Au Luxembourg

20 janvier 2020 12:35; Act: 20.01.2020 15:00 Print

L'euthanasie est très bien acceptée par les résidents

LUXEMBOURG - Près de neuf résidents sur 10 sont favorables à l'euthanasie, selon une enquête présentée ce lundi, à l'occasion des 10 ans de la loi qui l'a légalisée.

storybild

En 10 ans, 71 euthanasies ont été pratiquées, soit «0,27 % des décès», souligne Lotty Prussen, présidente de la Commission nationale de contrôle et d'évaluation de la loi sur l'euthanasie et l'assistance au suicide.

Sur ce sujet
Une faute?

Une tendance claire et nette. 85% des résidents sont favorables à l'euthanasie et à l'assistance au suicide, selon les résultats d'une enquête*, présentés ce lundi, à l'occasion des 10 ans de la loi (du 16 mars 2009) qui les ont légalisés. Sur ce pourcentage, 44% pensent que la loi est bonne pour éviter les souffrances et 36% mettent en avant le choix du patient. 51% seraient également favorables à étendre la loi aux 16 à 18 ans.

Là où cela pêche encore, «c'est au niveau de l'information, quant à la législation existante mais aussi sur ce qu'on peut faire quand on est en fin de vie», souligne Lotty Prussen. Ainsi, seuls quatre sondés sur 10 sont au courant que la loi existe et seuls 36% des sondés se sentent bien informés. 79% pensent qu'ils est important de connaître un médecin disposé à pratiquer des euthanasies. Et 78% seraient favorables à une consultation spéciale pour parler de la fin de vie.

Taux assez bas

En 10 ans, 71 euthanasies ont été pratiquées. «Cela représente environ 0,27% des décès», souligne Lotty Prussen, présidente de la Commission nationale de contrôle et d'évaluation de la loi sur l'euthanasie et l'assistance au suicide. «C'est un taux assez bas, en Belgique il est de 1 à 2% et aux Pays-Bas de 5 à 6%».

À noter que la mort est un sujet qui préoccupe les résidents. 50% pensent régulièrement à celle de leurs proches, 44% à la mort en général et 34% à leur propre décès. 20% discutent régulièrement de la mort avec d'autres personnes.

*L'enquête, menée par TNS Ilres, a été réalisée à l’automne dernier auprès de 1 006 résidents.

(Séverine Goffin/L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Martine le 20.01.2020 13:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'euthanasie est quelque-chose de formidable pour le patient qui n'en peut plus. C'est un réel soulagement

  • censuré le 20.01.2020 12:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'ignorais cette loi, mais j'y suis favorable. il faudrait en rappeler les modalités d'application. merci au Luxembourg.

  • monie le 20.01.2020 13:26 Report dénoncer ce commentaire

    oui moi je suis pour pouquoi souffrir si il y a plus rien a faire

Les derniers commentaires

  • cerise le 21.01.2020 14:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin voila la bonne reflexion je valide

  • patience le 21.01.2020 07:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand on en arrive à ce stade de fin de vie on est plus conscient ni maître de ses décisions. Oui trop facile pour les autres de dire qu on veut en finir à la place du malade. C est tout la difficulté de cette pratique. Le moment venu on ne vous laisse plus ke choux de revenir en arrière. Et oui vous n êtes plus maître de vous.

  • Le Belge, une fois le 21.01.2020 07:03 Report dénoncer ce commentaire

    Et le cardinal de Luxembourg, il en dit quoi lui? Il faut continuer à souffrir pour aller au ciel, c'est cela?

  • Marion le 21.01.2020 03:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'association Mwmw au Luxembourg vous aide dans toutes vos démarches et vous aide à compléter par anticipation vos dispositions de fin de vie. Ca prend 5 minutes et le jour où il y a un problème alors c est plus simple pour le patient encore faut il avoir complété ses dispositions. mieux vaut le faire tant que tout va encore bien.

  • moi le 21.01.2020 03:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui pour l’euthanasie et la fin des souffrances. D’autre part, il faudrait aussi ouvrir les yeux de certains médecins et notamment des gériatres qui s’obstinent et s’acharnent sur des personnes âgées voire très âgées avec des examens qui ne sont plus nécessaires uniquement pour se remplir les poches.