En Autriche et en Belgique

25 novembre 2016 08:30; Act: 25.11.2016 09:47 Print

La fin des quotas pour les étudiants en médecine?

LUXEMBOURG - Alors que la Luxembourg Medical School se fait attendre, les étudiants doivent aller à l’étranger. Leur statut spécial y est menacé.

storybild

Une centaine d'étudiants luxembourgeois environ poursuivent leurs études de médecine en Autriche. (photo: DPA)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La Commission européenne doit bientôt décider d’une éventuelle annulation des quotas d’étudiants étrangers dans les universités de médecine d’Autriche et de Belgique. Elle aurait des conséquences pour les futurs médecins et médecins-dentistes du Luxembourg, qui bénéficient actuellement d’un statut particulier lors des inscriptions.

En Autriche, les Luxembourgeois entrent dans ce que l’on appelle le «contingent autrichien» qui comprend 75% des places annuelles disponibles. L’ambassadeur d’Autriche au Luxembourg, Gregor Schusterschitz, a «bon espoir que la Commission prolonge le système des quotas». Le gouvernement luxembourgeois croit également qu'il n'y aura aucun changement.

Une règle spéciale en Belgique pour les étudiants ayant suivi leur première année d'études de médecine à l'Uni, à Luxembourg, reste d'actualité. L’Autriche et la Belgique ont envoyé des rapports détaillés à Bruxelles, pour soutenir l’utilité du système des quotas. L'analyse des données devrait être finalisée dans les prochaines semaines.

(Jörg Tschürtz/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Libre circulation des personnes en Europ le 25.11.2016 13:41 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas sur de comprendre le besoin de "quota étranger" ? Soit on a le niveau, soit on ne l'a pas ... La plupart des médecins sont libéraux et acceptent une pseudo concurrence financée par nos cotisations. Le Luxembourg paye-t-il ces universités pour garantir la formation de ses médecins, y a-t-il une obligation de retour au Luxembourg ?

  • Haas le 25.11.2016 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    Les étudiants en médecine trouverons joujours leur place sans donner une grande importance à ces genres d insensés au nom de quotas ou quoi d autre.

  • inem le 25.11.2016 09:44 Report dénoncer ce commentaire

    En son temps, Mme Aubry avait instauré des quotas en France... A l'heure actuelle, nous voyons le désastre qu'elle a fait...

Les derniers commentaires

  • Libre circulation des personnes en Europ le 25.11.2016 13:41 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas sur de comprendre le besoin de "quota étranger" ? Soit on a le niveau, soit on ne l'a pas ... La plupart des médecins sont libéraux et acceptent une pseudo concurrence financée par nos cotisations. Le Luxembourg paye-t-il ces universités pour garantir la formation de ses médecins, y a-t-il une obligation de retour au Luxembourg ?

  • Haas le 25.11.2016 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    Les étudiants en médecine trouverons joujours leur place sans donner une grande importance à ces genres d insensés au nom de quotas ou quoi d autre.

  • inem le 25.11.2016 09:44 Report dénoncer ce commentaire

    En son temps, Mme Aubry avait instauré des quotas en France... A l'heure actuelle, nous voyons le désastre qu'elle a fait...

    • @inem le 25.11.2016 11:27 Report dénoncer ce commentaire

      Rien à voir !