Grève au Luxembourg

07 mars 2021 07:57; Act: 08.03.2021 08:04 Print

«La charge mentale de la femme a augmenté»

LUXEMBOURG - À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, lundi 8 mars, la plateforme JIF prépare sa grève prévue.

storybild

Claire (à gauche) avait déjà défilé l'année dernière pour la cause.

Sur ce sujet
Une faute?

Vêtus de violet, les hommes et les femmes sont appelés à descendre dans la rue, lundi 8 mars, pour défendre l’égalité des sexes. Si les événements publics sont presque au point mort depuis près d’un an, cette grève demeure importante pour Claire. Étudiante en économie et conseillère municipale à Strassen, elle n’oublie pas cette lutte constante. «Cela permet de soutenir les voix qui ne sont pas entendues ou les opinions qui ne sont pas représentées à travers les votes dans le pays».

Présente déjà l’an passé, elle y retourne suite à la situation qui a empiré. «La crise du Covid a bien montré que le travail des femmes est essentiel, surtout dans le secteur du soin. Et les inégalités se sont renforcées», confie la jeune femme. Elle note d’ailleurs que «la charge mentale de la femme a augmenté» cette année en raison du confinement et de la fermeture des écoles.

«Nous demandons une justice salariale»

La grève des femmes aura une saveur particulière cette année. Pandémie oblige, la journée a été pensée autrement. Elle commencera par une manifestation en ligne de 12h à 13h30 sur Zoom, avant la véritable manifestation, qui commencera à 17h place de la Gare et se terminera devant le ministère du Travail. Et cette année les revendications sont nombreuses. «Nous demandons la réduction du temps de travail rémunéré et non rémunéré (travail effectué après les 8 heures de boulot), une justice salariale puisqu’au Luxembourg avec un salaire minimum, nous vivons mal. Nous souhaitons également plus de contrôles et de transparence au niveau de l’écart salarial entre les hommes et les femmes», milite Claire.

Autre revendication, cette fois sur la parentalité. «Nous demandons la parentalité pour toutes et tous en remplaçant le congé paternité par un congé de naissance ouvert à tous et d’une durée de 3 mois, avec le maintien du salaire complet». La dernière revendication concerne le logement. «Nous demandons la possibilité de se loger sans se ruiner et sans discrimination, ainsi qu’un moratoire des expulsions durant la période de crise sanitaire».

(Noémie Koppe/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • patate le 07.03.2021 08:47 Report dénoncer ce commentaire

    Dans quelle mesures ces revendications sont spécifiques aux femmes? Un homme au SMIC n'a pas d'arbre magique qui paye les loyers luxos...

  • Moije le 07.03.2021 09:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toutes celles que je connais, gagnent, à travail égal et nombre d'heures égales, la même chose que l'homme. c'est vrai qu'elles sont sous representés dans des postes comme CEO ou chefs d'entreprise....mais aussi comme maçonne, carreleuse ou éboueuse

  • fern le 08.03.2021 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    triste que les femmes plus que favorisées demandent encore plus.

Les derniers commentaires

  • What? le 08.03.2021 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Les poulettes sur la photo n'ont pas l'air de souffrir d'une charge mentale excessive. Quelqu'un sait expliquer ce qui les fait rire? Une erreur de photo peut-être??

  • Beaucoup de show le 08.03.2021 12:33 Report dénoncer ce commentaire

    Celles qui donnent ces interviews ne savent pas ce que c'est de galérer. Pour elles leur 'travail effectué après les 8 heures de boulot' revient à contrôler si la femme de ménage à bien nettoyé la m.... que font les 3 chiens, 2 chats, 3 gosses, lavé et repassé le linge de toute une semaine etc. Celles qui ne savent pas laver une assiette parce ce que maman non plus ne savait pas à quoi servait un balais. Allez faire votre show ailleurs.

  • TontonB le 08.03.2021 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Juste une question de physicien ... quelle est l'unité de mesure de la charge mentale ?

    • Physicien du dimanche le 08.03.2021 12:42 Report dénoncer ce commentaire

      C'est quand on te met sur un piédestal et que tu as peur des hauteurs. Donc en "m"? :))

  • fern le 08.03.2021 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    triste que les femmes plus que favorisées demandent encore plus.

  • Josée le 08.03.2021 09:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faites une grève pour l'égalité des droits femmes ou hommes