Confirmation officielle

07 juillet 2016 14:20; Act: 08.07.2016 11:14 Print

La centrale d'Esch ferme, 17 salariés concernés

ESCH-SUR-ALZETTE - Les actionnaires de la société Twinerg ont décidé de fermer définitivement la centrale électrique d'Esch-sur-Alzette.

storybild

La centrale fermera définitivement ses portes en octobre 2016. (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

op Däitsch
Sur ce sujet

Les actionnaires de la Twinerg s.a. (65% ENGIE Electrabel, 17,5% Enovos Luxembourg et 17,5% ArcelorMittal Luxembourg) ont décidé lors de l’assemblée générale extraordinaire de ce 7 juillet, de fermer définitivement la centrale électrique d’Esch-sur-Alzette et de liquider la société Twinerg s.a. en octobre 2016.

Après avoir cherché un repreneur en vain, les actionnaires ont en effet estimé que l'unité de production n’offrait plus les perspectives de rentabilité permettant de la maintenir dans le marché, a indiqué ENGIE Electrabel dans un communiqué.

En sursis depuis des mois

La centrale n'a pratiquement pas tourné en 2015, ne fournissant que 10% de sa production habituelle (qui représente un tiers de la consommation du pays). En sursis depuis l'automne dernier, elle avait été maintenue cet hiver pour participer à la réserve stratégique belge, afin de pallier l'arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires. La centrale était depuis le 1er avril dernier en mode de conservation.

Contacté, le service presse d'ENGIE a précisé que les 17 salariés de Twinerg se verraient proposer un reclassement dans les entreprises des actionnaires. Sinon, ils bénéficieront chacun d'un accompagnement individuel respectueux des accords de la convention collective de travail en vigueur.

L'unité sera démantelée après l'hiver, une opération «qui prendra entre six mois et un an». Le site sera remis en l'état conformément au plan d’aménagement du territoire.

(MC/L'essentiel)