Gaz à effets de serre

20 octobre 2015 15:00; Act: 20.10.2015 15:26 Print

L'UE «en bonne voie», mais pas le Luxembourg

L'Union européenne devrait atteindre son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% d'ici 2020. Quatre États sont pourtant à la traîne, dont le Grand-Duché.

storybild

Selon l'Agence européenne pour l'environnement, quatre États membres pourraient passer à côté de leurs objectifs nationaux pour 2020: le Luxembourg, la Belgique, l'Irlande, et l'Autriche.

Sur ce sujet

Entre 1990 et 2014, l'Union européenne a réduit ses émissions de 23%, selon des chiffres tirés du rapport de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) publié mardi, tandis que la croissance économique européenne atteignait 46% sur la même période. «Nous avons montré que protection du climat et croissance économique peuvent aller de pair», a observé le commissaire en charge de l'Action pour le climat, Miguel Arias Canete, soulignant les politiques «robustes» de l'UE en la matière, en particulier sur l'augmentation de la part des énergies renouvelables.

«Les efforts déployés par l'Europe pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et investir dans l'efficacité énergétique et dans les énergies renouvelables ont produit des résultats concrets», a affirmé de son côté le directeur de l'AEE, Hans Bruyninckx. Les premières estimations pour 2014 montrent une chute de 4% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2013, en partie à la faveur de températures exceptionnellement douces.

Des modifications fondamentales

Les dernières projections font apparaître que les 28 États membres de l'UE s'orientent vers une baisse de 24% d'ici 2020 grâce aux mesures déjà en vigueur, et de 25% si on prend en compte les mesures déjà prévues. M. Bruyninckx a toutefois averti que quatre États membres pourraient passer à côté de leurs objectifs nationaux pour 2020: le Luxembourg, la Belgique, l'Irlande, et l'Autriche. Ce dernier rapport confirme l'index de la fondation Bertelsmann, publié il y a quelques semaines, qui marquait déjà le retard du Grand-Duché au sein de l'OCDE en matière d'énergies renouvelables et de dioxyde de carbone émis par habitant.

«Le rapport révèle que pour atteindre nos objectifs à plus long terme, fixés pour 2030 et 2050, il est nécessaire de modifier fondamentalement les modes de production et de consommation énergétique en Europe», a estimé M. Bruyninckx. La réforme du marché européen du carbone en est un «élément-clé», a précisé M. Canete dans son intervention devant la presse à Bruxelles.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pigrone le 20.10.2015 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    Rendez gratuits les transports en commun et je revends mon diesel polluant! Imaginez aussi les économies effectués sur le salaire des contrôleurs, l'embauche de nouvaux conducteurs de bus, réduction du trafic, de la pollution etc........

  • Vindulux le 21.10.2015 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    Si ce n'était qu’à causes des frontaliers que nous ne somme pas sur la bonne voie! Il nous suffirait de vendre le gasoil plus cher que les français pour résoudre le problème de la pollution au GDL. Le problème c’est notre niveau de vie, notre mode de consommation. Toutes nos grandes et luxueuses maisons sont chauffées en hiver et climatisées en été. Notre trop petit pays n’est pas adapté au diesel car les trajest moyens sont trop courts pour que les FAP soient efficaces.

  • Vindulux le 21.10.2015 12:21 Report dénoncer ce commentaire

    En 2012 76% des véhicules luxembourgeois contre 72 pour la France étaient des diesels (mais les véhicules français, sont plus petits et moins poluants) En 2014 rien n'a changer au GDL (plus des 2/3 des immatriculation l'étaient pour des diesels). L’émission moyenne de CO 2 des véhicules luxembourgeois était à 134 g/km contre, 118 en France (118) ou 124 en Belgique.

Les derniers commentaires

  • lulu le 22.10.2015 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai vécu à Esch pendant 25 ans, l'air était irrespirable vers les usines. Bref, aujourd'hui c'est mieux, même beaucoup mieux et je retrouve les couleurs naturelles de la végétation sans poussières rouges....comme avant. Mais je ne mangerai toujours pas de fruits et de légumes de la région.

  • Vindulux le 21.10.2015 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    Si ce n'était qu’à causes des frontaliers que nous ne somme pas sur la bonne voie! Il nous suffirait de vendre le gasoil plus cher que les français pour résoudre le problème de la pollution au GDL. Le problème c’est notre niveau de vie, notre mode de consommation. Toutes nos grandes et luxueuses maisons sont chauffées en hiver et climatisées en été. Notre trop petit pays n’est pas adapté au diesel car les trajest moyens sont trop courts pour que les FAP soient efficaces.

    • alexbrown le 21.10.2015 13:31 Report dénoncer ce commentaire

      FAP n'a rien a voir avec la quantite de gas. La surface climatise est insignifiante au GDL. En plus ils s'agit de free-cooling et free-chilling sans depense d'energie

  • Vindulux le 21.10.2015 12:21 Report dénoncer ce commentaire

    En 2012 76% des véhicules luxembourgeois contre 72 pour la France étaient des diesels (mais les véhicules français, sont plus petits et moins poluants) En 2014 rien n'a changer au GDL (plus des 2/3 des immatriculation l'étaient pour des diesels). L’émission moyenne de CO 2 des véhicules luxembourgeois était à 134 g/km contre, 118 en France (118) ou 124 en Belgique.

    • Gauss le 21.10.2015 12:50 Report dénoncer ce commentaire

      "124 en Belgique." 124 est une moyenne dans ce pays en pièces détachées! Lisez: 100 pour la Wallonie misérable et 130 sans aucun doute pour la Flandres riche! Sur autoroutes les grosses cylindrées, sauf celles des politiciens qui ne les paient pas, proviennent de villes de Flandres alors que les cacahuètes de Liège, de Mons ou Charleroi!

  • François le 21.10.2015 10:57 Report dénoncer ce commentaire

    Comme notre élite refuse d’augmenter le périmètre à bâtir près des lieus de travail (pour ne pas réduire la valeur de leurs places à bâtir), un énorme trafic pour le trajet de travail se fait.

  • Nadia le 21.10.2015 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Est ce que quelqu'un a remarqué que tout le monde est prêt à renoncer à sa voiture et de prendre le transport public, mais que, hélas, pour lui personnellement c'est impossible.