Au Luxembourg

24 juillet 2020 16:23; Act: 24.07.2020 23:43 Print

La crèche L'Abeille ferme, 44 emplois supprimés

LUXEMBOURG - Déjà annoncé, le plan social pour les 44 salariés de la crèche «L'Abeille», qui va fermer fin août, a été signé ce vendredi, indiquent les syndicats.

storybild

La crèche profite actuellement à 70 enfants, dont les parents devront trouver d'autres solutions à l'avenir. (photo: Editpress/Editpress/claude Lenert)

Sur ce sujet
Une faute?

La crèche L'Abeille, qui accueille les enfants de la Banque européenne d'investissement (BEI), va bien fermer fin août. Dans ce cadre, le LCGB et l’OGBL indiquent avoir signé ce vendredi un plan social avec la direction, pour les 44 salariés concernés. Les syndicats précisent avoir pu mettre en place des mesures, dont notamment la préretraite-ajustement ainsi que l’aide à la recherche de nouveaux postes. Contactée, la direction de la crèche n'était pas joignable dans l'immédiat pour apporter un commentaire.

Les syndicats dénoncent dans le même temps la fermeture de la crèche «ainsi que les circonstances dans lesquelles le licenciement collectif va se faire». La crèche L’Abeille est installée à proximité de la BEI depuis 1995, dans le quartier du Weimershof (Kirchberg), à Luxembourg. Mais le contrat entre la Banque et le gestionnaire de la crèche, à savoir la société Attitude, a été rompu, d’où la fin de l’activité de la structure.

«Égalité de traitement»

Pour quelle raison? Le service sous cette forme est devenu au fil des années «moins pertinent», note une source proche du dossier. «Il avait été créé en 1995 quand la BEI comptait environ 1 500 d'employés, contre 3 700 aujourd'hui, et que l'offre en matière de crèches n'était pas suffisante dans le pays, explique-t-elle. 76 enfants d'employés profitaient en janvier dernier de cette crèche, qui propose un tarif avantageux. En outre, les contrats de subvention passés ces dernières années avec d'autres crèches du pays ne permettent qu'à 152 autres enfants d'être accueillis à des conditions préférentielles. Mais ce n'est pas assez, au regard des 700 enfants d'employés qui pourraient être concernés». La décision qui sous-tend l’arrêt des activités de la crèche L’Abeille est «basée sur une volonté d’assurer l’équité et une égalité de traitement à tous les enfants du personnel de la BEI», explique de son côté la Banque, qui souhaite aussi apporter sa «reconnaissance» envers le personnel de la crèche pour «son engagement» auprès des enfants et des familles.

Après la fermeture, les employés de la BEI devraient se voir proposer une allocation pour chaque enfant, de la naissance à 4 ans, qui couvrira en partie les frais de garde dans d'autres crèches externes, qui se sont multipliées ces dernières années.

(ol/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JohnnyGateau le 24.07.2020 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    1 employé pour 2 enfants, l’abus conduit à la perte...

  • Mom le 24.07.2020 18:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    44 salariés, pour 70 enfants ? C'est du VIP..

  • mesde le 24.07.2020 17:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ha ha ha ha. L’OGBL fait semblant des les aider. Histoire de montrer qu’ils sont dans le coin

Les derniers commentaires

  • gâteau 1 le 26.07.2020 20:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci beaucoup

  • Maya l'Abeille le 26.07.2020 19:45 Report dénoncer ce commentaire

    C'est la piqûre d'abeille qui fait mal....

  • Lao le 26.07.2020 09:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est pas étonnant... bon courage pour les employés et leur familles

  • gâteau 1 le 26.07.2020 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien triste ce genre de choses. Malheureusement je connais aussi . Mais ici c'était pas le cas . Nous étions solidaire et aimions ce qu'on faisait avec les enfants. Nous étions une grande famille. Et tout s'effondre sans même qu'on sache pq .

  • Soupe au choux le 25.07.2020 23:19 Report dénoncer ce commentaire

    Bienvenu dans le capitalisme tant souhaité par nos aînés. Les choses se regulent et plus dans notre sens. Merci qui?