Au Luxembourg

02 août 2019 08:13; Act: 02.08.2019 12:20 Print

L'incendie de l'usine Kronospan est enfin éteint

SANEM - Après une lutte de près de 48 heures, les pompiers sont venus à bout du feu, à l'usine Kronospan, sur la zone industrielle Gadderscheier.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les deux dernières semaines ont été très intensives pour les pompiers luxembourgeois. Après un puissant feu à Hamm fin du mois de juillet, les soldats du feu ont dû faire face à un nouvel incendie mercredi. Après 48 heures de lutte, les pompiers sont venus à bout des flammes à l'usine Kronospan, vers 7h ce vendredi matin. Aucun blessé n'est à déplorer et les installations ont été préservées, «on a réussi à éviter la propagation des flammes à l'entreprise», a précisé Cédric Gantzer, chef de département du Corps grand-ducal d'incendie et de secours (CGDIS). Le CGDIS prévient tout de même que plusieurs pompiers resteront sur place jusque dans l'après-midi pour éviter des reprises.

Cédric Gantzer met en avant la grande solidarité entre les soldats du feu et les renforts français venus du département 54 et 57 face un incendie d'une telle ampleur.

Jeudi après-midi, les flammes donnaient encore du fil à retordre aux pompiers. L'un d'entre eux pensait même que l'incendie pouvait durer «un ou deux jours» de plus. «Les copeaux de bois brûlent à l’intérieur des tas, c’est compliqué de l’éteindre», expliquait-il à L'essentiel.

Plusieurs équipes ont pompé de l'eau à trois endroits différents du pays, pour approvisionner le site pendant la journée de jeudi. Après une courte nuit, soixante pompiers étaient encore présents sur le site. Cédric Gantzer, n'écartait pas la possibilité d'une reprise du feu en cas de vent. L'incendie était si difficile à maîtriser, mercredi, que les pompiers luxembourgeois ont dû faire appel à des renforts français. L'incendie aura mobilisé environ 200 pompiers venant de tous les coins du pays.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bravo le 02.08.2019 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    encore eux bravo braves pompiers !!!

  • merci le 02.08.2019 13:55 Report dénoncer ce commentaire

    Merci aux français, qui décidément sauvent notre pays de bien des façons.

  • Anomyme le 02.08.2019 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut aussi remercier les ouvriers (dont mon mari) qui ont aussi été là pour aider les pompiers !!! Car même le directeur n'est pas capable de remercier ses ouvriers !!! Voilà alors merci à TOUS

Les derniers commentaires

  • Unknow. le 03.08.2019 17:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement au lieu de nous remercier, on nous a casser les pieds pour maintenir la production. Même quelques fois en demandant aux pompiers de couper l'eau..

  • cerise le 02.08.2019 14:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Heureusement qu ils sont venus

  • merci le 02.08.2019 13:55 Report dénoncer ce commentaire

    Merci aux français, qui décidément sauvent notre pays de bien des façons.

  • Anomyme le 02.08.2019 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut aussi remercier les ouvriers (dont mon mari) qui ont aussi été là pour aider les pompiers !!! Car même le directeur n'est pas capable de remercier ses ouvriers !!! Voilà alors merci à TOUS

  • Fritz le 02.08.2019 11:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de photos de pompiers Luxembourgeois et français ensemble, dommage. Grand bravo à vous pour votre courage!!