Litige au Luxembourg

04 janvier 2019 12:58; Act: 04.01.2019 13:19 Print

L'enfant aurait le droit d'être Luxembourgeois

LUXEMBOURG - Le ministre de la Justice, Felix Braz, avait autorisé la naturalisation d'un enfant, mais pas celle de son jumeau. Le tribunal administratif a retoqué sa décision.

storybild

La décision de Félix Braz de refuser la naturalisation de l'un des deux enfants a été annulée par le tribunal administratif. (photo: Editpress/© Editpress/didier Sylvestre)

Sur ce sujet
Une faute?

L'un des jumeaux acquiert la nationalité luxembourgeoise, l'autre non. Dans le litige relatif à la naturalisation d'un jeune enfant américain, le tribunal administratif a annulé une décision du ministre de la Justice, Félix Braz, indique RTL. Les juges ont ainsi considéré que la plainte du père, dont la demande de naturalisation pour l'un de ses enfants avait été rejetée, était fondée.

En août 2016, le plaignant avait obtenu la nationalité luxembourgeoise sur la base de la loi de 2008. L'homme, qui s'est marié avec son compagnon, avait alors également demandé la nationalité luxembourgeoise pour ses deux jumeaux, qui sont nés d'une mère porteuse en Californie.

Inscrit dans l'acte de naissance californien

Bien que l'un des enfants ait obtenu la nationalité luxembourgeoise en mai 2017, Felix Braz a refusé la naturalisation de l'autre enfant en décembre 2017. Le ministre de la Justice a justifié sa décision par le fait que le parent qui a déposé la plainte était certes un Luxembourgeois mais pas le père biologique des enfants, comme l'a montré un test ADN.

Cependant, dans l'acte de naissance californien, les deux hommes ont été inscrits comme parents. Par conséquent, selon les juges, Felix Braz a eu tort d'attribuer la citoyenneté à un enfant et de refuser la citoyenneté à l'autre - même si le demandeur n'est pas le père biologique. Le dossier revient désormais dans les mains du ministre.

(sw/Lessentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pourquoi faire simple? le 04.01.2019 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    2 papas, une mère porteuse, des jumeaux... mais en fait l'un des papas n'est pas le père biologique des enfants après test génétique... On se croirait dans une mauvaise sitcom. Parfois on complique les choses, puis on s'étonne. Je préfèrerais en rire, mais hélas il y a des enfants dans l'histoire qui eux payent encore une fois les délires des adultes.

  • baboun le 05.01.2019 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    décision ubuesque : dans le temps l'ADN n'existait pas. combien d'enfants ne sont pas les enfants biologiques de leur père ???

  • POLICE INCOMPETENTE le 06.01.2019 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les jumeaux viennent peut-être d’ovules et spermatozoïdes différents....; ils ne sont peut-être pas frères/ soeurs? vu que en plus ils ont deux papas et une maman de location pendant 9 mois...... ils ne sont peut-être pas des humains ????. Ahh cette justice et ces juges dépassés par l’évolution émotionnelle humaine...

Les derniers commentaires

  • POLICE INCOMPETENTE le 06.01.2019 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les jumeaux viennent peut-être d’ovules et spermatozoïdes différents....; ils ne sont peut-être pas frères/ soeurs? vu que en plus ils ont deux papas et une maman de location pendant 9 mois...... ils ne sont peut-être pas des humains ????. Ahh cette justice et ces juges dépassés par l’évolution émotionnelle humaine...

  • julien le 05.01.2019 16:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    100% d'accord

  • bingo le 05.01.2019 14:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Pourquoi faire simple ? - A quels délires faites-vous allusion ? Précisez svp

  • Albert le 05.01.2019 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela dit, c'est pas ça qui va ébranler l'économie du pays. Bienvenue aux enfants.

  • baboun le 05.01.2019 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    décision ubuesque : dans le temps l'ADN n'existait pas. combien d'enfants ne sont pas les enfants biologiques de leur père ???