Au Luxembourg

29 juin 2020 17:07; Act: 29.06.2020 17:54 Print

La crise a coûté cher à la Sécurité sociale

LUXEMBOURG - Les dépenses de la Sécurité sociale augmentent considérablement, cette année, mais l'institution devrait rester dans le vert.

storybild

D'après les chiffres présentés par le ministre Romain Schneider, la Sécurité sociale devrait rester dans le vert. (photo: Editpress/Didier Sylvestre)

Sur ce sujet
Une faute?

Le ministre de la Sécurité sociale Romain Schneider a présenté des chiffres plutôt encourageants, ce lundi à la Chambre des députés. Ainsi, la Sécurité sociale devrait rester excédentaire de 162 millions d'euros en 2020, selon les dernières estimations. Et ce, malgré une hausse conséquente des dépenses (+9,2%, contre 5,6% en 2019) alors que les recettes ne progressent que de 0,7% (5,7% en 2019). Le résultat positif s'explique surtout par l'assurance pension qui affiche un surplus de 700 millions d'euros.

Les chiffres restent donc positifs, mais nettement moins qu'en 2019. Une dégradation qui s'explique par les conséquences de la crise sanitaire, dont l'évolution reste incertaine. Ainsi, le congé pour raisons familiales a eu un fort impact, de quelque 330 millions d'euros pour la Sécu, qui a pris en charge la part patronale dans la facture et a fait face à une explosion des demandes.

La réserve a fondu

En outre, la prise en charge par la CNS des salaires dès le premier jour d'incapacité du travail a coûté 156 millions d'euros. De l'autre côté, le chômage partiel a coûté 103 millions d'euros, dont 25 millions de diminution des cotisations perçues.

L'assurance maladie devrait elle présenter un déficit de 550 millions d'euros et l'assurance dépendance un solde positif de 30 millions d'euros. La crise fait aussi diminuer la proportion de l'argent mis de côté par l'assurance maladie. En effet, en 2019 elle disposait d'une réserve équivalant à 30% de ses dépenses. En 2020, cette part tombe à 11%, à peine au-dessus du minimum légal de 10%.

Pour l'année prochaine, les prévisions sont encore plus périlleuses, tant elles sont liées à l'évolution de l'épidémie. Pour l'instant, le ministère table sur des dépenses qui augmenteraient de 1,5% et des recettes en hausse de 2,8%.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bravo injuste le 29.06.2020 20:39 Report dénoncer ce commentaire

    tout a fait @injuste il y a des boites honteuse qui ont fait bosser leurs employés au chômage partiel ou en congé pour raison familiale... il faut controler les boites de com ou marketing aussi ...

  • injuste le 29.06.2020 17:47 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je vous conseille d'employer quelques dizaines de personnes de l ADEM pour contrôler certaines banques, entreprises et autres qui ont fait travailler leurs personnels en télétravail malgré qu'ils étaient en garde d'enfant Il suffit d'écouter les gens autour de soi et d'entendre la pression de certains petits managers qui ont imposé le télétravail et tout ça au frais de la CNS Et surtout sur les personnes monoparental

  • ginoboni le 29.06.2020 18:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A force de signer des chèques sans demander de preuve sur le bien fondé dû congés familiales.combien sont resté à la maison à profiter du non contrôle des demandes ?

Les derniers commentaires

  • ginoboni le 30.06.2020 12:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il suffit de demander un certificat de composition du ménage et contrat de travail

  • veritis le 30.06.2020 11:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ces comptes étaient plus qu'au vert. puis avec ce que Amazon a du payer au Luxembourg, l'addition de la crise napalm du règlement faire mal

  • Où va l'argent ? le 30.06.2020 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    Mon Dieu à ce point ?!! Eh ben en tant qu'indépendant on paye déjà tellement de cotisations.. et sans avoir le droit vraiment de tomber malade ... Va-t-on encore devoir payer plus au nom du sauvetage de tous les salariés et de la CNS? Que les salariés cotisent plus aussi en solidarité alors vu les circonstances de la pandémie ... pas juste les indépendants qui trinquent à chaque fois et qui en ont marre de payer toujours plus ! Plus personne ne voudra être indépendant, entrepreneur ou chef d'entreprise si ça continue...

  • René le 30.06.2020 11:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Balou cela ne fait que commencer et le congé pour raison familiales devra obligatoirement être PROLONGER

  • Sébastien cazenave le 30.06.2020 10:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis indépendant je cotise depuis 20 ans à la cns 2 fois en maladie depuis ces 20 ans, lors de la crise j'ai demandé une baisse des charges vue que mon activité est en baisse, bien sûre non accepté, donc si je doit payé les cotisations eux doivent payer les maladies comme ça chacun son job. Entre nous ils ne sont pas à plaindre non plus, cette une bonne gestion mais il faut savoir qu'avec la caisse de maladie on ne rigole pas soit tu paie à temps sinon tu es assigné en faillite, alors qu'ils paient eux aussi à temps.