Marché de l'emploi

29 janvier 2020 17:17; Act: 30.01.2020 09:04 Print

L’emploi public se porte très bien au Luxembourg

LUXEMBOURG – Les créations de postes dans le secteur public ont nettement augmenté l’année dernière, d’après un rapport du Statec, publié mercredi.

storybild

Environ 12% des emplois du Luxembourg sont liés au secteur public. (photo: Editpress/François Aussems)

Sur ce sujet
Une faute?

Le secteur public a le vent en poupe au Luxembourg. L’emploi public a augmenté de 4% l’année dernière, indique la dernière note de conjoncture du Statec, publiée ce mercredi. Il s’agit d’un chiffre élevé, par rapport aux années précédentes, car l’augmentation moyenne s’est élevée à seulement 2,5% entre 2010 et 2017, rappelle l’institut de statistiques.

L’augmentation plus prononcée du nombre de postes créés s’explique notamment par «les difficultés de recrutement observées et le ralentissement conjoncturel dans la plupart des autres branches», indique le Statec. Il évoque aussi les effets de la réforme de l’examen-concours dans la fonction publique en 2018/2019. La tendance devrait perdurer en 2020, grâce en plus au budget de l’État «prévoyant un renforcement conséquent des effectifs».

En 2019, les créations d’emploi augmentaient en effet plus vite que pour l’ensemble du marché de travail (+3,7%). L’emploi public comprend les fonctionnaires, les employés et les salariés qui travaillent pour l’État, mais aussi pour les diverses structures locales. Leur part s’établit à «environ 12% de l’emploi total» au Luxembourg, une part qui n’a pas varié ces dernières années, selon le Statec.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fifi le 29.01.2020 18:36 Report dénoncer ce commentaire

    C'est facile d'embaucher lorsque le budget repose sur les autres...

  • resident le 29.01.2020 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est pourquoi les impôts des travailleurs augmentent sans cesse

  • paul le 29.01.2020 17:53 Report dénoncer ce commentaire

    On se demande bien pour faire quoi. C'est vraiment le monde à l'envers. Les faillites augmentent et on a de plus en plus de fonctionnaires. on ressemble de plus en plus à la France des années 80.

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 30.01.2020 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a gaspillage, pas en nombre, mais en salaires. Il y a 2x plus de nouveaux postes de la carrière supérieure, +/- 100, que la carrière moyenne, +/- 50, celle des études secondaires dévaluée. Elle fait ce que jadis faisait la carrière inférieure, et les carrières supérieures reprennent leurs tâches, avec des salaires très supérieurs qui impactent sur le budget. La carrière supérieure, dirigeante aussi, sert la classe politique plutôt que le bureautique, et on se demande si les ministres s'entourent ainsi d'un maximum de serviteurs pour se maintenir au pouvoir, avec votre contribution..

  • Luxo le 30.01.2020 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    Si la France encaissait l'impôts sur 60 millions d'européens qui ne vivent pas sur son sol et si elle encaissait la TVA sur les achats faits par tous les européens , si 300 millions d'européens faisaient leurs plein en France, elle aurait aussi une fonction publique de luxe. ,

  • un quidam qui s'étonne le 30.01.2020 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    Euh, dans les autres pays, on s'enorgueillit de réduire l'emploi public....

    • david5786 le 30.01.2020 11:23 Report dénoncer ce commentaire

      Les pays où l'emploi public est chassé sont les pays avec de gros déficit liés à de mauvais choix stratégique...et tant qu'on ne change pas ces stratégies, le déficit se creuse, et ainsi de suite...ex: la France

  • stoof le 30.01.2020 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    "L’augmentation plus prononcée du nombre de postes créés s’explique notamment par «les difficultés de recrutement observées et le ralentissement conjoncturel dans la plupart des autres branches»" .....chercher l'erreur. moins de travail dans le privé alors on en créé dans le publique !!! et qui c'est qui paie ??

  • Gégé Dupublic le 30.01.2020 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Merci aux instances fiscales luxembourgeoises et aux entreprise étrangère en quête d'optimisation fiscale qui ont opté pour le Luxembourg ainsi qu'aux salariés du privé dont les contributions m'ont permis d'avoir une place à l'Etat.