Nationalité luxembourgeoise

12 juin 2012 07:45; Act: 12.06.2012 14:09 Print

«La binationalité est une bonne solution»

LUXEMBOURG - L'historien luxembourgeois Denis Scuto, 47 ans, a écrit un livre sur la nationalité luxembourgeoise.

storybild

Denis Scuto, ancien footballeur de l'équipe nationale et de la Jeunesse, est historien. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

L'essentiel: Comment définir le sentiment d'appartenance à la nation luxembourgeoise?

Denis Scuto (historien à l'Université du Luxembourg et à l'Université libre de Bruxelles): Celui-ci diffère d'une personne à l'autre. L'identité nationale n'existe pas vraiment sur des critères objectifs. Auparavant, les États-nations parvenaient à susciter un sentiment d'appartenance national aussi fort que le religieux. Aujourd'hui, cette notion est latente. Être luxembourgeois tient avant tout du lien juridique.

La binationalité est-elle compatible avec ce sentiment d'appartenance?

C'est une bonne solution. Une personne peut être attachée à son pays d'accueil, en l'occurrence le Luxembourg, sans pour autant trahir son pays d'origine.

Et le droit du sol au Luxembourg?

Le Grand-Duché reconnaît le droit du sang et le double droit du sol. Cela signifie qu'un enfant peut devenir luxembourgeois à partir du moment où un de ses parents est né au Luxembourg. Mais il y a également des possibilités de naturalisation...

La loi de 2008 a-t-elle simplifié l‘accès à la nationalité luxembourgeoise?

Oui et non. D'un côté la procédure est simplifiée, gratuite et ouverte à plus de personnes. De l'autre, le test de langue est très compliqué. Souhaite-t-on vraiment prendre en compte les réalités migratoires ou favorise-t-on les crispations identitaires? C'est toute la question...

Recueilli par Thomas Holzer

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • clemence le 12.06.2012 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut savoir choisir car la binationalité est un système bancal : cela donne l'impression que l'on cherche à jouer sur deux tableaux. Il y a là quelquechose de malhonnête. En bref on aime ou on n'aime pas.

  • Ali Ben Martin le 13.06.2012 07:15 Report dénoncer ce commentaire

    Et à nos porte pointe autre chose que ce genre de différent, soyez un peu conscient de l'épreuve qui nous attend TOUS, vous vous rendrez compte que nos différents linguistique n'auront plus beaucoup d'importance, et que si nous voulons en sortir ce sera en se serrant les coudes et pas autrement.

  • Bart Gerard le 12.06.2012 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    le test de langue est discriminatoire, car la Langue officielle du Luxembourg est le Français, il faudrait revoir ceci!

Les derniers commentaires

  • Pinto le 13.06.2012 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Connaître ou pas la langue lux n'est pas le principal problème pour obtenir la nationalité. Il y a d'autres problèmes administratifs et d'obtention de documents qui est plus difficile, pour certains pays en tout cas.

  • Ali Ben Martin le 13.06.2012 07:15 Report dénoncer ce commentaire

    Et à nos porte pointe autre chose que ce genre de différent, soyez un peu conscient de l'épreuve qui nous attend TOUS, vous vous rendrez compte que nos différents linguistique n'auront plus beaucoup d'importance, et que si nous voulons en sortir ce sera en se serrant les coudes et pas autrement.

  • Ali Ben Martin le 13.06.2012 07:11 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai la nationalité luxembourgeoise avant la promulgation de la loi, je baragouine la langue mais ne la parle pas couramment, 3 petits Pv et aucune condamnation particulière, je paie mes impôts et retraité suis bénévole, au choix, suis-je un mauvais luxembourgeois? dois je retourner ma carte ?

  • Valodia le 13.06.2012 07:01 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg a 3 langues officielles et pour avoir la nationalité il faut en comprendre la plus petite. En Suisse ils ont 3 langues et pour avoir la nationalité il faut en comprendre 2 au choix (ainsi chaque Suisse peut communiquer avec un autre Suisse). La Belgique aussi a 3 langues, mais j'ignore laquelle il faut connaître. Qui a raison et qui a tort?

    • Blannenjang le 13.06.2012 09:12 Report dénoncer ce commentaire

      C'est quoi la plus petite langue ? La Suisse n'appartient même pas à l'Europe. Et votre exemple avec la Belgique est vraiment IMMENS ! Je suppose que vous n'étiez jamais à la côte belge. Là on refuse de parler français ! Les panneaux sont seulement en "flames". Qui a raison - LES FLAMES !

    • Ying Yang le 13.06.2012 09:43 Report dénoncer ce commentaire

      mais aussi la seule qui as le statut de langue nationale, celle qui justement permet de s'identifier a la nationalité Luxembgourgeoise, et celle qui nous a permis de garder notre indépendance linguistique quand d'autres nations voulaient nous imposer leurs langues! Donc c'est peut être la plus petite, mais c'est aussi celle qui as eu et a le plus d'importance pour préserver notre identité.

    • mimi le 13.06.2012 09:46 Report dénoncer ce commentaire

      et je peux vous vous affirmer que la plupart des Suisses ne parle que la langue du canton ou ils habitent ex. dans le canton de vaux très peu de personnes ne parlent ni l'allement ni l'italien vu qu'à l'école l'apprentissage des langues ne se fait que dans le secondaire

    • Valodia le 13.06.2012 10:25 Report dénoncer ce commentaire

      Que la Suisse apprtienne à l'Europe ou non n'a aucune importance dans ce sujet. Quant aux Belges vous ne m'avez pas donné la réponse à la question: Quelle langue faut il parler pour obtenir la nationalité? Ce ne sont pas les Belges qui demandent la nationalité mais des étrangers qui veulent devenir belges. Quelle langue doivent ils connaître? 1, 2 ou 3? Réponse svp merci

    • Frog le 13.06.2012 10:41 Report dénoncer ce commentaire

      Combien de personnes parlent français, combien de personnes parlent allemand et combien de personnes parlent lux.? Celle parlée par le plus petit nombre est la langue la plus petite.

    • Moustique le 13.06.2012 12:02 Report dénoncer ce commentaire

      Alors je suppose au Luxembourg c'est l'allemand et puis français. Je parle de la langue maternelle puisque les Luxembourgeois ne sont pas "monoligual".....

    • Blannenjang le 13.06.2012 12:09 Report dénoncer ce commentaire

      Je suppose en Belgique on doit maîtriser une langue - le belge - ;-) Par contre pour communiquer avec les belges on doit choisir la langue parlée correspondante (flames/français/allemand) si on veut s'intégrer dans le région.

    • Lingo le 13.06.2012 14:34 Report dénoncer ce commentaire

      La fixation sur la Langue luxembourgoise est trop importante. Les Suisses demandent seulement que l'on parle une langue du canton; voir bfm.admin.ch et "naturalisation / Einbürgerung". Par contre ils demandent 12 ans de résidence, et voilà, si on habite dans un pays et paie ses impôts on devrait être éligible.

    • Athos le 13.06.2012 15:44 Report dénoncer ce commentaire

      J'aimerais bien apprendre la langue belge. Pouvez vous me dire où ils donnent des cours?

  • CLaude le 12.06.2012 19:42 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve que l'appartenance à un pays, et donc la nationalité, doit être liée à la maîtrise de sa langue nationale et identitaire qui est le luxembourgeois et non pas une simple langue administrative comme le français ou l'allemand.Même si bien évidemment les francophones ne sont pas d'accord, sachez que cette loi a été adoptée par une très large majorité parlementaire et ne va pas être modifiée