Économie au Luxembourg

20 novembre 2019 17:39; Act: 21.11.2019 10:14 Print

La compétitivité du pays fait du surplace

LUXEMBOURG - Le Grand-Duché était en 2018 le huitième pays le plus compétitif de l’UE, comme en 2017, selon le dernier bilan de l’Observatoire de la compétitivité.

storybild

Lex Delles, ministre des Classes moyennes, et Serge Allegrezza, directeur de l’Observatoire de la compétitivité, ont présenté le rapport. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

«Pour retrouver le top 5, il faudrait que nous devenions des Scandinaves, à savoir des surhommes et des "surfemmes" dans des économies excellentes», note avec humour Serge Allegrezza, le directeur du Statec et chargé de la direction de l’Observatoire de la compétitivité. En 2018, le Luxembourg figurait au huitième rang des pays les plus compétitifs de l’Union européenne, selon le «bilan compétitivité 2019», qui était présenté ce mercredi par l’Observatoire au ministère de l’Économie. Ce classement, qui est établi à partir de 67 indicateurs dans les domaines économiques, sociaux et environnementaux, est identique par rapport à 2017.

Mais le Luxembourg n’apparaît plus dans le top 5 depuis 2015, où il occupait la quatrième place. «Il faudrait peut-être changer les institutions ou les mentalités, pour faire partie de nouveau du top 5, poursuit Serge Allegrezza. Mais tous les pays se trouvent dans un mouchoir de poche, si bien qu’un petit changement peut faire perdre quelques places. Le huitième rang est satisfaisant».

Dans le détail, le Luxembourg se classe 11e dans l’aspect économie en 2018, soit une place de mieux par rapport à 2017. Dans l’aspect social, il occupe la troisième place, comme en 2017. En ce qui concerne l’aspect environnemental, le Grand-Duché reste 12e. «Nous avons encore des progrès à faire dans ce domaine», reconnaît Serge Allegrezza. Le Luxembourg est notamment avant-dernier du classement (27e sur 28) en ce qui concerne sa part d’énergie provenant de sources renouvelables.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mimivergetures le 20.11.2019 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les pays scandinaves ont des ressources naturels qui rapportent d'où un confort de vie conséquent avec une forte préservation de leur environnement naturel et ceci depuis 3 générations...donc il a du boulot au Lux car le pays a un modèle opposé...

  • Phi le 20.11.2019 19:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On sauve l‘environnement surtouts pas avec les énergiies renouvable regardez les valeurs pendant leurs construction désastreuse.

  • Luxo le 20.11.2019 18:15 Report dénoncer ce commentaire

    Notre pays n'a pas à être compétitif ! Il serait préférable que nous soyons les meilleurs pour la préservation de l'environnement et les énergies renouvelables . Une compétivité qui crée des inégalité de la pauvreté et laisse de côté une partie de la population n'a pas de sens

Les derniers commentaires

  • Fred Mayer le 21.11.2019 13:12 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait peut-être envisager de dégraisser le mamouth.

  • Tome le 21.11.2019 10:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec un salaire minimum qualifié (qui porte mal son nom car beaucoup sont qualifiés) à 2500 euros, il n y a pas de surprise. En plus le salaire minimum qualifié va reprendre 60 euros très bientôt avec l index. Cela plombe les entreprises qui exportent. Il faut payer au juste prix international les qualifications. On nous parlera du coût de la vie bien sûr mais le Luxembourg n est pas tellement plus cher que Paris mais a des salaires autrement plus élevés.

    • Ghengis Cohen le 21.11.2019 13:16 Report dénoncer ce commentaire

      @Tome: Mauvaise pioche: dans la pratique les charges salariales s'avèrent n'avoir que peu d'impact. En tout cas beaucoup moins que le manque de maturité politique du pays et que son incapacité à être pro-actif.

    • écolo le 21.11.2019 14:40 Report dénoncer ce commentaire

      Au lieu d'augmenter et d'indexer les salaire minimaux , il serait possible que l'état prenne à sa charge un complément de salaire non imposable. 2500 brut à la charge de l'entreprise+ 2000 de prime de solidarité . De cette façon les entreprises seraient compétitives et les salariés avec un revenu globale proche de 4000 € arriveraient à vivre dignement car ils seraient proche du revenu médian du pays.

  • Ducon le 21.11.2019 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est vraiment pas notre préoccupation principale. Tant que l'économie tourne, que voulons nous de plus. Être les meilleurs dans la compétitivité ne doit pas être notre source de motivation et notre priorité. En revanche il serait plus raisonable d'être en course pour l'environnement, parce que le temps nous est compté! L'argent ne pousse pas sur les arbres, entretenir nos forêts, accentuer sur le recyclage, et réduire le plastique, ça n'a pas de prix

    • Eddy N le 21.11.2019 13:17 Report dénoncer ce commentaire

      Un nouveau SUV à chaque rentrée, c'est tout ce qui compte pour moi.

  • la trois le 21.11.2019 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on raconte tout et n'importe quoi. il y a 15 jours c'était tout le contraire. puis, il serait temps de faire une transition concernant la façon de produire et vivre au Luxembourg.

  • Classement le 21.11.2019 08:20 Report dénoncer ce commentaire

    La meilleure énergie est celle que l'on ne consomme pas ! Peu importe si on est dernier dans la production d'énergie renouvelable, ce qui compte c'est que l'énergie que nous consommons soit bien utilisée (50% de rendement pour un moteur thermique par exemple -> donc 50% d'énergie perdue!).

    • Teddy B le 21.11.2019 10:40 Report dénoncer ce commentaire

      La seule bonne énergie, c'est celle qui provient des aliments que nous ingurgitons et que nous utilisons pour travailler et faire du sport.