Stupéfiants au Luxembourg

03 décembre 2019 16:10; Act: 03.12.2019 17:37 Print

La criminalité liée à la drogue repart à la hausse

LUXEMBOURG – Le gouvernement a livré mardi des données sur les infractions à la législation sur les drogues. Au total, 3 003 cas ont été recensés en 2018.

storybild

La consommation, la vente et la détention de drogues sont reparties à la hausse en 2018. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

Sur ce sujet
Une faute?

La criminalité en matière de stupéfiants a connu un pic en 2015, avant de décroître jusqu'en 2017, puis de repartir à la hausse l'an dernier. C’est ce qu’ont indiqué mardi les ministres de la Sécurité intérieure François Bausch (Déi Gréng), de la Justice Sam Tanson (Déi Gréng) et des Affaires étrangères Jean Asselborn (LSAP), en réponse à une question du député Fernand Kartheiser (ADR).

En 2015, la police avait recensé 2 403 cas de détention, 2 069 de consommation et 203 de trafic de stupéfiants (4 675 au total). Des chiffres qui ont considérablement baissé jusqu'en en 2017, lorsque 2 683 infractions (dont 1 142 pour consommation), avaient été recensées. Puis l'année dernière, en 2018, la consommation (1 301), la vente (188) et la détention (1 514) de drogues sont reparties à la hausse (3 003 cas au total) et il y a également eu davantage d’arrestations (237) qu’en 2017 (183).

Finalement, c’est en 2016 qu’il y a eu le plus de condamnations sur les cinq dernières années (428). En 2018, ils étaient 261 à avoir subi une sanction de la part de la justice. Le profil-type des dealers, selon les ministres, est «de jeunes hommes originaires d’Afrique du Nord et de l'Ouest (…) qui n’ont pas d’adresse au Luxembourg». Le trafic le plus répandu serait celui de cocaïne.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fred le 03.12.2019 16:47 Report dénoncer ce commentaire

    Les condamnations ne servent à rien car pas assez sévère. Il faudrait appliquer la même peine qu'au états unis à la 3 èmè condamnation "Perpétuité réelle".

  • François le 03.12.2019 16:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça vous étonne ? Moi pas.On fait rien contre ,on l’accepte ,alors faut l’accepter.Merci a notre gouvernement qui dors

  • Basile le 03.12.2019 17:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est normal que les chiffres soient plus mauvais si la police a multiplié les actions. On ne peut pas dire que rien ne soit fait Il ne faut pas relâcher la pression Merci à la police

Les derniers commentaires

  • @Gégé le 04.12.2019 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si vous aimez autant la dictature et les enfreignements des droits de l'homme, pourquoi vous n'allez pas vivre aux Philippines? Vous y seriez très bien, non?

  • Gégé le 04.12.2019 11:54 Report dénoncer ce commentaire

    Que le président Philippin vienne donner une petite formation de courage politique à nos petits (lâches) élus qui n'appliquent qu'une seule politique: celle de l'autruche

  • clemence le 04.12.2019 10:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lorsque les étrangers dont on parle dans l’article ont commis un délit on les renvoie dans leur pays d’origine. Pas la peine de laisser contaminer les jeunes luxembourgeois avec leur trafic de drogues. On espère une réaction positive du gouvernement en ce sens.

    • @clemence le 04.12.2019 14:16 Report dénoncer ce commentaire

      C'est justement parce qu'il y a de la demande de la part des jeunes Luxembourgeois qu'ils sont aussi nombreux sur le territoire

  • Réaliste le 04.12.2019 09:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est la société actuelle qui créé et qui fait monter le taux de criminalité, c est comme un cancer tu laisses les cellules rebelles se concentrer et tu ne peux plus les vaincre .Pareil pour eux même principe.

  • luis le 04.12.2019 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    aider les drogués à se sortir du cercle infernal après arrêté les plus gros vendeurs de drogue pas les petit trafic il faut irradié le gros vendeurs mais ça c,est une autre affaire difficile à résoudre