Événement au Luxembourg

07 avril 2017 09:00; Act: 09.04.2017 10:10 Print

La chasse aux sneakers va ouvrir à la Rockhal

ESCH-SUR-ALZETTE - Les amateurs de sneakers ont rendez-vous, dimanche, à la Rockhal, pour la sixième édition de la Sneakermess. Une passion sans frontières.

storybild

«C’est devenu un hobby, on a des contacts dans toute l’Europe», explique Ronny Erpelding, collectionneur, qui est aussi un des organisateurs de la 6e Sneakermess, à la Rockhal, dimanche. (photo: AGC Photography )

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Ronny Erpelding (ou Airpelding, comme il se fait aussi appeler sur les réseaux sociaux) possède environ 150 paires de sneakers, ces chaussures de sport mythiques. Et sa collection, orientée vintage, est plutôt pointue. «Elles sont toutes de la collection Jordan», affirme-t-il. Pour lui, ce qui compte, c’est le côté nostalgie de ses pompes. «Ça me rappelle le passé, les années 80, 90, quand on était étudiant. C’est devenu un hobby, on a des contacts dans toute l’Europe», explique Ronny Erpelding.

«On peut acheter, vendre, échanger pour avoir des paires à la bonne pointure... Et un collectionneur allemand pourra avoir des modèles qu’on ne trouve pas au Benelux», ajoute-t-il.

120 vendeurs

Dimanche, à la 6e Sneakermess, à la Rockhal, Ronny, qui est aussi un des organisateurs, espère pouvoir «acheter une ou deux paires. Mais ça devient difficile d’en trouver, vu le nombre que j’ai déjà». Pour faire ses emplettes, il aura le choix, avec 120 tables sur lesquelles chiner dans les collections des vendeurs.

«Les pointures, ça va du 17 au 55. Il y en a pour tous les pieds, enfants, femmes, hommes», se réjouit Ronny. Quant aux prix, «ça dépend des modèles. Ça commence à 60 euros pour des Sneakers toutes simples et après, c’est sans limite. À Metz, une paire était vendue 26 000 dollars», (24 399 euros). Un artiste sera aussi présent pour faire de vos sneakers toutes simples des pièces uniques. Un tournoi de basket et des DJ complèteront les animations.

Dimanche, de 11h à 18h, à la Rockhal. Entrée à 8,50 euros. Gratuit pour les moins de 12 ans.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Peace & Love le 07.04.2017 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    Malgré mes 48 ans, je pense que je vais m'offrir une paire ce dimanche. Un événement intéressant et sympa, ça fait toujours plaisir.

Les derniers commentaires

  • Peace & Love le 07.04.2017 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    Malgré mes 48 ans, je pense que je vais m'offrir une paire ce dimanche. Un événement intéressant et sympa, ça fait toujours plaisir.