 et 1,708 milliard en 2018). L’industrie manufacturière et la construction ont aussi connu une année particulièrement bonne en 2018.

(Patrick Théry/L'essentiel)