Médicament

05 janvier 2017 20:29; Act: 06.01.2017 13:39 Print

L’Uvestérol D n'est pas autorisé au Luxembourg

LUXEMBOURG – Le ministère de la Santé s’est voulu rassurant: le médicament qui aurait provoqué la mort d’un bébé en France n’a jamais été prescrit au Grand-Duché.

storybild

Ce n'est pas le médicament qui est en cause mais son mode d'administration. (photo: AFP/Mehdi Fedouach)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Dans ses recommandations, le Conseil scientifique a jugé nécessaire l’apport d’une dose de 10 à 12g de vitamine D dès les premiers jours de vie pour lutter contre le rachitisme, a rappelé jeudi le ministère de la Santé. Il a également insisté sur l'importance de l'apport de cette vitamine et a tenu à faire le point quant à l'affaire qui secoue la France ces derniers jours après la mort d'un nourrisson. Le décès serait lié à la prise d'Uvestérol D.

Pour rassurer les parents qui pourraient se poser la question au Grand-Duché, le ministère de la Santé a précisé dans un communiqué «que ce médicament n’a jamais été autorisé au Luxembourg». Le laboratoire CRINEX, qui produit ce médicament, n’a en effet fait aucune demande pour être mis sur le marché luxembourgeois.

Explosion du nombre de dosages

Le ministère indique que dans cette affaire, «ce qui semble avoir provoqué l’incident tragique en France n’est pas lié à la vitamine D elle-même mais bien au mode d’administration (en pipette, ndlr)». Et d’indiquer qu’elle existe sous d’autres formes telles les gouttes ou les ampoules buvables à diluer dans le biberon.

Cette vitamine suscite un intérêt grandissant dans le monde médical et la population générale : entre 2005 et 2014, au Luxembourg, les dosages sanguins pour déterminer les taux de vitamine D chez les patients ont été multipliés par 33, passant de 5 341 à 175 664, pour un coût global de 3,3 millions d’euros pour la CNS.

(MC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fabilux le 06.01.2017 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    A peine au monde et on les "gave" déjà de médicaments !! Les miens n'en ont pas eu et n'en ont pa souffert!

  • laïc le 06.01.2017 09:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien vu Pascal, nés dans les années 70, nous avons survécu sans vitamine D... et sans devenir rachitique (c vrai queça convient bien à nos sociétés ...mdr) et en tant qu'adulte je refuse d'en prendre et favorise des vacances au soleil l'hiver. !

  • Pascal le 06.01.2017 07:41 Report dénoncer ce commentaire

    Et comment faisait les personnes nées avant 2000 qui n'étaient pas testées pour cette vitamine ? Ben ils ont survécus... La surmédication n'est pas la solution pour obtenir des êtres "parfaits"

Les derniers commentaires

  • Patrick le 06.01.2017 12:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo! vive le Luxembourg

  • fabilux le 06.01.2017 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    A peine au monde et on les "gave" déjà de médicaments !! Les miens n'en ont pas eu et n'en ont pa souffert!

  • laïc le 06.01.2017 09:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien vu Pascal, nés dans les années 70, nous avons survécu sans vitamine D... et sans devenir rachitique (c vrai queça convient bien à nos sociétés ...mdr) et en tant qu'adulte je refuse d'en prendre et favorise des vacances au soleil l'hiver. !

    • Frontalière le 06.01.2017 10:11 Report dénoncer ce commentaire

      Bébé de 2 semaines et des vacances au soleil... hummm pas sûr que cette solution soit la plus recommandée. Il s'agit d'une vitamine et pas d'un complément que les parents donnent par envie, on leur conseille voir impose son utilisation, et nous on écoute le pédiatre c'est logique..

    • fabilux le 06.01.2017 10:28 Report dénoncer ce commentaire

      faut il encore avoir les moyens d'aller au soleil, c'est tant mieux pour vous, bien sûr, ce n'est pas mon cas alors je compense .

    • fabilux le 06.01.2017 10:32 Report dénoncer ce commentaire

      oui, on fait confiance, logique, on veut le mieux pour son petit bout, dommage qu'on ne soit pas avertis des problèmes que cela peut faire, faut bien lire les indications de prescription, bcq ne le font pas , moi , oui c'est une habitude .

  • Pascal le 06.01.2017 07:41 Report dénoncer ce commentaire

    Et comment faisait les personnes nées avant 2000 qui n'étaient pas testées pour cette vitamine ? Ben ils ont survécus... La surmédication n'est pas la solution pour obtenir des êtres "parfaits"

    • Frontaliere le 06.01.2017 10:46 Report dénoncer ce commentaire

      "pour obtenir des êtres parfaits", non pas du tout... plutôt en espérant qu'ils aient un maximum de défense possible et également parce que quand on est des nvx parents on écoute les médecins et on fait confiance.

    • Loreleï le 06.01.2017 12:21 Report dénoncer ce commentaire

      la vaccination ou que sais-je. Ce n'est pas parce que nous avons survécu sans que nous ne devons rien changer. La vitamine D est utile dans la prévention du cancer et il faut aussi considérer que nous passons certainement moins de temps dehors de nos jours ce qui certainement appauvrit les apports en vitamine D... etc.