«Cactus-Rëndfleesch vum Lëtzebuerger Bauer»

21 avril 2016 09:00; Act: 21.04.2016 11:51 Print

La filière viande est suivie à la trace

LUXEMBOURG - Les fermiers luxembourgeois et ceux de la Grande Région produisent 2 000 tonnes de viande par an pour le groupe Cactus.

storybild

86 606 bovins, soit 35 387 tonnes de viande, ont été livrés à Cactus en 20 ans. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Agréé par l’État et lancé par la chaîne de supermarchés avec la société coopérative Convis, le label «Cactus-Rëndfleesch vum Lëtzebuerger Bauer» fête ses 20 ans. Depuis son existence, 86 606 bovins, soit 35 387 tonnes de viande, ont été livrés à Cactus. En 2015, le groupe a ainsi fait produire 2 000 tonnes de viande sous son propre label. 93% viennent de fermes luxembourgeoises et les 7% restants de la Grande Région.

Le cahier des charges met l’accent sur la sécurité alimentaire, le respect du bétail et la protection de la nature. «À la ferme, nous regardons la teneur en ammoniaque dans l’air pour être sûrs que l’étable soit bien aérée. Nous mesurons le pH de la viande afin de vérifier que les bêtes n’ont pas été stressées pendant le transport», explique Pierre Feipel, de Convis.

Une batterie de contrôles s’effectuent tout au long de la filière jusque dans les supermarchés où la centaine de bouchers Cactus documentent chaque pièce qu’ils découpent. Et des tests génétiques aléatoires sont menés pour voir s’ils ont bien fait leur travail. Le consommateur trouve les infos concernant la bête sur la barquette. Les contrôles sont complétés par ceux des services vétérinaires luxembourgeois et d’une firme externe qui vérifie le respect de la charte.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • marie ange le 21.04.2016 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    et c'est pour ses raisons que je n'achète QUE de la viande Luxembourgeoise

  • National le 21.04.2016 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Les 7% ne venant pas du Luxembourg sont ils étiquetés comme tel? Je ne veut acheter que local afin de soutenir notre économie, si j'achete «Cactus-Rëndfleesch vum Lëtzebuerger Bauer» j'aimerais être certain que j'achéte local et pas regional!

  • Johne le 21.04.2016 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    "Le cahier des charges met l’accent sur la sécurité alimentaire, le respect du bétail et la protection de la nature." Au moins ils ont le mérite de faire rire...

Les derniers commentaires

  • CAROLINE le 21.04.2016 18:08 Report dénoncer ce commentaire

    Longtemps je n'ai acheté que de la viande 'Cactus' mais depuis quelques années plus, car bien moins tendre, même les steacks les plus chers..où encore un simple pot -au- feu parti à la poubelle, du béton, çà peut arriver une fois mais bon...

  • Vindulux le 21.04.2016 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    Il s’agit d’un label commercial qui n’apporte aucune réelle garantie de protection pour le consommateur. Rien n’interdit que les animaux soient nourri avec des aliments OGM importé et des antibiotiques. Demandez à un boucher sincère, il vous confirmera que la viande de bœuf luxembourgeoise n’est pas de meilleure qualité car chez nous les animaux partent à l’abattoir bien avant leurs 36 mois. Ensuite si vous habitez Wiltz et que vous manger un produit de Bastogne, vous consommez plus local que si votre achat provient de Mondorf les Bains

  • Johne le 21.04.2016 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    "Le cahier des charges met l’accent sur la sécurité alimentaire, le respect du bétail et la protection de la nature." Au moins ils ont le mérite de faire rire...

    • constatation le 22.04.2016 04:56 Report dénoncer ce commentaire

      une firme externe qui vérifie le respect de la charte, mais dans le cahier des charges le contrôle sur l'utilisation d'hormones n'est pas exécutée pourquoi? lorsque la viande laisse de l'eau dans l'huile et se réduit de un tiers est un signe irréfutable de la présence d'hormones, e il n'est pas de bonne qualité. Personnellement j'évite l'achat de viande Cactus

  • National le 21.04.2016 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Les 7% ne venant pas du Luxembourg sont ils étiquetés comme tel? Je ne veut acheter que local afin de soutenir notre économie, si j'achete «Cactus-Rëndfleesch vum Lëtzebuerger Bauer» j'aimerais être certain que j'achéte local et pas regional!

  • marie ange le 21.04.2016 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    et c'est pour ses raisons que je n'achète QUE de la viande Luxembourgeoise

    • @marie ange le 21.04.2016 10:23 Report dénoncer ce commentaire

      Vous vous privez de tellement de bonnes choses, j'espère que vous n'achetez que des bananes luxembourgeoises aussi, votre voiture est-elle luxembourgeoise ? L'essence que vous y mettez ?

    • citron pressé le 21.04.2016 10:56 Report dénoncer ce commentaire

      @marie ange votre commentaire est complètement à coté de la plaque, on parle de produits qui sont indigènes, on a jamais vu de banane à Luxembourg, sauf dans des pots de fleur, tout ça pour dire qu'il est très facile de manger local avec des produits locaux plutôt que de manger des asperges du Pérou 15 jours avant de déguster les nôtres qui ont le mérite d'être plus fraîches. En plus on soutient nos éleveurs et nos cultivateurs.A bon entendeur salut

    • cestmoi le 21.04.2016 11:49 Report dénoncer ce commentaire

      J'essaie de consommer des produits de saison, et local / régionnal. Mais la viande du cactus est juste pas bonne, pleine de nerfs, chewing-gum et aussi tendre qu'un bout de bois. Un bon boucher est bien meilleur.