Xavier Bettel

07 décembre 2021 18:51; Act: 08.12.2021 11:41 Print

«La démocratie pas à genoux face aux groupes violents»

LUXEMBOURG – Le Premier ministre Xavier Bettel puis les députés ont évoqué mardi en séance la manifestation violente de samedi dernier.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Dès le début de son allocution mardi à la Chambre des députés, Xavier Bettel (DP) s’est montré très ferme, voire irrité. «C’est une situation que nous ne pouvons pas accepter et que nous n’accepterons jamais», a martelé le Premier ministre, à propos de la manifestation de samedi dans la capitale. Il juge inacceptables le rassemblement interdit, le vandalisme à la Gëlle Fra ou au domicile de deux ministres (dont lui-même), les messages niant l’Holocauste ou encore l’envahissement du marché de Noël, a-t-il listé.

«Tous les actes doivent être portés en justice et sanctionnés», a aussi affirmé Bettel. Car «ce qu’il s’est passé samedi ne doit pas se reproduire. L’intolérance, la haine et la violence n’ont pas de place au Luxembourg». Si «le droit de manifester sera toujours défendu», la démocratie «ne tombera pas à genoux face aux groupes violents». Le chef du gouvernement a défendu les mesures sanitaires et la vaccination, avant d’affirmer que «peu de pays ont autant consulté le Parlement dans le combat contre la pandémie». «Nous ne sommes pas en dictature», a-t-il lancé en réponse à certains slogans, alors que son gouvernement veut «prendre des mesures contre la polarisation et la radicalisation».

Roy Reding ciblé

Pour les prochains rassemblements, le chef du gouvernement rappelle que le défilé doit suivre un parcours défini à l’avance et que ceux qui se placent en dehors «se trouvent dans l’illégalité». Des contrôles seront menés. Henri Kox, ministre de la Sécurité intérieure, n’a pas voulu détailler les plans policiers, pour des raisons de confidentialité, mais a salué le travail des agents et affirmé qu’un renforcement des effectifs avait eu lieu. «La stratégie est toujours la désescalade», a simplement dit le ministre écologiste. Il a reconnu qu’il n’était «pas facile de réguler un mouvement aussi incontrôlé». Il appelle à «un dialogue constructif avec les organisateurs, comme lors du défilé des syndicats polonais» au Kirchberg.

Lors des échanges, les députés ont été unanimes pour dénoncer les violences et ont appelé au calme pour les prochains rassemblements. Seule l’intervention de Fernand Kartheiser (ADR) a été houleuse, interrompue notamment par le ministre Dan Kersch. Il a appelé à ne pas considérer tous les opposants à la politique sanitaire du gouvernement comme des irresponsables, avant de plaider pour le libre-choix face à la vaccination. Plusieurs députés ont vivement critiqué son collègue de parti Roy Reding, accusé d’avoir livré les coordonnées d’un journaliste du Tageblatt à des opposants à la vaccination. Certains lui ont demandé de démissionner de son poste de président de la commission du règlement à la Chambre. L’intéressé a plaidé la maladresse lors d’un copier-coller des questions du journaliste.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Paroles de vacciné le 07.12.2021 19:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous sommes tous d'accord pour condamner toute forme de violence. Mais ne mettez pas tous les opposants dans le même panier. Il y a un vrai refus de certaines mesures de la part de personnes vaccinées et non-vaccinées. Toutes ne sont pas des complotistes ou des extrémistes. Il s'agirait aussi de les entendre et de les écouter. C'est aussi ça la démocratie.

  • Bravo le 07.12.2021 19:03 Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait, pas de place pour la violence de samedi dernier: ces images d'oeufs lancés sur un mur, et d'une barrière renversée ont choqué même les rescapés de la guerre en Syrie... Par contre, empêcher une partie de la population de voyager, de faire son sport, de se rendre au travail (sans payer des centaines d'euros), d'aller au restaurant, au bar, au musée, au marché de Noël... là, rien de violent! Lui faire subir une pression quotidienne, là rien de violent! Et au passage, merci au syndicats. On n'oubliera pas.

  • Un homme blessé le 07.12.2021 19:05 Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Bettel, jamais je ne viendrai vous faire du mal, ni vous déranger. Par contre, la démocratie, c'est vous qui l'avez mise par terre. Qui plus est, vos propos m'ont blessé alors que je suis une personne très honnête et éduquée. Je suppose que cela ne vous intéresse pas, vu votre façon de persister à blesser "votre" peuple.

Les derniers commentaires

  • dan le 20.12.2021 07:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi on nous laisse pas vivre,j’en connais beaucoup de gens qui sont vacciner et sont entrain de souffrir,c’était des personnes qui n’ont était jamais malade.

  • Citoyen le 19.12.2021 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui est-ce qui est violent ? :::D

  • Le Légionnaire. le 08.12.2021 17:05 Report dénoncer ce commentaire

    Bettel est en train de terminer sa carrière politique (au Luxembourg)... Au fait pas de nouvelles de son "mémoire recopié" à part le titre...???

  • Le légionnaire.... le 08.12.2021 17:03 Report dénoncer ce commentaire

    Encore censuré!

  • pralin le 08.12.2021 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Paul , oh misère, bonne fêtes .