Communications surtaxées

30 janvier 2015 16:04; Act: 30.01.2015 16:16 Print

L’ULC dénonce la «duperie du consommateur»

LUXEMBOURG – L’Union luxembourgeoise des consommateurs demande au gouvernement luxembourgeois de prendre position en faveur de la suppression des frais de roaming.

storybild

La fin du roaming, prévue initialement fin 2015, sera certainement remise à plus tard. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

La disparition du «roaming», prévue pour fin 2015, a du plomb dans l’aile. Les communications surtaxées n’ont sans doute pas fini de faire grimper les factures de téléphone des nombreux Européens qui traversent les frontières pour aller travailler. Alors que la fin du roaming semblait pourtant proche, plusieurs États membres de l’Union européenne freinent des quatre fers le projet.

Dans un communiqué publié ce vendredi, l’Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC) dénonce le revirement de la Commission européenne dans ce dossier. Alors que cette dernière avait pris la décision de supprimer définitivement les frais de roaming pour les téléphones portables d’ici au 15 décembre 2015, voilà que sous l’influence de la présidence lettone, elle prévoit de remettre son étude définitive sur le marché transfrontalier seulement au mois de juin 2018.

Une grande importance

«L’ULC constate que contrairement à la volonté exprimée par le Parlement européen, la Commission européenne courbe l’échine devant les lobbyistes des groupes de téléphonie et de téléphonie mobile. Les intérêts des consommateurs sont une fois de plus complètement ignorés» souligne l’association de défense des consommateurs.

L’ULC demande ainsi au gouvernement luxembourgeois de se positionner au sein du Conseil de ministres européens pour la suppression des frais de roaming. Pour l’association, cette décision revêtirait une grande importance, compte tenu de la situation particulière du Grand-Duché, où les consommateurs séjournent souvent dans des pays voisins.

(pp/L'essentiel)