Pouvoir d'achat Luxembourg

12 juillet 2017 15:06; Act: 12.07.2017 16:36 Print

L’indexation fait-​​elle grimper les prix?

LUXEMBOURG – Une hausse des salaires de 2,5% provoque-t-elle une hausse générale des prix? Le Statec s’est saisi de la question.

storybild

Les services dentaires et médicaux répercutent les 2,5%. (photo: DPA)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

En janvier dernier, pour la première fois depuis octobre 2013, une tranche indiciaire était appliquée sur l’ensemble des salaires du Luxembourg. Quel impact cela a-t-il eu sur les prix affichés au Grand-Duché? Selon le Statec qui a passé en revue les 15 derniers épisodes d’indexation entre 1999 et 2017, il est relativement faible (+0,2%) et limité dans le temps (quatre mois tout au plus).

«L’impact se concentre essentiellement sur les deux premiers mois après l‘indexation», explique l’institut statistiques: +0,13% le mois où elle est appliquée, +0,05% le mois d'après, à peine 0,01% le 2e mois, avec un pic au 4e mois (+0,05%), «puis l’impact est très faible voire nul à partir du 5e mois». Quelles classes de produits sont les plus réactifs? Celles où les salaires constituent un coût prépondérant et où les prix sont en partie administrés par l’État.

Services dentaires et médicaux plus chers

Ainsi, les services de la protection sociale (maisons de retraite et de soins, crèches, foyers de jour pour enfants…) sont responsables pour plus de la moitié de l’impact total immédiat. Cela explique d’ailleurs le pic du 4e mois: c’est le moment où les fichiers de l’Inspection générale de la sécurité sociale (IGSS) sont mis à jour et où la hausse des prix est donc répercutée.

Quels prix augmentent le plus? Peu de produits coûtent 2,5% de plus après une indexation, exception faite des soins dentaires et des services médicaux (2,5%). Les prix des services d’entretien et de réparation du logement ainsi que les services domestiques et ménagers augmentent également de plus de 2% dans les 6 mois suivant l’indexation.

«Au final, seuls quelques prix sont hautement réactifs à l‘indexation», analyse le Statec. «Ainsi, une tranche indiciaire ne contribuerait que marginalement au déclenchement de la suivante».

(Marion Chevrier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Helmutheimat le 12.07.2017 16:25 Report dénoncer ce commentaire

    Ben!!! moi à vrai dire, j'my connais pas trop là dedans mais j'ai bien l'impression qu'il n'y a pas besoin d'une augmentation de l'index pour voir les prix augmenter. J'ai toujours cru qu'il y avait indexation justement parce que les prix évoluaient vers le haut. Ce que je peux dire aussi, c'est que si les prix n'étaient pas si élevés, il y aurait moins de monde connaissant des difficultés.

  • les gens du Statec sont-ils hors sol ? le 12.07.2017 21:33 Report dénoncer ce commentaire

    Sidérant de lire cela du Statec, c'est à croire qu'avec leurs salaires confortables ils ont oublié de regarder la hausse des prix des produits que le petit peuple achète au quotidien ... Je prends l'exemple du Cactus, après l'index le pain ou la sandwicherie a vu une augmentation d'environ 5%. Chez la boulangerie Schumacher c'est à peine mieux. Je peux aussi parler de la boucherie ... et des produits ménagers ... De qui se moque-t-on ou alors les gens du Statec sont-ils hors sol (sur une autre planète) ?

  • Miette le 12.07.2017 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    Si les médecins généralistes n'avaient augmenté que de 2.5% ce serait super! En fait, ils ont augmenté de +/- 13% ce premier janvier 2017 !!!

Les derniers commentaires

  • dieux le 14.07.2017 02:51 Report dénoncer ce commentaire

    L'indexation, c'est une bonne chose je retire ce que j'ai dit auparavant je croyais que c'est que pour les riches mais en faite c'est une bonne idée amen l'indexation.

  • Unicorn le 13.07.2017 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    Ayant installé des logiciels informatiques dans des sociétés, je peux témoigner que des entreprises haussent leur prix d'office, de 6 à 15%, sans raison en début d'année. Ils attendent ensuite que le carnet de commande se remplit. Si le montant correspond, ils ajoutent une 2e hausse. Ce n'est que dans le cas où les commandes chutent de manière significative que les prix sont réduits. C'est ce qu'on appelle spéculer sur le profit, voir ce que le consommateur est capable de payer. Evidemment toutes les hausses ne sont pas repris sur l'index.

  • Trop drôle le 13.07.2017 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai comme l'impression qu'à ce rythme le Statec va rapidement perdre le peu de crédibilité qu'il lui restait. En attendant ils nous font bien rire... jaune!

  • heng le 13.07.2017 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    normalement l'index doit compenser le pouvoir d'achat lié à la hausse de prix.. mai en fin de compte rien ne change, le prix augmente mais pas le pouvoir d'achat..

  • Laurent Möller le 13.07.2017 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Chaque année, les prix augmentent, oui chaque année! Et durant les quelques années où on n'a pas eu droit à l'index, les prix on aussi augmentés! Donc on a été doublement perdant! Les salaires, ils stagnent, quand on demande une augmentation : "les temps sont durs vous savez..., alors ce ne sera pas posssible" Mais on constate que les temps sont durs uniquement pour la classe moyenne et la classe encore en dessous...On tend vers un retour au monde : pauvres et riches...

    • Unicorn le 13.07.2017 12:56 Report dénoncer ce commentaire

      ce que les gens oublient, c'est que souvent la hausse du salaire suite à l'index peut vous mettre dans une autre catégorie d'impôt, vous pouvez le remarquer dans le mois, mais bien plus souvent, cela se répercute d'une manière négative au décompte annuel, et difficile de faire le lien. L'Etat profite de l'index, c'est pour cela qu'il existe, et c'est pour cela que les adaptations de l'échelle des impôts se fait souvent que des années plus tard.