Décision de l'UE

13 janvier 2014 08:16; Act: 13.01.2014 09:59 Print

L’OGM 1507 bientôt autorisé au Luxembourg?

LUXEMBOURG - Les pays de l’UE sont appelés à se positionner sur l’introduction d’un nouvel organisme génétiquement modifié, qui pourrait être cultivé dans les États membres d’ici le printemps.

storybild

À ce jour, un seul OGM, le maïs MON810 de Monsanto, est cultivé en Europe mais pas au Luxembourg.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que les effets des organismes génétiquement modifiés continuent à faire débat, la culture de l'OGM 1507 pourrait être autorisée au Luxembourg d'ici quelques mois. «L’autorisation à la culture du maïs OGM 1507 exposerait les agriculteurs européens à des problèmes de contamination OGM et engendrait des coûts pour l’agriculture européenne "sans OGM"», explique Piet Van Luijk, président de la Fédération «Liewensmettel ouni Gentechnik ASBL».

Pour l'association qui s'engage pour des aliments sans OGM, les effets sur l’environnement, et sur la santé des consommateurs n’ont pas été correctement évalués. En effet, les environnementalistes s’accordent à dire que le glufosinate (auquel ce maïs OGM est résistant) est un pesticide reconnu comme hautement toxique figurant sur la liste des pesticides qui devraient être retirés du marché. Or, si ce maïs est autorisé, cela pourrait entraîner l'usage massif du pesticide toxique.

Le Luxembourg s'oppose et s'opposera à nouveau

Jusqu’à présent, le Luxembourg s’est toujours clairement opposé à la culture des OGM et avait réussi à interdire sur son sol le MON810 et la pomme de terre Amflora, seuls OGM dont la culture était autorisés dans l’UE. Certains autres pays ont suivi la voie du Grand-Duché et finalement l'autorisation de cultiver l'Amflora dans l'Union européenne depuis 2010 a même été annulée par la Commission de justice européenne il y a deux mois.

Pourtant le débat autour d'une autorisation de la culture du maïs TC1507, laissé en suspens depuis 2009, a été relancé au sein de l'UE après une plainte par la société Pioneer. L’agence européenne pour la sécurité des aliments (EFSA) a pour sa part confirmé qu'il «répond à tous les critères en matière de santé et d'environnement de l'UE». Les États membres sont maintenant appelés à se prononcer à une majorité qualifiée. Faute de voix suffisantes, la Commission sera obligée de l'autoriser. «Il y a une grande probabilité pour que le maïs TC1507 soit autorisé au niveau de l’UE», explique Françoise Mauri, qui gère le dossier OGM pour le ministère de la Santé, à Bruxelles.

La position du Luxembourg est claire et les ministres de la Santé, de l’Agriculture et de l’Environnement suivront la lignée de leurs prédécesseurs. «Le gouvernement continuera à défendre sa position critique face aux OGM aussi bien au Luxembourg qu’aux niveaux européen et international. Il interdira dans la mesure du possible l’utilisation d’OGM au niveau national», stipule l’accord de coalition.

Les agriculteurs pas séduits par les OGM

Contactée par L’essentiel Online, Françoise Mauri, en charge du dossier OGM auprès du ministère de la Santé, confirme: «Le Luxembourg s’opposera au TC1507». Si toutefois le nombre de pays ne seraient pas suffisants pour l’interdire au niveau de l’UE, «le Luxembourg devrait introduire une clause de sauvegarde, de la même manière que cela a été fait par le passé», assure la représentante du ministère de la Santé. Pourtant, ce maïs transgénique serait de fait autorisé, le temps que toute la paperasse se mette en place.

Un état de fait qui laisse sceptiques les agriculteurs luxembourgeois. «De manière générale nous sommes très critiques par rapport à l'usage des OGM. L’agriculture luxembourgeoise n'éprouve pas le besoin d’aller dans cette direction. Dans notre pays, l’agriculteur apprécie sa proximité avec les consommateurs et se montre sensible à ses préoccupations», explique Pol Gantenbein, de la Chambre agricole luxembourgeoise.

(Laurence Bervard/L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • DR832 le 13.01.2014 09:44 Report dénoncer ce commentaire

    La science au profit de l'être humain. Ca va nous permettre de libérer de ressources afin de se concentrer sur de nouveaux projets. Par exemple aller sur Mars et y cultiver des patates.

  • vincent soubeyran le 13.01.2014 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    il est clair que les ogm agricoles sont dangereux.. en attendant, il serait bon qu'au niveau européen les consommateurs soient mieux informés, autrement dit il faut pour tout produit agricole et alimentaire, y compris les plats préparés etc, une mention visible, lisible et obligatoire, indiquant le taux exact d'ogm contenus dans ce produit: 0%, 0,1%, etc.. ainsi le consommateur achètera en meilleure connaissance de cause.. merci d'avance!..

  • Pinto le 13.01.2014 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    De quoi faire jaser les 3/4 d'une population inapte à comprendre de quoi il s'agit.

Les derniers commentaires

  • Gil Kressmann le 13.01.2014 23:30 Report dénoncer ce commentaire

    Aucune preuve scientifique n'a été apportée prouvant que les OGM étaient dangereux. Il n'y a plus de débat scientifique mais un débat idéologique ou sociétal. Certains OGM sont même très écologiques puisqu'ils permettent de supprimer les insecticides pour lutter contre la pyrale du maïs par exemple. Si on interdit les OGM, c'est sous la pression du lobby de l'agriculture bio pour des raisons de marketing mais ce n'est pas politiquement correct de le dire

    • naafout le 14.01.2014 05:43 Report dénoncer ce commentaire

      la farine animale n'etait pas dangereuse ,elle a été interdite et "l'europe"va la reutiliser...une agriculture bio n'est peut-etre qu'un coup de pub mais une agriculture raisonnée et de qualité est valable dans le temps.les fonctionnaires europeens sont stymatisés sur les quantités,mais une agriculture de qualité donnerait de meilleurs resultats:moins de gaspillage,moins de surproduction jetée et indemniée par nos impots

    • OPXSK le 11.02.2014 17:42 Report dénoncer ce commentaire

      Wahou, Gil ! Bravo pour la prose de lobbyiste ! Je croyais pourtant que les lobbies passaient à des tactiques moins grossières que des majuscules en commentaires et des phrases ressassées depuis 15 ans pour convaincre la plèbe,,,

  • Angie le 13.01.2014 18:55 Report dénoncer ce commentaire

    On veut du BIO et rien que du BIO, quand est-ce que les chefs européens vont compendre ça ? Ouvrez un magasion uniquement OGM pour ceux qui en veulent et je parie qu'il fera faillite dès le premier mois.

  • vincent soubeyran le 13.01.2014 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    il est clair que les ogm agricoles sont dangereux.. en attendant, il serait bon qu'au niveau européen les consommateurs soient mieux informés, autrement dit il faut pour tout produit agricole et alimentaire, y compris les plats préparés etc, une mention visible, lisible et obligatoire, indiquant le taux exact d'ogm contenus dans ce produit: 0%, 0,1%, etc.. ainsi le consommateur achètera en meilleure connaissance de cause.. merci d'avance!..

  • Mondoseptic le 13.01.2014 14:05 Report dénoncer ce commentaire

    Nous arrivons maintenant au niveau 2 de l'invasion mondialisée en europe , la finance domine les Etats en mettant des guignols en place ; les banques asservissent les gens par le contrôle des comptes et l'esclavage par le crédit. jp morgen + les mafias du nouvel ordre mondial dominent (sont propriétaires) des réseaux alimentaires mondiaux, avec leurs mafias de la chimie de type monsanto et cie ; les gens se retrouvent pris au piège comme un lapin entouré de chacals assouffés de fric! Nous "vivons" déjà la 3e guerre mondiale.."ils tiennent la populasse avec la bouffe et le fric !

  • Bill Smouth le 13.01.2014 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    Vive le traité transatlantique, vive l'esclavage, vive la vente de nos pays, nos vies, nos enfants, nos normes, nos cultures aux américains et leur fausse monnaie, leurs macdo, leurs missiles, leurs gaz de shiste, leur culture hollywood jusque dans leurs guerres..... Vive les OGM, vive la mort, et vive les imbéciles. Je crois qu'il faut se mettre à niveau avec ces gens. La destruction, quoi de plus progressiste ?

    • iznogood le 13.01.2014 14:20 Report dénoncer ce commentaire

      faire ouvrire les yeux , agiter les consience et bonne révolution qu'on en finisse avec ce dicta du nouvel ordre mondial qui méprise les peuples