Communication au Luxembourg

12 novembre 2019 08:00; Act: 12.11.2019 09:13 Print

L'usage des GSM par les jeunes est-​​il excessif?

LUXEMBOURG - Un sondage sur l’utilisation du smartphone au sein de la famille a été mené auprès de quelque 170 élèves du Lycée Aline-Mayrisch. La question divise.

storybild

Un sondage auprès des élèves du Lycée Aline-Mayrisch et de leurs parents montre l’utilisation différente qu'ils font du smartphone. (photo: Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

Les échanges permanents avec les amis, le manque de concentration, la perte de temps... Quand il s’agit de l’utilisation du smartphone, les avis des parents et des élèves divergent. Tandis que les parents sont nombreux (40%) à admettre que leur téléphone portable les stresse, seuls 6% des lycéens partagent cette opinion. C’est en tout cas ce qu’indique un sondage sur le thème de l’utilisation du smartphone au sein de la famille, mené auprès de quelque 170 élèves en 7e, 3e et 2e du Lycée Aline-Mayrisch, à Luxembourg.

Leurs parents y ont aussi participé. Selon les résultats des questionnaires, deux tiers des parents indiquent que leurs enfants passent «beaucoup trop» de temps sur leur téléphone portable. Les jeunes sont eux persuadés qu’il ne s’agit pas d’une situation inquiétante.

Le contact direct délaissé

Un autre sujet abordé est celui des règles d’utilisation. Les adolescents sont souvent tributaires de leurs parents quant au temps d’utilisation de leur GSM. Ainsi, plus de la moitié des lycéens de 7e disent avoir des indications strictes à respecter. Selon les résultats du sondage, il s’agit là d’une tendance qui varie selon l’âge de l’adolescent. Seuls 25% des parents d’élèves en classes supérieures (3e et 2e) imposent encore des «règles strictes».

Ils sont aussi d’avis que la confiscation de leur GSM est une punition «trop extrême». 80% des sondés en 7e considèrent que leur smartphone leur est indispensable pour communiquer. Quelques lycéens ont affirmé ne partager leurs sentiments que via les réseaux sociaux (6%). Les autres disent préférer le contact direct avec leurs parents.

(Ana Martins/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Moon Walker le 12.11.2019 08:06 Report dénoncer ce commentaire

    Levez la tête et regardez dans la rue, rempli de "zombie" du smartphone... Triste monde!

  • Un autre monde le 12.11.2019 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    Ce monde est effrayant, aux arrêts de bus, dans les parcs, dans la forêt, le long des trottoirs, au volant, dans les salles de sport, partout, partout, ils sont là, le dos courbé, la nuque étirée vers le sol, le monde extérieur n'existe plus, on traverse sans regarder où on va, le monde extérieur n'existe plus, on ne regarde même plus les autres. Cela va du petit gosse au restaurant qui avale sa part de pizza les yeux rivés sur son jeu à la dame de 5o ans qui fait du shopping avec son sac dans une main, le portable dans l'autre, effrayant...

  • platini le 12.11.2019 08:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au final , 1/3 des parents résidents ne vivent plus en famille, mais dans un univers parallèle... leurs enfants vivent par procuration!

Les derniers commentaires

  • Classic le 12.11.2019 19:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le monde de l'image écran à pris le dessus sur presque tout le monde, ça devient vraiment inquiétant cette phone mania !

  • Sandro le 12.11.2019 17:25 Report dénoncer ce commentaire

    Pas seulement par les Jeunes !

  • Encore un autre belge le 12.11.2019 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    Réseaux sociaux, jeux, likes, applis à ratings et à récompenses en tous genres, le phénomène est complexe et implique principalement l'addiction à la dopamine. Hormone de la récompense et du plaisir à court terme. Le processus est complexe et devrait être expliqué en détail aux enfants dans les écoles mais la plupart des adultes ne sont même pas en mesure de comprendre... Monde de m... ou chacun ne rêve qu'à faire de la tunne en exploitant son prochain.

  • Dodo le 12.11.2019 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le smartphone, à pourri notre société plus en mal que en bien Internet aussi.Cela ne les rend pas plus intelligent, mais plus solitaires dans leurs vies.

  • Sou ass et le 12.11.2019 12:46 Report dénoncer ce commentaire

    Ma soeur ne passe pas une journée sans être en contact avec ses enfants pour des choses importantes, comme "liker" la nouvelle paire de chaussettes de X, ou commenter la tasse de café que Y vient de se faire. C'est maladif.