Décès au Luxembourg

11 juillet 2019 16:40; Act: 11.07.2019 16:51 Print

L’euthanasie sera vue comme une mort naturelle

LUXEMBOURG – Le gouvernement s’apprête à modifier la loi concernant l’euthanasie et l’assistance au suicide. Cela aura des conséquences lors des successions.

storybild

La loi sur l'euthanasie et l'assistance au suicide est appliquée depuis 10 ans au Luxembourg. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L’euthanasie et l’assistance au suicide, légales au Luxembourg, seront prochainement perçues de manière différente par le législateur. Le conseil de gouvernement a validé jeudi le projet de loi les qualifiant désormais de «mort naturelle», comme l’a annoncé le gouvernement, dans un communiqué.

Les autorités expliquent réaliser cette modification «à la lumière de son application au cours des dernières années». L’enjeu est de «clarifier» les circonstances officielles de la mort du défunt, dans un but administratif. En ne considérant plus le décès comme accidentel, cela modifie les modalités des successions, «particulièrement dans le cadre d’une assurance vie que le patient décédé aurait souscrit», précise le gouvernement.

Le Luxembourg a autorisé l’euthanasie et l’assistance au suicide il y a dix ans, à condition que le patient se trouve dans une situation médicale sans issue et que sa douleur soit insupportable. Huit cas ont été comptabilisés en 2018, contre 11 en 2017 et 10 en 2016, d’après les chiffres officiels.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • charlie le 12.07.2019 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve cela très positif. Enfin ! Un animal malade à le droit d'être euthanasié et de mettre fin à ses souffrances. Un être humain gravement malade, avec des douleurs ou tétraplégique depuis des années (comme Vincent Lambert, si je puis le citer) a aussi le droit de pouvoir décider pour lui et d'être libéré.

  • Le Belge le 11.07.2019 17:42 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chose.

  • duvaro le 11.07.2019 17:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bien ! Ici on n'en fait pas tout un cirque comme en France.

Les derniers commentaires

  • avis le 13.07.2019 12:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne décision

  • Simone le 12.07.2019 13:08 Report dénoncer ce commentaire

    Donc si je comprends bien, celui qui peut encore se suicider lui-même lèsera ses proches?

  • Diukdiuk le 12.07.2019 12:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et il faut laisser ouvert le dialogue ouvert entre le medecin et la famille, le médecin devant garder le dernier mot pour éviter les dérives

  • Jimmy le 12.07.2019 11:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Tatjana Vous avez raison. Laissons le gouvernement changer 2 mots afin que les assurances ne puissent plus profiter d’une technicalité et nier les paiements aux bénéficiaires.

    • LaBlague le 12.07.2019 13:08 Report dénoncer ce commentaire

      Vous avez bien tord, cette loi va plutôt dans le sens des compagnies d'assurances si on lit bien l'article (et s'il est juste). Pour mon cas, en cas de mort accidentelle, ma femme touche 2 fois le montant de mon assurance vie alors qu'en cas de mort naturelle elle ne l'aurait qu'une fois... Du coup c'est un gros avantage pour l'assurance d'avoir changé ces deux mots...

  • wullmaus le 12.07.2019 11:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je souhaite a tout etre humains,qui est contre l euthanasie,raison médicale. de souffrir affreusement de violentes douleurs,en cas de maladie longue.Avec loi anti euthanasie pour Cette personne.!!! Cela les fera peut etre réfléchir, que le corp humain et les décisions y découlant, n appartient qu a L Etre Humain concerné.!!!