Manifestation à Luxembourg

11 février 2021 15:29; Act: 12.02.2021 10:33 Print

«Le secteur horeca est plus soudé que jamais»

LUXEMBOURG - C'était du jamais-vu. Un jeudi après-midi, face aux députés réunis au Cercle Cité, près d'un millier de manifestants ont apporté leur soutien à l'horeca.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Il faisait très froid, entre 0 et -5°C, et pourtant, pour soutenir l'horeca, ils étaient probablement près de 1 000 personnes à se mobiliser, ce jeudi de 15h30 à 16h30, sur la place d'Armes, à Luxembourg. Une mobilisation d'ores et déjà qualifiée «d'inédite et d'historique», à l'échelle du pays, alors qu'ils étaient trois fois moins à se réunir les quatre derniers samedis. Un seul objectif: se faire entendre auprès du gouvernement. Car les restaurateurs et les patrons de café n'en peuvent plus. «Cela fait vraiment plaisir de voir autant de monde», se félicite Clément Elie, un des organisateurs de la manifestation. «On s'est rassemblés exprès, ici, ce jeudi, car on savait que les députés étaient réunis en séance plénière au même moment au Cercle Cité. On s'est dit qu'il fallait tout donner et cela s'est vu».

Et de manière assez surréaliste, alors que la situation se complique de jour en jour pour tout le secteur avec des fermetures qui s'éternisent, les personnes présentes lors de cette manifestation avaient l'air heureuses d'être là. «Cela fait du bien d'être là», reconnaît Clément Elie. «Tout le monde souffre, et même nos clients. Là, on a retrouvé une petite ambiance et ça fait du bien. On doit montrer que l'horeca est plus soudé que jamais. On peut être un groupe uni et entier. Je suis très surpris de la mobilisation. Lors des dernières manifestations, on était maximum 350. Là, on était proche des 1 000 personnes. Cela montre que quand on se met tous ensemble, on peut faire bouger les choses».

Une ouverture espérée pour début mars ou début avril

Mais les manifestants ont-ils pour autant été entendus par les députés? «On le verra assez vite dans les prochains jours», présume Clément Elie, par ailleurs employé du Café Miche, à Diekirch. «On a déposé un projet de loi aux députés et on va voir ce qu'ils vont en penser. On espère vraiment qu'ils vont ouvrir un débat à la Chambre sur notre situation actuelle. Ce que l'on demande concrètement? Que les aides promises soient là, à la hauteur du pourcentage promis. Beaucoup d'entre nous n'ont pas eu les 90% et ce n'est pas normal. On s'est adaptés, on a proposé des choses et puis, on nous a sucré nos aides. Pour donner un exemple concret, ma patronne a reçu aujourd'hui les aides de décembre 2020. Une somme de 3 400 euros, c'est ridicule. Notre loyer est de 2 500 euros et on fait donc quoi avec les 900 euros restants?».

Le temps file et que peut-on encore espérer lors des prochaines semaines? «Demain ou la semaine prochaine, on entend déjà que la décision d'ouvrir serait repoussée au 7 mars», avance Clément Elie. «Mais il y a fort à penser que ce soit encore repoussé au 1er avril. Cela ferait du bien d'ouvrir plus tôt, mais nous ne sommes pas très optimistes à ce niveau-là». Ce n'est donc probablement pas la dernière manifestation. «Là, on va marquer une pause», conclut l'organisateur. «Les députés ont reçu nos demandes et on va voir comment ils vont débattre sur la question. S'il n'y a pas de changement, compte tenu de la mobilisation d'aujourd'hui, on recommencera. C'est sûr et certain, car on ne peut pas s'arrêter en si bon chemin».

Clément Elie, organisateur de la manifestation

Un millier de personnes ont manifesté ce jeudi, sur la place d'Armes, pendant que les députés étaient réunis en séance plénière à la Chambre des députés. Dans une ambiance plutôt festive, malgré une situation parfois dramatique, les restaurateurs et cafetiers ont demandé à être plus entendus et mieux soutenus face à la crise qu'ils subissent à cause du coronavirus.

16h30

Voilà, cette manifestation et ce live se terminent. Merci de l'avoir suivi avec nous.

16h25

Certains élus sont allés à la rencontre des manifestants.

16h20

La manifestation touche peu à peu à sa fin sur la place d’Armes, que personne n’a visiblement envie de quitter. Beaucoup de restaurateurs ont même l’air heureux de se retrouver le temps d’un moment difficile qu’ils partagent unis. Il y a comme un air de petit festival, alors qu’ils sont nombreux à dénoncer la difficulté de la situation actuelle. Surréaliste!

16h18

16h15

«On espère que ce sera notre dernière manifestation», souligne un des organisateurs, «mais s’il le faut, il y en aura d’autres et nous devons rester jusqu'au bout».

16h10

«Don’t forget us» chante la foule avec les bras en l’air dans une ambiance digne d’une cavalcade de Carnaval où résonnent les casseroles en lieu et place des tambours.

16h05

Moment surréaliste sur la place d’Armes à Luxembourg. Tout le monde danse et bondit pour se réchauffer et se serrer les coudes pour l’horeca. Malgré la situation, on sent que les manifestants retrouvent un peu le sourire avec cet élan de solidarité.

15h51

Yannis, restaurateur et père d’un enfant au micro: «Wow, quel rassemblement historique! Ça fait chaud au cœur! Un petit verre de vin chaud ne nous ferait pas de mal face à ce froid! 3 000 entreprises sont en danger face aux restrictions! Avec des changements dans la loi, on pourra survivre et on veut créer cette chance. On est là avec notre avocat pour demander des comptes à notre gouvernement! Aux députés, désormais, de nous servir comme nous les servons depuis des années».

15h50

15h48

«Enfin, on voit que l’horeca est debout, alors faites un peu de bruit aujourd'hui», se félicite Clément Elie, un des organisateurs de la manifestation. «Il n’y a pas de grands et de petits, nous sommes tous réunis!».

15h43

Alors qu’il fait froid et que la température est sous le 0 degré, ce jeudi après-midi, il n’y a jamais eu autant de monde lors des précédentes manifestations de soutien à l’horeca, lors des derniers samedis.

15h38

«Don’t forget us» (Ne nous oubliez pas), «Horeca United», c’est le message scandé par une très grande foule posté devant le Cercle Cité à Luxembourg, d’où plusieurs députés sont sortis pour rencontrer les manifestants.

15h32

« On n’est pas là pour faire le bazar, mais pour se faire entendre. N’oubliez pas de porter vos masques et de rester unis pour les restaurateurs et les cafés!», affirme d’emblée une des organisatrices au micro sur le kiosque de la place.

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ist le 11.02.2021 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous avec vous battez vous ne vous laisser pas faire ????????????????????????????

  • ocean le 11.02.2021 20:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous des fraudeurs du fisc Quel honte ils veulent tjr plus Ne paye plus le personnel pris par l adem Ils font des livraisons bas de gamme Trop de restos au lux Garder les restos qui servent de la qualité Pas ces pseudo resto qui connaissent rien Au manger en servant que de m..,.

  • ralleur le 11.02.2021 18:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve très minables les remarques faites ici moi j’ai un ami qui galère tous les jours pour payer ces frais car en tant qu’indépendant il as aucune aide il propose de plats du jour a emporté à 10€ même pas le prix de revient et vous osez leur casse d’insulte sur le dos ils sont pas tous pareils alors svp arrêtes et vivons dans un monde équitable et juste

Les derniers commentaires

  • AWC le 13.02.2021 15:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous êtes chiant avec vos restaurants !! Covid c’est Covid !!

  • @lea le 13.02.2021 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce ne serait pas dans le nord par hasard?....ça me rappelle un ancien patron égoïste, sans principes, et ne serais pas surpris que ce soit lui...car il a ouvert un nouveau resto entre les 2 confinements et cela m'a interpellé!

  • De Poupes le 13.02.2021 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @octopus...merci d’avoir confirmé que le droit d’entré se fait selon la tete du client. Ca me donne une petite satisfaction de les savoir fermé.

  • Roger le 12.02.2021 16:06 Report dénoncer ce commentaire

    On ne peut pas s’infecter en plein air même s’il n’y a pas de vent. Des études l’ont prouvé. Pourquoi le Gouvernement refuse d’ouvrir les terrasses avec ce temps ensoleillé?

  • mamz le 12.02.2021 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c est pas tres covid ce rassemblement lol plutot ironique comme situation ;) on fait des concert test de 100 personnes a la ROCKHAL avec des conditions de dingue pour entrée !et la 1000personnes tranquilou sur la place d arme ca passe et c est historique loool ...rouvrez tout laissez les gens travailler quelque soit leur metier :)