Entreprise au Luxembourg

12 octobre 2018 12:03; Act: 14.10.2018 16:26 Print

La faillite de Tavola a été prononcée

CAPELLEN – Le site de production de Capellen a cessé son activité et les salariés sont libres de tout contrat, en attendant de recevoir leurs indemnités.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

L’activité de Tavola SA, du groupe CookUp Solutions, est définitivement terminée. La faillite du site de Capellen, qui produisait des barquettes pour l’industrie agroalimentaire, a été prononcée jeudi, par le tribunal de commerce de Luxembourg, a confirmé celui-ci à L’essentiel. Il a ainsi confirmé une décision du tribunal de Strasbourg.

Les 170 salariés sont désormais libres de tout contrat. Certains attendaient l’obtention d’un document officiel stipulant l’arrêt de l’activité, afin de pouvoir s’engager ailleurs. Mais «la situation est rentrée dans l’ordre, indiquait à L’essentiel le curateur, Me Olivier Wagner, vendredi, en fin de matinée. N’étant plus lié par un contrat de travail, le personnel peut s’engager ailleurs dès aujourd’hui».

Les péripéties administratives et judiciaires ne sont pas pour autant terminées. L’entreprise va devoir effectuer une déclaration de créance, qui sera vérifiée par le tribunal, le 2 novembre, précise Olivier Wagner. Le dossier sera ensuite transmis à l’Adem, ouvrant la voie aux indemnités pour les salariés. Aucun délai ne peut être avancé à l’heure actuelle pour l’obtention effective des indemnités.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ploutocratie le 12.10.2018 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si nous voulons répondre aux défis du XXIe siècle, il faut revenir en démocratie: cela suppose de reconnaître l'oligarchie pour ce qu'elle est, un régime qui vise à maintenir les privilèges des riches au mépris des urgences sociales et écologiques. Car la crise écologique et la mondialisation rebattent les cartes de notre culture politique: l'Occident doit apprendre à partager le monde avec les autres habitants de la planète. Il n y parviendra qu'en sortant du régime oligarchique pour réinventer une démocratie vivante. Si nous échouons à aller vers la Cité mondiale, guidés par le souci de l'équilibre écologique, les oligarques nous entraîneront dans la violence et l'autoritarisme."

  • Ploutocratie le 12.10.2018 16:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme le dit Felix Lobo : « Nous vivons dans un monde où ceux qui gagnent 100 000 € par mois persuadent ceux qui en gagnent 1800 que tout va mal à cause de ceux qui vivent avec 535 €. Et çà marche ! ».

  • Cancoillotte le 12.10.2018 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    Tant mieux que cette entreprise ferme. Dommage que encore une fois ce sont les salariés qui vont payer et pas les vrais responsables. Bonne chance à eux (les salariés)

Les derniers commentaires

  • Ploutocratie le 12.10.2018 16:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme le dit Felix Lobo : « Nous vivons dans un monde où ceux qui gagnent 100 000 € par mois persuadent ceux qui en gagnent 1800 que tout va mal à cause de ceux qui vivent avec 535 €. Et çà marche ! ».

  • Cancoillotte le 12.10.2018 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    Tant mieux que cette entreprise ferme. Dommage que encore une fois ce sont les salariés qui vont payer et pas les vrais responsables. Bonne chance à eux (les salariés)

  • mimi le 12.10.2018 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils nous l'auront bien fait à l'envers juqu'au bout ils devaient nous aider pour la partie administrative

  • Ploutocratie le 12.10.2018 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si nous voulons répondre aux défis du XXIe siècle, il faut revenir en démocratie: cela suppose de reconnaître l'oligarchie pour ce qu'elle est, un régime qui vise à maintenir les privilèges des riches au mépris des urgences sociales et écologiques. Car la crise écologique et la mondialisation rebattent les cartes de notre culture politique: l'Occident doit apprendre à partager le monde avec les autres habitants de la planète. Il n y parviendra qu'en sortant du régime oligarchique pour réinventer une démocratie vivante. Si nous échouons à aller vers la Cité mondiale, guidés par le souci de l'équilibre écologique, les oligarques nous entraîneront dans la violence et l'autoritarisme."

    • @Ploutocratie le 12.10.2018 13:32 Report dénoncer ce commentaire

      Métaphysique et sibyllin!

  • ladeux le 12.10.2018 12:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste pour les employés. les patrons auraient pas du jouer avec les consommateurs.