Homosexualité

13 juillet 2012 07:19; Act: 12.07.2012 20:41 Print

«La cause gay n'est pas encore satisfaite»

LUXEMBOURG - Le dialogue entre les gays et le gouvernement est «monotone», selon le coordinateur du Gaymat.

storybild

Le Gaymat se déroulera, ce samedi, dès 14h, à Esch-sur-Alzette. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

L'essentiel: Avez-vous noté des avancées sur la cause homosexuelle depuis un an?

Laurent Boquet (coordinateur du Gaymat): Oui et non. Le projet de loi sur le mariage homosexuel et l'adoption a pris du retard car le ministre Biltgen a choisi de les séparer et de rédiger deux textes différents. Un point positif, la clause mentionnant qu'un partenaire étranger ne pouvait se marier que si son pays d'origine l'autorisait a été supprimée. On voit aussi plus de politiciens homosexuels, cela facilite l'ouverture d'esprit à nos revendications.

Le Gaymat est-il une caisse de résonance suffisante?

L'an passé, nous avons marqué une pause dans nos revendications. Là, nous remontons au créneau. Nous avons, de notre initiative, donné notre avis sur les projets de loi, mais n'avons pas de retour de la part du gouvernement. C'est aussi à lui de s'adresser à nous. Le dialogue reste malheureusement monotone.

Les associations contre le sida accentuent la sensibilisation à destination de la communauté gay. Justifié?

Les statistiques montrent que le public homosexuel fait partie des groupes à risques. Mais il est dangereux de mettre systématiquement en relation homosexualité et sida.

Recueilli par Mathieu Vacon